Test du realme C67 : un très beau design et une certaine polyvalence

Par Sylvain PICHOT - 15 mars 2024 à 16:30
Avis LesMobiles.com

La marque realme revient en France par la petite porte avec un nouveau modèle d’entrée de gamme, le realme C67. Après plusieurs mois de silence, realme veut offrir au plus grand nombre un appareil 4G qui est doté d’un processeur polyvalent avec un très grand écran mais aussi un design particulièrement attirant, brillant et très coloré. Il se place au-dessus du C55 avec son capteur photo de 108 mégapixels et proposé à un tarif à partir de 220 € environ lors de son lancement. Nous avons pu le tester et en voici nos impressions. 

 realme C67

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran LCD de 6,72 pouces, 1080x2400 pixels 90 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 685
  • 6 ou 8 Go de mémoire vive extensibles
  • 128 ou 256 Go de stockage interne extensibles
  • Double capteur photo 108+2 mégapixels
  • Capteur frontal 8 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 5000 mAh compatible charge 33 watts
  • Système d’exploitation : Android 14 avec une surcouche logicielle realme UI
 

Design

Comme évoqué en introduction, le design du realme C67 et un peu à l’image de celui du realme C55, ne semble pas correspondre à son rang de modèle d’entrée de gamme. En effet, l’appareil profite d’une très belle robe. Certes, elle est en plastique, mais tandis que les profils sont plats tout en assurant une très bonne prise en main, la partie arrière est travaillée pour produire un effet brossé. Celui-ci est spécialement traité pour que l’on puisse y voir de très nombreux reflets, selon les angles de la lumière qui vient de poser dessus avec l’intégralité du spectre lumineux. Le smartphone est décliné en noir ou en vert clair. C’est ce dernier que nous avons pu tester. Le toucher est très agréable, doux et ne laisse aucune marque de doigts, ce qui est toujours appréciable. Notez que la marque fournit une coque de protection transparente en silicone dans la boîte du mobile. 

Dans le coin supérieur à gauche, les capteurs photo sont installés en position verticale et inscrits au sein d’une plaque ovale. Celle-ci est noire, tranchant avec le vert de notre modèle de test. Les objectifs sont rehaussés d’un cercle avec un léger ciselage, doré d’un très bel effet. Le bloc dépasse de presque 3 mm, ce qui est assez proéminent, mais, une fois la protection enfilée, cette épaisseur est atténuée. Le dispositif photo étant installé à gauche de l’appareil, lorsqu’il est posé sur une surface plane, il y a irrémédiablement un effet de bascule qui se produit. À l’arrière, on ne retrouve donc pas le côté épuré du Samsung Galaxy A15 4G (ou la version A15 5G) avec lequel le realme C67 est en concurrence. 

Le realme C67 propose un poids raisonnable, de 185 grammes, ce qui est nettement inférieur aux 200 grammes du poids moyen pour un tel appareil. Le Samsung Galaxy A15 fait 200 grammes. Le realme C67 arrive aussi en concurrence face aux Honor 70 Lite, Motorola g54 et Xiaomi Redmi Note 13 (version 4G ou 5G). Ces derniers sont plus légers que le realme C67. Comptez sur des profils de 7,6 mm comme pour le Redmi Note 13 4G et donc plus fins que tous les concurrents. 
Les profils du realme C67 sont donc plats avec des angles qui ne sont pas saillants.

Sur le côté droit, il y a le bouton pour mettre en veille l’appareil qui sert aussi de lecteur d’empreinte digitale. Lors de nos tests, il s’est avéré assez réactif pour proposer une bonne expérience. Il y a également le double bouton pour gérer le volume. Sur le profil gauche, il y a le tiroir à cartes. Celui-ci peut supporter simultanément deux cartes SIM et une carte mémoire pour étendre la capacité de stockage interne de l’appareil. Le tiroir est protégé contre les infiltrations d’eau. Plus généralement, comme le realme C55, mais aussi les concurrents, le mobile peut résister à des éclaboussures, mais sans plus, ce qui est déjà pas mal pour un smartphone d’entrée de gamme trop souvent laissé à la merci des intempéries et autres tracas de la vie. 

Sur le profil inférieur, il y a le connecteur USB-C, un haut-parleur, un microphone et un port audio jack pour brancher un casque. Le son proposé par le realme C67 est mono. Il est très clair et sans aucune chaleur particulière. Il peut convenir pour des sons du système, voire une courte vidéo, mais s’avère trop criant pour regarder une série, voire plus long. Une écoute au casque est plus satisfaisante. 
Concernant la connectivité, le realme C67 se contente d’une compatibilité avec les réseaux 4G. C’est également le cas pour le Redmi Note 13 4G ou le Galaxy A15 4G tandis que les Redmi Note 13 5G, Galaxy A14 5G, Honor 70 lite et Motoorla g54 peuvent proposer des débits plus rapides, via les réseaux 5G. Il propose du Wi-Fi 5 à double canal ainsi que du Bluetooth 5.0. Il supporte la technologie NFC avec une captation sur 360 degrés, ce qui facilite les positions lors d’un paiement sans contact, par exemple. Il n’est alors pas nécessaire de présenter la face arrière, ce qui est le cas sur la quasi-totalité des mobiles.  

