Test du smartphone pliant Honor Magic V2 : léger, performant, ultra séduisant, il plie le game dans tous les domaines

Par Sylvain PICHOT - 26 janvier 2024 à 14:00
Avis LesMobiles.com

Après plusieurs mois d’attente, le smartphone Honor Magic V2 est enfin une réalité sur le marché français. Il s’agit d’un smartphone pliant qui utilise le format livre pour proposer deux écrans, un externe et l’autre interne, se repliant sur lui-même ou se déployant offrant ainsi une très grande surface d’affichage. Il vient directement concurrencer le Samsung Galaxy Z Fold5. Animé par le processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 2 avec 16 Go de mémoire vive, il promet d’excellentes performances et embarque une batterie de 5000 mAh ainsi qu’une configuration de capteurs photo digne d’un modèle haut de gamme, catégorie à laquelle il appartient définitivement. Outre ses caractéristiques, il peut se targue d’être extrêmement fin et léger. Nous avons pu l’essayer pendant un moment et en voici nos impressions. 

 Honor Magic V2

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED Flexible de 7,9 pouces, 2156x2344 pixels 120 Hz 
  • Écran AMOLED de 6,43 pouces, 1060x2376 pixels 120 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 8 Gen 2
  • 16 Go de mémoire vive extensibles (+7 Go)
  • 512 Go de stockage interne non extensibles 
  • Triple capteur photo 50+50+20 mégapixels
  • Capteur frontal 16 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 5000 mAh compatible charge 66 watts 
  • Système d’exploitation : Android 13 avec une surcouche logicielle MagicOS 7.2

Découvrez le chez Honor !

Design

Le smartphone pliant Honor Magic V2, comme le Magic Vs que nous avons pu tester, se présente donc comme un « livre » s’ouvrant de la même manière et ayant presque le même format que son concurrent direct, le Samsung Galaxy Z Fold5. Il est toutefois légèrement plus haut que le mobile Samsung mesurant 156,7 mm contre 154,9 mm pour le mobile sud-coréen. Il est également nettement plus large lorsqu’il est fermé, mais aussi ouvert. Il fait 74 mm fermé contre 67,1 mm pour le Galaxy Z Fold5. Ouvert, il est large de 145,4 mm contre 129,9 mm pour le pliant Samsung. On apprécie beaucoup le format du mobile Honor qui est ainsi plus ergonomique que son concurrent. Le fait qu’il soit plus large une fois fermé permet de l’utiliser vraiment comme un smartphone conventionnel dont la largeur moyenne est à peine de 2 mm de plus, ce qui n’est pas le cas pour le Galaxy Z Fold5 qui est plus en hauteur. 
Le Magic V2 prend également l’avantage sur le poids. En effet, comptez sur 231 grammes sur la balance contre 253 grammes pour le mobile Samsung. 20 grammes de différence, c’est énorme, surtout pour un mobile qui se plie. À titre de comparaison, le Galaxy S24 Ultra fait 232 grammes tandis que l’iPhone 15 Pro Max fait 221 grammes. 

Le Honor Magic V2 est proposé en noir avec un revêtement en similicuir à l’arrière ou en violet, en verre. C’est cette version que nous avons pu tester. Notez que celle-ci est exclusivement proposée sur le site de la marque. La finition noire est disponible en boutique et chez les opérateurs. Sur le modèle violet, le revêtement arrière est mat et traité anti-trace de doigts. Aucune marque n’est effectivement visible même si on insiste. 
Dans le coin supérieur à gauche, il y a une plaque relativement épaisse qui accueille les capteurs photo. Pour conférer une impression de finesse, ses bords latéraux sont incurvés. L’ensemble est très joli et s’harmonise parfaitement avec le reste de la coque arrière. Le toucher est extrêmement agréable. Les trois capteurs photo sont alignés verticalement tandis que le flash et le capteur multispectral sont placés à côté. Exactement comme sur le Magic Vs, le côté gauche de la partie arrière est légèrement incurvé, proposant ainsi une excellente prise en main. C’est aussi le cas de l’écran externe, avec un côté incurvé, à droite. 

Si on fait le tour de l’appareil, on remarque la présence du bouton de mise en veille sur le volet droit qui sert également de lecteur d’empreintes digitales. Celui-ci s’est avéré parfait lors de nos tests et n’a jamais failli. En outre, il s’est révélé assez réactif pour proposer une expérience de sortie de veille très satisfaisante. Sur le volet de gauche (mais toujours à droite si le mobile est fermé), il y a le double bouton pour gérer le volume. Sur les parties supérieures, il y a un haut-parleur, un microphone ainsi qu’un émetteur infrarouge. Ce dernier permet, via l’application idoine, d’utiliser le mobile comme une télécommande universelle, à la manière d’autres mobiles haut de gamme de la marque, comme le Magic5 Pro ou les smartphones Xiaomi et POCO. Cela peut s’avérer très pratique. 

Sur les profils inférieurs, il y a un deuxième haut-parleur, le connecteur USB-C et un autre microphone. On trouve également le tiroir à cartes SIM. Celui-ci peut en supporter deux simultanément, mais ne peut pas accueillir de cartes mémoires pour étendre la capacité de stockage interne. Le smartphone est compatible avec la technologie eSIM. Le tiroir est protégé contre les infiltrations d’eau. Toutefois, officiellement, le mobile n’est pas certifié étanche. Il peut résister à des projections d’eau, mais pas plus. 

Lorsqu’on regarde le mobile de profil, depuis le haut ou le bas, on remarque que la charnière permet de faire coller les deux volets du smartphone, à la différence du Samsung Galaxy Z Fold4. Depuis, avec le Galaxy Z Fold5, le fabricant a revu sa charnière qui permet désormais d’avoir les deux volets collés. La charnière installée sur le Magic V2 est particulièrement robuste. Elle est un parfait exemple d’ingénierie et s’avère à la fois souple et ferme.

Les deux mains sont nécessaires pour ouvrir l’appareil. Cette robustesse permet de pouvoir tenir l’un des volets ouverts à 90 degrés, voire plus. C’est un avantage pour profiter des vidéos, par exemple. Officiellement, Honor annonce qu’elle peut résister à plus de 400 000 cycles de manipulations avant de montrer les premiers signes de faiblesse. Sans avoir été jusque-là lors de nos tests, nous devons saluer la très bonne tenue de ce mécanisme. 

La pliure, au centre, ne se voit presque pas. Sur un fond blanc, de face est vraiment invisible. Lorsqu’on regarde l’écran avec un petit angle, on commence à la voir, mais ce n’est vraiment pas gênant. Si on y fait attention les premières minutes, elle s’oublie très vite. Au passage du doigt, on sent qu’il y a une pliure, c’est indéniable, mais cela reste très satisfaisant. 

Découvrez le chez Honor !

Concernant la connectivité, le Honor Magic V2 dispose de tout le nécessaire avec une compatibilité Wi-Fi 6E avec la promesse de pouvoir passer au Wi-Fi 7 via une mise à jour. On peut également compter sur une connexion Bluetooth 5.3 ainsi que la technologie NFC. Notez que l’appareil est compatible avec le codec Bluetooth LE Audio pour une qualité audio optimisée. Cette fonctionnalité sera disponible via une mise à jour.  
L’appareil propose un son stéréo. Celui-ci est plutôt équilibré et profite d’une bonne tonalité. Il est plutôt ample pour un tel dispositif, mais manque, comme c’est toujours le cas d’un minimum de basses proposant ainsi un rendu assez plat et sans rondeur ni réelle chaleur. Une écoute au casque sera meilleure, voire via une enceinte par Bluetooth, par exemple. Le mobile n’est pas compatible Dolby Atmos mais il supporte le format DTS:X Ultra, ce qui est assez rare pour être souligné.

L’écran externe, lumineux et avec une fréquence de 120 Hz

Mesurant 6,43 pouces en diagonale, l’écran externe s’appuie sur une dalle AMOLED avec une définition de 1060x2376 pixels et profite d’un revêtement antireflet. Il est incurvé sur le côté droit afin de proposer une parfaite prise en main et de faciliter l’ergonomie gestuelle notamment lorsqu’il s’agit de revenir en arrière dans les menus au moyen d’un glissement de droite à gauche (le mouvement inverse est également efficace). L’écran externe bénéficie d’une fréquence de rafraîchissement maximale de 120 Hz.
À titre de comparaison, l’écran externe du Samsung Galaxy Z Fold5 est plus en hauteur, proposant une diagonale de 6,2 pouces, aussi avec une fréquence de 120 Hz. En outre, la surface d’affichage du Honor Magic V2 propose une luminosité de 2500 cd/m² contre 1750 cd/m² pour son concurrent. Il s’avère parfaitement exploitable en extérieur, ce qui est toujours une excellente chose.  

L’écran interne 

L’écran interne, pour sa part, propose une diagonale de 7,9 pouces lorsqu’il est totalement ouvert, comme le Magic Vs alors que le Samsung Galaxy Z Fold5 a une diagonale de 7,6 pouces. On a droit à un format presque carré extrêmement agréable. La définition est de 2156x2344 pixels avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, là aussi. 
Dans les paramètres, on peut choisir entre différents modes : Dynamique (120 Hz écran extérieur et 120 Hz écran intérieur) avec gestion autonome, selon les applications utilisées, Elevée (jusqu’à 120 Hz écran extérieur et 120 Hz écran intérieur) bloquée, Moyenne (90 Hz) ou standard (60 Hz).

Notez qu’il est possible, pour les deux écrans, de choisir entre les modes d’affichage Normal ou Vif et de jouer sur la température de couleur pour obtenir une teinte plus chaude ou plus froide. Les réglages proposés par défaut sont parfaits. Le niveau est appréciable pour limiter la fatigue oculaire. Comme les autres mobiles haut de gamme de la marque, et certains plus abordables, on peut compter sur plusieurs fonctions pour atténuer la fatigue dont l’affichage nocturne circadien qui ajuste automatiquement la température de couleur de l’écran en fonction du rythme corporel afin de ne pas nuire à l’endormissement. Notez aussi une très forte gradation dynamique et tout autant pour la gradation PWM à ultra haute fréquence, de 3840 Hz pour ne pas avoir de scintillement. 
Comme les autres écrans pliants internes, il y a une légèrement bordure sur tout le pourtour de la surface d’affichage. Toutefois, celle-ci n’est pas très épaisse et ne gêne pas au quotidien.

Android 13 avec une surcouche Magic UI 7.2 à bord

Le Honor Magic V2 est animé par Android en version 13 avec une surcouche Magic UI 7.2, au moment de notre test, comme le Honor Magic5 Pro. La mise à jour de sécurité de notre modèle de test au moment de l’écriture de ces lignes datait du 1er décembre 2023 et la mise à jour Google Play datait du 1er novembre pour des tests réalisés courant décembre, ce qui est très récent. Honor promet 4 ans de mises à jour pour le système et 5 ans de mises à jour de sécurité. 
On retrouve exactement la même interface avec le Magic5 Pro et sur le Magic Vs. Celle-ci est assez familière avec plusieurs applications Honor préinstallées ainsi que les applications Google. C’est à peu près tout et c’est une bonne chose.  

La barre des fonctions raccourcis est très étoffée avec de nombreuses possibilités, dont celle de personnaliser les options disponibles. Les paramètres sont très bien organisés et permettent de gérer entièrement le mobile avec un maximum de précision pour qu’il réponde aux besoins de tous les utilisateurs aussi bien en termes de sécurité que d’interface. Ils s’affichent de manière « classique » lorsque le mobile est fermé et quand il est ouvert, on a droit à une colonne sur la gauche qui permet de sélectionner facilement les différentes rubriques, avec les détails s’affichant sur la partie droite de l’écran. C’est vraiment très pratique. 

Découvrez le chez Honor !


L’interface est hautement personnalisable. Il est ainsi possible de créer de grands dossiers sur les pages d’accueil permettant de voir toutes les applications qui y sont regroupées. Une fois toutes les mises à jour faites, il y a un peu plus de 48 Go qui sont occupés sur les 512 Go théoriquement disponibles. Nous avons déjà vu mieux, mais aussi bien pire. 
Une fonction Espace parallèle est intégrée. Celle-ci permet de protéger les applications et documents que l’on souhaite puisqu’une empreinte digitale ou un code est demandé pour y accéder. 

Il y a une application permettant d’optimiser la réactivité du smartphone en nettoyant ce qui doit l’être dont les fichiers temporaires, le cache de l’appareil et d’autres éléments pertinents. On profite également d’une application qui permet de transformer le téléphone en une télécommande universelle pour piloter une télévision ou d’autres appareils.

Notez qu’il est possible d’afficher certaines applications en surimpression par rapport aux autres pour faire du multifenêtre, le cas échéant. C’est très pratique. Pour ce faire, on passe par le gestionnaire multitâche et on appuie sur la petite icône présente dans le coin supérieur droit des vignettes représentant les applications. Sinon, on peut également partager l’écran pour afficher, sur un volet, une application et sur l’autre volet, une deuxième application. Cela permet, par exemple, de consulter ses e-mails et de regarder un autre contenu, juste à côté. C’est très pratique.

Le gestionnaire multitâche est réduit ici à sa plus simple expression ne proposant que les applications en cours d’utilisation sans aucune autre fonction. Pour tout supprimer, il suffit d’utiliser le bouton portant un symbole de corbeille et les cartes représentant les applications s’échappent avec un joli mouvement de retournement vers l’arrière. 

On peut compter aussi sur la fonction Honor Connect qui permet de faire basculer les tâches d’un appareil à un autre de manière transparente pour échanger facilement des contenus. Il est ainsi possible de partager une souris et un clavier entre plusieurs dispositifs dont le mobile et un ordinateur pour contrôler et transférer des éléments entre eux. 
La fonction AI Privacy Call, aussi présente sur d’autres mobiles de la marque, comme le Magic5 Pro permet d’optimiser le son du microphone pour minimiser les fuites sonores et éviter que votre entourage direct ne propose de vos conversations. 
Enfin, modèle pliant oblige, un menu spécifique est prévu. Baptisé Téléphones pliables, il permet de choisir si on veut garder l’écran externe allumé lorsqu’on est passé à l’affichage sur l’écran interne (ou pas), de sélectionner un format d’affichage pour chaque application (plein écran, 4/3 ou 16/9) ainsi que de gérer les extensions d’application. Un mode Dépliage partiel est proposé. Il s’agit d’une option qui permet d’afficher l’application en plein écran avec l’écran plié. 

De très belles performances

Le Honor Magic 2s est équipé du chipset Qualcomm Snapdragon 8 Gen 2 associé à 16 Go de mémoire vive au format LPDDR5 et une capacité de stockage de 512 Go. Par défaut, le mobile profite de 7 Go de mémoire virtuelle comme cela est de plus en proposés sur certains mobiles, même de milieu de gamme. Avec une telle configuration, l’appareil n’en a pas vraiment besoin. En effet, lors de nos tests, nous avons été extrêmement satisfaits des temps de réponse de l’appareil. Celui-ci est toujours prêt à rendre service, et ce, même si un très grand nombre d’applications est en cours d’exécution. L’interface est parfaitement fluide et l’expérience applicative est tout aussi agréable. Aucun souci non plus pour commencer à utiliser l’appareil depuis l’écran externe et de continuer sur l’écran interne, sans transition ni ralentissement. 
Le Magic V2 est aussi un excellent smartphone pour les jeux vidéo qui peuvent profiter d’une grande surface d’affichage et d’une excellente colorimétrie. La fluidité est également bel et bien au rendez-vous et on peut s’adonner à des jeux exigeants avec un bon niveau de détails. 
Comme tous les autres mobiles que nous avons pu tester, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de performances dont voici les principaux résultats. Remarquez que le processeur ne délivre pas toute sa puissance, préférant proposer 80% de son potentiel pour limiter les surchauffes. Effectivement, le mobile ne chauffe pas, même soumis à rude épreuve.

Que vaut-il en multimédia ? 

La lecture de vidéos avec le Honor Magic V2 est un régal. En effet, que cela soit sur l’écran externe, la surface interne ouverte totalement ou légèrement repliée à 90 degrés, voire un peu plus, plusieurs positions sont possibles. Notez la compatibilité avec le format HDR10+ (écrans interne et externe), ce qui est une bonne chose pour profiter des plages dynamiques HDR proposées sur certaines plateformes de streaming. À ce titre, le mobile peut lire les médias avec une qualité Full HD (sur les deux écrans). Il supporte les codecs VP9, AVC-High, HEVC et AV1. Notez la compatibilité avec le format Dolby Vision ainsi que IMAX Enhanced, pour les plateformes qui les proposent.
Certaines applications comme Netflix ou YouTube, pour ne citer qu’elles profitent d’un affichage adaptatif permettant d’afficher la fenêtre de la vidéo sur l’un des volets. On peut ainsi profiter de contenus vidéo en positionnant l’appareil ouvert à 90 degrés. Avec YouTube, des boutons de contrôle sont alors affichés sur le volet inférieur. Ce n’est pas le cas pour Netflix.
Pour les photos, le Magic V2 n’a vraiment pas à rougir face à la concurrence pliante et même aux autres mobiles. En effet, il est doté d’un capteur principal de 50 mégapixels avec autofocus, stabilisé optiquement pour limiter les bougés. Il y a également un capteur secondaire de 50 mégapixels pour les prises de vue en mode ultra grand-angle. Enfin, on peut aussi compter sur la présence d’un téléobjectif de 20 mégapixels avec la possibilité d’un zoom optique 2,5x et profitant d’une stabilisation optique. Pour se prendre en selfie, l’écran externe, comme l’écran interne, sont équipés d’un capteur de 16 mégapixels, en haut, au centre pour le premier et sur le volet de droit (au centre aussi) pour le deuxième. 

L’interface de l’application diffère légèrement si on utilise l’écran externe ou celui qui est à l’intérieur de l’appareil. Les paramètres sont disponibles en haut à droite. Dessous, il y a la zone de cadrage avec, un peu plus bas, les niveaux de zoom 0,5x, 1x, 2,5x et 10x. Les modes photos immédiatement disponibles sont : Ouverture, Cliché nocturne, Portrait, Photo, Vidéo, Film, Pro et Plus. Dans ce dernier menu, on trouve les modes Ralenti, Panorama, Time-Lapse, Filigrane, Super Macro, Dual-View, Haute résolution, Scanner de document et Storia. Il est possible de les extraire pour les faire apparaitre au niveau de l’interface principale pour un accès plus rapide. Si on utilise l’écran interne, les options sont reparties sur les côtés gauche et droit avec les niveaux de zoom à 0,5x, 1x et 2,5x et 10x. Dans le coin supérieur à gauche, il est possible d’activer l’aperçu des dernières photos prises. C’est très agréable et pratique, à l’usage. 

Les photos que nous avons pu prendre avec le Honor Magic V2 se sont avérées particulièrement satisfaisantes. En effet, le capteur principal nous a permis de profiter d’images empreintes d’un très bon piqué avec du dynamisme et un excellent niveau de contraste. On apprécie la fidélité des couleurs, meilleures que sur le Magic Vs, par exemple. Les couleurs sont peut-être légèrement moins flatteuses (et encore, cela dépend des conditions) que sur les photos prises avec le Galaxy Fold5, mais elles paraissent très naturelles.

Le module ultra grand-angle est aussi satisfaisant surtout lorsque la luminosité est présente. En outre, nous avons également apprécié les détails fournis dans les images prises en mode zoom 2,5x. Le contraste bien présent et les résultats sont très bons. Le niveau maximum reste difficilement exploitable. 

Une grosse batterie pour une bonne autonomie, mais une charge rapide « exclusive »

Sur le plan de l’autonomie, de la capacité de batterie et de la vitesse de recharge, une fois encore, le Honor Magic V2 dépasse son concurrent. En effet, il est alimenté par deux unités totalisant 5000 mAh chacune 4400 mAh sur le Galaxy Z Fold5. L’autonomie est nettement supérieure sur le Magic V2 que sur le mobile Samsung. On peut tenir une grosse journée avec une seule charge et même au-delà si on gère un peu sa consommation.
En outre, on peut également compter sur le support de 66 watts pour la charge. Toutefois, lors de nos tests, nous n’avons pas pu charger le mobile très rapidement, du moins pas autant que nous nous y attendions. En effet, il y a une raison à cela. La marque a verrouillé la charge la plus rapide uniquement avec des chargeurs de la marque. Or, malheureusement, aucun de ce type n’est livré avec l’appareil. Il faut donc en acheter un spécifiquement ou en avoir déjà un qui soit compatible, à la maison, pour pouvoir profiter de la pleine vitesse. Avec un chargeur de 120 watts, par exemple, compter sur un gain de 20% en 15 minutes. Avec le bon bloc, de 66 watts, nous aurions pu gagner 47% dans le même temps… Impossible de recharger le smartphone sans fil, ce qui est possible avec le Galaxy Z Fold5. Par contre, on peut profiter de la charge inversée filaire pour recharger un autre appareil, via un câble. Cela peut être pratique pour dépanner et charger un dispositif tel que des écouteurs, par exemple. 

Le contenu de la boîte

Le smartphone Honor Magic V2 est livré avec un câble USB-C vers USB-C, un outil d’extraction pour le tiroir à carte SIM et une coque de protection dotée d’un pied escamotable

Notre avis

Nous avions déjà été particulièrement séduits par la prestation et les capacités du Honor Magic Vs, mais avec ce modèle, la marque a réussi à hausser encore le niveau. Il est tellement haut qu’il bat à plat de couture son concurrent direct, le Samsung Galaxy Z Fold5 et ce, dans tous les domaines, sans exception. L’affichage est de très haute qualité que cela soit avec l’écran interne ou externe, les performances sont exceptionnelles et l’interface développée par Honor est extrêmement agréable à utiliser au quotidien. Grâce à la largeur de l’écran de couverture, on se prend à ouvrir l’appareil vraiment si c’est nécessaire, l’utilisation quasiment comme un smartphone conventionnel. La partie photo, souvent délaissée sur les modèles pliants, est ici d’un niveau tout à fait excellent. Les clichés sont justes, piqués, dynamiques et de qualité. N’oublions pas sa connectivité, sans faille. 
C’est simple, lors de notre phase de test, nous n’avons jamais été déçus ni trouvés quoi que ce soit à redire sur ce téléphone, à une exception près le fait de ne trouver l’adaptateur exclusif à la marque dans la boîte permettant d’exploiter la charge rapide. On peut largement faire avec, ou plutôt sans. Pour le reste, c’est un smartphone vraiment très bien fait, léger et fin. Il est réellement parfait avec une très bonne autonomie, aussi pratique pour communiquer avec une exceptionnelle ergonomie, se divertir avec deux écrans de qualité que travailler, si besoin. 

Découvrez le chez Honor !

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Sur le même sujet
image Le Honor Magic5 Lite est disponible au meilleur prix !
image Offre de lancement sur le HONOR Magic6 Lite 5G : profitez-en pour acquérir à prix canon… un smartphone aux caractéristiques premium !
Les guides et comparatifs
image Honor 70 Lite
image Samsung Galaxy S24 Ultra vs Apple iPhone 14 Pro Max