Bouygues Telecom + Grandes Reprises Samsung

Prise en main du Samsung Galaxy J6 : un smartphone fonctionnel et endurant

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Samsung Galaxy J6

Le Galaxy J6 symbolise le retour de la gamme J de Samsung dans le segment low cost que le Galaxy J7 avait abandonné. Moins de métal. Moins de signes premium. Mais une bonne impression pour un mobile vendu à 249 euros.

L’année dernière, nous avons publié le test du Samsung Galaxy J5 (2017). Et nous avons constaté une belle montée en gamme de la gamme J de Samsung avec des coques en aluminium et des prestations techniques relativement bonnes. Surtout par rapport aux smartphones low cost que la firme coréenne proposait quelques années auparavant, à l’époque du Galaxy S5. Et nous avions noté que, hormis l’ergonomie, la différence entre le J5 (2017) et le A5 (2017) n’était pas si énorme.

Samsung Galaxy J6

Juste un Galaxy A6 avec une coque en plastique ?

Impression confirmée cette année, puisque le successeur « légitime » du Galaxy J5 (2017) est le Galaxy A6 que nous avons testé dans nos colonnes. Un test titré : « Un Galaxy J s’est glissé chez les Gaalxy A ». Cependant, Samsung n’abandonne pas le low cost. Au contraire, la marque a souhaité recoller avec les fondamentaux de ce segment, en proposant le Galaxy J6, remplaçant commercial du Galaxy J5 (2017), vendu sous la barre des 250 euros et sujet de cette prise en main. C’est un téléphone sans chichi, sans signe ostentatoire de richesse, avec ce qu’il faut, mais pas plus. En voici la fiche technique laquelle ressemble beaucoup à celle du Galaxy A6 :

  • poids : 154 grammes
  • ratio-écran / surface du mobile : 76,5 % environ
  • Coque en polycarbonate
  • format d’écran : 18,5/9e
  • écran Super AMOLED HD+ de 5,6 pouces (résolution de 293 pixels par pouce)
  • protection verre minéral Gorilla de Corning
  • chipset Samsung Exynos 7870 (octo-core Cortex-A53 cadencé jusqu’à 1,6 GHz)
  • GPU ARM Mali-T830 MP1
  • 3 Go de mémoire vive
  • 32 Go de stockage interne (extensibles par microSDXC jusqu’à 512 Go)
  • batterie de 3000 mAh (non amovible)
  • compatible LTE catégorie 6, WiFi n, Bluetooth 4.2, GPS (Glonass et Beidou), NFC, radio FM
  • port microUSB 2.0, port microSDXC dédié et port jack 3,5 mm
  • lecteur d’empreinte digitale au dos
  • simple capteur photo 13 mégapixels avec objectifs ouvrants à f/1.9, flash LED et autofocus à mesure de contraste
  • webcam 8 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.9 et flash frontal
  • dual SIM (nano SIM)
  • Android 8.0 Oreo avec Samsung Experience 9.0
  • accessoires inclus avec : un chargeur mural, un câble USB type-C, un kit mains libres

Comparons quelques instants les Galaxy J6, A6 et J5 (2017). Vis-à-vis de ce dernier, le Galaxy J6 offre un écran plus grand, mais un design moins qualitatif, repositionnement oblige et une plate-forme similaire. Le Galaxy A6 reprend quant à lui les atouts et les atours du Galaxy J5 (2017) et le format du Galaxy J6. Ainsi, la grande différence entre le Galaxy A6 et le Galaxy J6 n’est pas à l’intérieur du mobile, mais à l’extérieur.

La prise en main classique d'un Galaxy J

Nous retrouvons ainsi la prise en main très classique des Galaxy J tels que nous les connaissions il y a deux ou trois ans avec les Galaxy J5 (2016) ou le Galaxy J5. La coque est en plastique. Le bloc photo est carré et placé au centre de la face arrière. Il est flanqué d’un flash. Seuls indices que ce J6 est bien plus moderne : le haut-parleur mono est placé sur l’une des tranches et le lecteur d’empreinte digitale est positionné à l’arrière. C’est un design très classique, mais fonctionnel. Sans chichi.