 

Un grand écran LCD à 90 Hz agréable

Pour l’affichage comme le C55, le realme C67 utilise une surface LCD de 6,72 pouces, ce qui est assez grand. Il y a un poinçon tout en haut, au centre pour abriter le capteur à selfie. Celui-ci est aussi discret que possible. Les bordures de l’écran sont assez fines sur les côtés ainsi que sur la partie supérieure, mais plus épaisse au niveau du menton, en bas. 

L’écran propose une définition de 1080x2400 pixels, ce qui est mieux que certains limités à 720x1600 comme le Honor 70 Lite, par exemple. Parmi les concurrents cités, seuls les Honor 70 Lite et Motorola g54 sont dotés d’un écran LCD, moins qualitatif que les dalles AMOLED que l’on trouve sur les Redmi Note 13 et Galaxy A15. Ces derniers proposent des noirs beaucoup plus intenses et des couleurs vives. 
La surface d’affichage installée ici profite d’une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz, comme sur les Samsung Galaxy A15 et le Honor 70 Lite tandis que les Xiaomi Redmi Note 13 et Motorola g54 profitent d’une dalle plus réactive à 120 Hz offrant des contenus plus fluides lors du défilement des pages de sites Internet ou sur les murs des réseaux sociaux. 
Officiellement, realme annonce une luminosité maximale de 950 cd/m², ce qui n’est pas extraordinaire, mais mieux que les 680 cd/m² du realme C55 et que les 800 cd/m² proposés par les Galaxy A15 de Samsung. Toutefois, cela reste bien en deçà des 1800 cd/m² des écrans des Redmi Note 13 offrant une surface légèrement inférieure. La lisibilité est tout juste suffisante en extérieur en plein soleil. 
À contrario, dans la pénombre, on profite d’une luminosité suffisante qui reste agréable. La luminosité s’adapte automatiquement aux conditions d’éclairage extérieures. Dans les paramètres, on peut choisir entre les modes Vifs ou Naturels. On peut également moduler la température de couleur de l’écran pour obtenir une teinte plus chaude ou plus froide. Concernant la fréquence de l’écran, on peut choisir le mode automatiquement qui sélectionne la meilleure fréquence selon l’application utilisée (entre 60 et 90 Hz), Elevé pour une fluidité optimale au détriment de la consommation d’énergie ou Standard pour favoriser l’autonomie. 

Android 14 avec quelques applications

Le smartphone realme C67 est animé par Android 14 avec une surcouche logicielle realme UI 4.0. L’interface peut être facilement personnalisée. La navigation par geste est bien entendu possible ou via des touches virtuelles en bas de l’écran. Plusieurs fonctions de raccourcis sont disponibles en tirant le haut de l’écran vers le centre. Plusieurs fonctions spéciales sont disponibles : écran scindé en deux, fenêtres flexibles, barre latérale intelligente, espace enfants et mode simple. C’est bien pour un appareil d’entrée de gamme. Le gestionnaire d’applications permet de passer d’une application à une autre et de faire une capture d’écran.
Le smartphone est livré avec les applications Google, mais il y a également d’autres applications : App Market, Booking.com, Boutique Amazon, Facebook, LinkedIn, Netflix, Spotify, TikTok et WPS Office. Exit tous les jeux que l’on trouve sur le realme C55. Plusieurs publicités sont proposées ici ou là, ce qui est légèrement agaçant, à terme, mais qui peut aussi être modéré en se rendant dans les paramètres de confidentialité. Les menus de configuration sont bien organisés et assez clairs. Un moteur de recherche permet de trouver les réglages que l’on veut.

Enfin, concernant le système, il est plutôt à jour, car sa mise à jour datait du mois de janvier alors que la mise à jour de sécurité datait du mois de novembre 2023 (alors qu’il y a plus récent) pour des tests réalisés fin février. La marque promet 3 ans de suivi pour les mises à jour.
Lors de la première utilisation, il faut prévoir pas mal de temps, histoire de pouvoir faire toutes les mises à jour nécessaires et il y en a un bon paquet. 
Original, comme le realme C55, ce modèle profite de la fonction Mini Capsule. Il s’agit d’une option qui se veut similaire à la fonction Dynamic Island proposée sur les derniers iPhone autour du capteur photo frontal. Une zone en forme de pilule s’anime de temps à autre pour indiquer le niveau de la batterie, lorsqu’elle devient faible, qu’elle est en cours de chargement, l’utilisation de données ou affiche le nombre de pas ainsi que la distance parcourue pendant une journée. On peut également avoir la météo. 

Quelles performances ? 

