SFR RED 30 Go = 10

Huawei vs Trump, vers la fin de l’embargo

Par La rédaction

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

Nouveau rebondissement dans l’affaire opposant Donald Trump à Huawei. En effet, en marge du sommet du G20 au Japon, ce samedi 29 juin, le président américain a annoncé que les sanctions envers le constructeur seraient allégées afin de lui permettre d’utiliser les technologies américaines au sein de ses appareils et qu’il n’y aurait pas de nouvelles taxes visant les produits chinois.

Le président américain, Donald Trump vient de faire bouger les lignes sur l’épineux dossier des produits Huawei, mais pas seulement. En effet, après une rencontre avec son homologue chinois, Xi Jinping lors du sommet du G20 qui s’est tenu au Japon, il a déclaré que les négociations commerciales entre les deux pays allaient reprendre. Deux principaux dossiers pourraient certainement voir une fin heureuse. 

Trump relâche l’étau sur Huawei

La première affaire concerne directement l’entreprise Huawei accusée de poser de sérieux risques pour la sécurité nationale notamment à cause de ses relations étroites avec le pouvoir en Chine. Lors du G20, Donald Trump a ainsi déclaré que les entreprises américaines pouvaient désormais vendre leurs équipements à Huawei si tant est qu’il ne s’agisse pas de composants qui posent « des problèmes de sécurité nationale ». Récemment, certaines sociétés américaines et non des moindres (Intel, Qualcomm, ARM) avaient milité pour un tel allègement.

La pression est donc relâchée sur le constructeur chinois du moins dans les dires avant que des décisions officielles ne soient prises par les autorités compétentes en la matière. En contrepartie, le président chinois se serait engagé à acheter des produits américains issus du marché de l’agriculture sur proposition de l’administration Trump.

Donald Trump au G20 à Osaka

Pas de taxes supplémentaires pour la Chine

Le second dossier évoqué lors du sommet du G20 est la hausse des taxes à l’importation que Donald Trump avait envisagé de mettre en place afin de limiter les importations chinoises. Selon lui, cela permettrait de favoriser l’expansion du marché américain et donc sa croissance. Il semble que Trump ne fera finalement pas appliquer cette augmentation puisqu’il a déclaré : « Nous n’allons pas ajouter de tarifs douaniers ni en supprimer, au moins pour le moment ».

Après des négociations brutalement interrompues en mai dernier et le décret signé par le président américain bloquant les ventes de composants américains à des sociétés étrangères représentant soit disant un risque pour la sécurité nationale, il semble que Pékin et Washington aient trouvé un terrain d’entente. Reste qu’à l’heure de l’écriture de ces lignes, Huawei reste inscrit sur la fameuse Entity List limitant ses actions commerciales avec les entreprises américaines. Trump aurait des réunions dans les tout prochains jours à ce sujet pour voir si la société chinoise continuera à y figurer ou pas.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer