Nouveau classement des meilleurs photophones selon DxOMark: Huawei P60 Pro, Google Pixel 7 Pro, Honor Magic5 Pro, iPhone 14 Pro Max et Huawei Mate 50 Pro

Vous cherchez le meilleur photophone au monde, mais hésitez parmi les Huawei P60 Pro, Google Pixel 7 Pro, le Honor Magic5 Pro, l’iPhone 14 Pro Max et le Huawei Mateo 50 Pro ? Le laboratoire d’analyse indépendant DxOMark a pu les tester et livre un classement argumenté dont voici les principaux résultats afin de vous aider à choisir le vôtre. 

Sylvain PICHOT - publié le 13/05/2023 à 12h15
Nouveau classement des meilleurs photophones selon DxOMark: Huawei P60 Pro, Google Pixel 7 Pro, Honor Magic5 Pro, iPhone 14 Pro Max et Huawei Mate 50 Pro

Aujourd’hui, les smartphones sont de plus en plus capables d’offrir de belles, voire de très belles photos. En effet, les fabricants se livrent une bataille sans merci pour tenter d’être les meilleurs sur la partie photo, un segment différenciant et important pour de plus en plus d’utilisateurs. À l’heure de l’écriture de ces lignes, selon le classement établi par DxOMark, le meilleur photophone au monde est le Huawei P60 Pro. Il a obtenu un score de 156 pour ses qualités photo et vidéo. Ensuite, disponible en France, il y a le Honor Magic5 Pro qui a un score de 152. Le Huawei Mate 50 Pro a décroché un score de 149 contre 147 pour le Google Pixel 7 Pro alors que l’iPhone 14 Pro Max s’est vu attribué un score de 146 lors de son test. 

Quelles configurations pour les meilleurs photophones ? 

Rappelons que le Huawei P60 Pro est équipé d’un capteur principal à ouverture variable f/1.4 à f/4.0 de 48 mégapixels stabilisé optiquement associé à un capteur ultra grand angle de 13 mégapixels et un téléobjectif de 48 mégapixels capable d’offrir un zoom optique 3,5x. Le Honor Magic5 Pro est doté d’un capteur de 50 mégapixels stabilisé optiquement ouvrant f/1.6 et profitant de 8 lentilles accompagné d’un capteur de 50 mégapixels stabilisé aussi capable de zoomer optiquement jusqu’à 3,5x et un troisième module de 50 mégapixels également pour les prises de vue en mode ultra grand-angle. Le Huawei Mate 50 Pro utilise une configuration de 50+13+64 mégapixels avec un zoom optique alors que le Google Pixel 7 Pro embarque un bloc de 50+48+12 mégapixels avec un zoom optique 5x. Enfin, l’iPhone 14 Pro Max propose un capteur principal de 48 mégapixels avec deux capteurs de 12 mégapixels dont un peut faire des zooms optiques jusqu’à 3x. 

Le Huawei P60 Pro a été apprécié pour sa large plage dynamique pour les images de paysage et de portrait avec un bon contraste dans toutes les conditions d’éclairage. Il produit des photos avec des couleurs agréables et vives quelques que soient les situations. La mise au point automatique a été jugée rapide et précise et le laboratoire a aimé la profondeur de champ avec la netteté notamment sur les photos de groupe. Le niveau de détails est élevé et le bruit est maîtrisé. Le mode portrait produit de beaux effets de flou et isole précisément le sujet. On lui reproche des tons de peau peu naturels en vidéo en basse lumière et certains rendus de détails peu naturels aussi dans des conditions difficiles. 

Le Honor Magic5 Pro a séduit par les qualités de son zoom ainsi que la large plage dynamique, le bon niveau de détail et le faible bruit sur les photos. La mise au point automatique a été appréciée, car jugée rapide et précise, tout comme les couleurs. La bonne exposition pour les photos de nuit a été notée ainsi que la très bonne isolation du sujet en mode bokeh. DxOMark lui reproche une profondeur de champ limitée pour les photos de groupe et les scènes complexes ainsi qu’un rendu parfois désagréable des visages et des teintes de peau parfois non naturelles. Il a été remarqué qu’il y avait une différence significative entre l’aperçu à l’écran et la photo produite, in fine. 

Pour le Huawei Mate 50 Pro, DxOMark a apprécié la large plage dynamique aussi bien en photo qu’en vidéo. Le haut niveau de détail de l’image ainsi que le bruit maîtrisé ont été relevé ainsi qu’une profondeur de champ étendue sur les photos de groupe dans des conditions de forte luminosité. L’effet bokeh a été jugé agréable ainsi que l’autofocus, généralement rapide et précis. Les photos produites proposent des couleurs agréables. Là aussi, des différences significatives ont été aperçues entre la capture et l’aperçu. 

Le smartphone Google Pixel 7 Pro propose de beaux tons de peau même dans des conditions difficiles. Il offre une exposition précise et une large plage dynamique aussi bien en photo qu’en vidéo. La mise au point automatique est rapide et précise et le contraste est agréable, y compris pour les prises de vue à contre-jour. Le bon niveau de détail a été apprécié ainsi que la stabilisation jugée comme efficace et le bon niveau de détails à toutes les plages de zoom. Quelques bruits d’ombres dans les scènes à contraste élevé et à faible luminosité ont été notés ainsi que certains écrêtages en surbrillance, en extérieur. 

Enfin, pour l’iPhone 14 Pro Max, DxOMark a apprécié les couleurs agréables et vives en photo, mais également en vidéo ainsi que la large plage dynamique et l’excellent contraste. On peut profiter d’un haut niveau de détails ainsi que d’un excellent autofocus. L’effet bokeh simulé est agréable avec un bon niveau de détail. Le zoom photo et vidéo continu est jugé de haute qualité à courte et à moyenne portée. Quelques coupures occasionnelles ont toutefois été constatées sur les hautes lumières, notamment dans le ciel ainsi qu’un peu de bruit de luminance pour les photos en intérieur. 
 

Suivez toute l’actualité LesMobiles.com sur Google Actualités

LesMobiles.com rédige ses contenus en toute indépendance. Certains produits et services peuvent être référencés avec des liens d’affiliation qui contribuent à notre modèle économique.

Ailleurs sur le web

Nos guides et comparatifs