Techniquement, le realme C67 est animé par la puce Qualcomm Snapdragon 685 qui est un modèle polyvalent. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à avoir les mêmes performances que les smartphones plus haut de gamme. Realme a intégré dans son appareil un module qui propose une vélocité intéressante. Il s’agit du même chipset que l’on trouve dans le Redmi Note 13 4G. Il s’avère moins performant que ceux des Galaxy A15 4G et Galaxy A15 5G. 
Il est associé à 6 ou 8 Go de mémoire vive, selon la configuration choisie. Il est possible d’utiliser la fonction RAM Extended pour profiter de 2, 4 ou 6 Go supplémentaires, de manière virtuelle, si besoin. À l’usage, cela peut prendre parfois un peu de temps pour passer d'une application à une autre. Toutefois, il faut reconnaître que l’expérience n’est pas si mauvaise que cela si on prend en compte le fait qu’il s’agisse d’un Soc d’entrée de gamme. 
Pour les jeux, les applications les moins gourmandes fonctionnent très bien. C’est plus délicat pour celles qui demandent plus de ressources. 
Comme pour les autres mobiles, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de performances dont voici les principaux résultats. Notez que le processeur est particulièrement stable tout au long de la phase de test durant 30 minutes puis après, il y a des hauts et des bas, descendant légèrement en dessous des 80% de son plein potentiel. 

Que vaut-il en multimédia ? 

Le realme C67 supporte le protocole Widevine L1, ce qui implique qu’il est capable de lire des vidéos avec une définition Full HD depuis les plateformes de streaming. 
Pour prendre des photos, le mobile est doté d’un capteur principal de 108 mégapixels, comme les Redmi Note 13, ici associé à un capteur de 2 mégapixels pour optimiser les portraits grâce à sa faculté de calculer la profondeur de champ. Notez que les mobiles Xiaomi proposent, en plus, un capteur ultra grand-angle, ce qui permet d’avoir plus de polyvalence. 
Pour les selfies, on peut compter sur la présence d’un capteur frontal de 8 mégapixels. L’offre est donc assez limitée ici. 
L’interface de l’application est très classique. Il y a les options qui sont disponibles en haut de l’écran, dont Google Lens. Dessous, il y a la zone de cadrage puis les différents modes de zoom 1x, 3x et 5x, ceux-ci étant numériques et donc provoquant une dégradation de l’image si on va trop loin. Le mode d’embellissement des visages est immédiatement disponible. 
Les modes de prises de vue sont Nuit, Rue, Vidéo, Photo, Haute résolution et Plus. Dans ce dernier menu, on trouve également les modes Pro, Pano(ramique), Film, Ralenti, Time-lapse, Scanner de texte et Inclinaison décalage. Il est possible de personnaliser l’interface pour intégrer l’un des modes proposés au sein du menu Plus avec les autres pour y accéder plus rapidement. C’est toujours pratique. 

C’est le capteur principal qui travaille pour prendre des photos. Celles que nous avons pu réaliser sont relativement satisfaisantes pour le prix du mobile. En effet, on a droit à un très grand niveau de détails et une excellente captation de la lumière. Les photos sont particulièrement claires lorsqu’il y a assez de luminosité dans la scène. Le piqué est plutôt intéressant. La colorimétrie laisse un peu à désirer, car les images sont souvent saturées et donc plus flatteuses que dans la réalité. 
Lorsque la lumière vient à manquer, c’est plus délicat, mais cela reste correct malgré tout avec des détails qui ne sont pas trop lissés à notre goût. Les contours sont moins détaillés, plus brouillons. Si on agrandit beaucoup certains clichés avec des scènes compliquées comme des branches d’arbres enchevêtrées, par exemple, il peut y avoir quelques légères aberrations chromatiques, mais l’ensemble reste correct.  

L’autonomie

Avec sa batterie d’une capacité de 5000 mAh, le realme C67 profite d’une autonomie satisfaisante puisque nous avons pu l’utiliser pendant un peu plus d’une journée et demie avec une seule charge. L’écran LCD consomme assez peu et la fréquence variable aide également. Pour la charge, l’appareil supporte 33 watts. Avec le bloc d’alimentation livré avec, nous avons pu passer de 5% à 16% en 15 minutes. Au bout d’une heure, il avait gagné 68% de sa charge. C’est un minimum aujourd’hui. 

 

Le contenu de la boîte

Le smartphone realme C67 est livré avec un câble USB-A vers USB-C, un bloc d'alimentation, une coque de protection transparente et un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM.

Notre avis

Le smartphone realme C67 propose un usage assez polyvalent et relativement satisfaisant pour son prix. Nous avons beaucoup apprécié son design avec les reflets très colorés, le dessin de ses capteurs photo et prise en main générale. L’écran est grand, mais il est largement battu par celui des Redmi Note 13, pour la luminosité et la qualité ainsi que sur la fréquence, ici moindres. Côté performances, disons qu’il faut le job, mais ne pensez pas jouer aux jeux les plus exigeants ou naviguer avec une très grande fluidité. Enfin, pour la partie photo, les clichés sont très lumineux, empreints de détails si on ne zoome pas et d’une qualité correcte si on n’y regarde pas de trop près. Là encore, la concurrence s’avère plus polyvalente avec des capteurs ultra grand-angle, absent ici. Au final, le realme C67 ne fait pas mieux que les autres mobiles dans cette gamme de prix. Seul son design lui permet de se distinguer. 

 


 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Sur le même sujet
image Le Google Pixel 8
Les guides et comparatifs
image Google Pixel 7a
image Xiaomi Redmi Note 13