Samsung Galaxy J6

Nous retrouvons cette même impression avec l’interface du smartphone. Si vous refusez dès le départ l’installation automatique de la suite d’applications de Samsung (que vous pouvez toujours aller chercher sur Samsung Apps par la suite), vous vous retrouvez avec un environnement plutôt sobre. À l’image du Galaxy S9 ou du Galaxy Note 9, le Galaxy J6 profite ici de Samsung Experience (avec quelques ajustements bien évidemment). Bixby est présent, avec son écran dédié. Les menus customisés par la firme (zone de notification et de réglage rapide, tiroir d’applications, menu de paramétrage) sont présents et à jour. Pas d’anciennes versions d’Android ici puisque le Galaxy J6 profite d’Android 8.0 Oreo.

Samsung Galaxy J6 interface Samsung Galaxy J6 interface Samsung Galaxy J6 interface

Performances limitées mais très bonne autonomie

Toujours dans le même esprit, les performances du smartphone ne sont pas exceptionnelles, mais sont à la hauteur de ce que nous attendons de la part d’un Galaxy J : l’interface est fluide, la navigation sur Internet l’est également. Nous aurions évidemment préféré que l’Exynos 7870 soit au moins associé à 4 Go de RAM (comme c’est le cas dans certains pays) à défaut d’être remplacé par l’Exynos 7880 (qui aurait largement mérité sa place ici, au moins pour la connectivité Bluetooth 5.0). Mais Samsung fait ici dans la simplicité. Voire même dans le minimalisme.

Samsung Galaxy J6 interface Samsung Galaxy J6 interface Samsung Galaxy J6 interface

Il y a cependant deux éléments importants sur lesquels le Galaxy J6 est une très bonne surprise. Le premier est l’autonomie. Puisque la plate-forme est plutôt frugale, elle consomme moins d’énergie. L’autonomie du Galaxy J6 en usage classique peut atteindre les deux jours, voire plus si vous activez le mode économie d’énergie. Attention cependant, puisque la plate-forme n’est pas particulièrement puissante, elle travaillera plus longtemps à plein régime dans certains usages (notamment les jeux).

Le second élément que Samsung n’a pas négligé est l’écran. Il s’agit d’une dalle Super AMOLED très lumineuse et très contrastée (OLED oblige). Les angles sont bien ouverts et la réactivité de la dalle est bonne. Même si la résolution est assez faible selon les standards actuels (moins de 300 pixels par pouce), la dalle offre de très belles couleurs. Le rendu est bon.

Peu mieux faire en photo

La photo est certainement son plus gros point faible, notamment quand on connaît les performances de Samsung sur le haut de gamme. Même si l’application est généreuse en modes et en réglages divers, le capteur 13 mégapixels est peu qualitatif. La luminosité est plutôt mal gérée, avec des écarts considérables entre les zones sombres, dans la rue en contrebas, et les zones très claires, comme ici le ciel. Si bien que le capteur choisit d'en privilégier une au détriment de l'autre. Le bruit apparaît rapidement quand la lumière vient à baisser. Pour les portraits, le Galaxy J6 offre un flou d’arrière-plan correct, mais l’autofocus est un peu trop lent. C’est d’autant plus frustrant après la prise en main du Galaxy Note 9, particulièrement intéressant en photo.

Samsung Galaxy J6 photo
Samsung Galaxy J6 photo

Si le Galaxy J5 (2017) était trop proche des standards milieu de gamme du catalogue de Samsung (au point d’intégrer son successeur à la gamme A), le Galaxy J6 recolle donc bien aux standards low cost dont nous avions l’habitude entre 2015 et 2016. Nous constatons d’ailleurs, entre le J5 (2016) et le J6 tout le travail effectué en deux ans par Samsung sur l’interface et l’optimisation logicielle.

Nous aurions aimé que ce travail affecte davantage les performances techniques (or autonomie) et photographiques de cette proposition. D’autant, que le Samsung Galaxy J6 est vendu au-dessus de la barre des 200 euros où la concurrence chinoise est plus agressive.

La note de LesMobiles.com

Samsung Galaxy J6

Samsung Galaxy J6
80%

4 / 5

Comparer les prix du Samsung Galaxy J6

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer