Alcatel 3L
Alcatel 3L

Prise en main du Samsung Galaxy Note 9 : une franche réussite jusqu’au bout du stylet

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Samsung Galaxy Note 9

Lors de la conférence Unpacked du mois d’août, Samsung promettait beaucoup d’innovations au service de l’utilisateur du Galaxy Note 9, malgré une évidente ressemblance de la phablette avec son prédécesseur. Mais force est de constater que les apparences sont parfois trompeuses.

Le Galaxy Note 8 était déjà un très bon smartphone avec une vraie évolution du côté du design (intégration de l’écran Infinity Display). Il fallait certes au moins cela pour faire oublier l’échec cuisant du Galaxy Note 7. Et quand nous avons vu pour la première fois le Galaxy Note 9, nous avions l'impression qu’il s’agissait surtout d’un refresh du Note 8 avec de très subtiles différences. Parfois même un peu trop subtiles. Un petit millimètre de moins par ici. Un dixième de pouce en plus par là. 0,4 GHz de plus de ce côté. Etc...

L'aboutissement d'un concept

Pourtant le Galaxy Note 9 n’est pas un simple refresh. Il faut gratter (au figuré bien sûr) un peu la surface pour s’en rendre compte. Et une fois cela fait, nous sommes convaincus que cette neuvième génération du Galaxy Note, la série à l’origine du phénomène phablette, est certainement l’aboutissement du concept. Il sera clairement difficile d’aller au-delà, sans devoir en changer l’ergonomie complète.

Samsung Galaxy Note 9 prise en main

Et puisque nous sommes convaincus de la qualité du Galaxy Note 9 (autant le dire dès le départ), une question s’impose : vaut-il son pesant de nougat ? Car il vaut quand même de 1009 à 1259 euros. Nous avons eu l'occasion de le prendre un main plusieurs jours dans sa version 6+128 Go. Rendez-vous en fin de ce test pour avoir notre avis. En attendant, premier point avec la fiche technique :

  • dimensions : 161.9 x 76.4 x 8.8 mm
  • poids : 201 grammes
  • ratio-écran / surface du mobile : 83,4 % environ
  • Châssis en verre minéral (Gorilla 5) et en aluminium, certification IP68
  • format d’écran : 18,5/9e
  • écran Super AMOLED QHD+ de 6,4 pouces (résolution de 513 pixels par pouce), compatible HDR10 et 3D Touch (sur le bouton Home seulement)
  • protection verre minéral Gorilla 5 de Corning
  • chipset Samsung Exynos 9820 (octo-core Mongoose M3 et Cortex-A55 cadencé jusqu’à 2,7 GHz)
  • GPU ARM Mali-G72 MP18
  • 6 Go de mémoire vive
  • 128 Go de stockage interne (extensibles par microSDXC jusqu’à 512 Go)
  • batterie de 4000 mAh (non amovible) avec chargement rapide et chargement sans fil (Qi)
  • compatible LTE catégorie 18, WiFi ac, Bluetooth 5.0, GPS (Glonass, Beidou et Galileo), NFC, ANT+, Samsung Pay
  • compatible Samsung DeX
  • port USB 3.1 type-C et port jack 3,5 mm
  • lecteur d’empreintes digitales et cardiofréquencemètre au dos
  • Double haut-parleur en façade
  • Double capteur photo 12+12 mégapixels avec objectifs ouvrants à f/1.5-2.4 et f/2.4, stabilisateur optique, flash LED, zoom optique 2x, et autofocus Dual Pixel à détection de phase
  • webcam 8 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.7 et autofocus, lecture d’empreinte rétinienne
  • dual SIM (nano SIM, second port hybride microSDXC)
  • stylet Bluetooth intégré
  • Android 8.1 Oreo avec Samsung Experience et Bixby
  • accessoires vendus avec : un chargeur mural, un câble USB type-C, adaptateurs microUSB vers USB type-C, kit mains libres

Quelques légères retouches sur l'ergonomie

Comme vous pouvez le constater, cette fiche technique est très complète, sans véritable défaut. Nous sommes ravis de constater que la batterie passe de 3300 mAh dans le Note 8 à 4000 mAh dans le Note 9. C’est une excellente nouvelle. Et il y en a d’autres, comme l’intégration d’un second haut-parleur, intégré dans l’écouteur téléphonique (le premier étant toujours situé sur la tranche inférieure). Regarder une vidéo même sans casque est un vrai plaisir.

L’ergonomie de la phablette ne change pas vis-à-vis de la version précédente. Comme nous le disions en introduction, l’encombrement de la phablette est identique avec un petit millimètre en moins en hauteur, mais un gros millimètre de plus en largeur et une épaisseur qui n’augmente que très peu. Le poids augmente aussi de quelques grammes. Les matériaux sont les mêmes (du verre Gorilla 5 de chaque côté et de l’aluminium sur les tranches). Les boutons matériels sont aux mêmes endroits (avec toujours le bouton Bixby reprogrammable sous le contrôle du volume sonore). Le lecteur d’empreinte est maintenant sous le bloc photo. Mais il reste un peu trop haut pour être atteignable facilement.

Le stylet S-Pen : la vraie bonne surprise

Le stylet se range quant à lui toujours dans son emplacement habituel. Ah, le stylet. Parlons-en justement de ce stylet. Celui-ci est désormais connecté. Ses dimensions ne changent pas ni même ses fonctions main levée (contrôle sans toucher l’écran). En revanche, il est maintenant Bluetooth. Qu’est ce que cela change ? Tout, évidemment ! Le stylet devient une télécommande pour prendre des photos à distance, comme avec une commande sans fil d’appareil photo numérique. Il sert aussi à faire défiler les photos dans la galerie ou à mettre en pause une vidéo. D’autres usages sont possibles et les développeurs ont même accès à cette fonction.

Samsung Galaxy Note 9 prise en main

L’écran du Galaxy Note 9 est très légèrement plus grand que celui du Galaxy Note 8 et du Galaxy S9+. Il atteint 6,4 pouces. C’est le plus grand écran pour un Note. Il est Super AMOLED, QHD+, Infinity Display, HDR10 et incurvé (avec l’accès au menu dédié). C’est un écran très lumineux quand il en a besoin, très contrasté puisque c’est de l’OLED, avec des couleurs affichées qui, par défaut, ressemblent enfin à la « vraie vie » et non à une photo HDR. Les angles de vision bien ouverts. Et la réactivité est au rendez-vous. « Plutôt pas mal » !

Une interface qui s'améliore encore

L’interface Samsung Experience reste sur de très bons acquis de ces dernières années avec des choix ergonomiques et fonctionnels intelligents (comme l’ouverture du tiroir d’application en glissant aussi bien vers le haut que vers le bas). Nous ne pouvons que louer les efforts faits par la marque pour supprimer les applications superflues, même si quelques doublons résistent encore (le Navigateur Samsung et Chrome, Samsung Mail et Gmail).

Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main

Les logiciels maison de Samsung ne manquent pas d’intérêt que ce soit le navigateur Web, le dossier sécurisé Knox, Galerie, Game Launcher, Samsung Vidéo ou l’application Photo. Certains d’entre eux ne méritent pas forcément d’être préinstallés. Le marketing omniprésent il y a encore trois ans est largement plus subtil et se cantonne à quelques notifications dans Samsung Apps et Bixby Home. Bixby Home n’est pas encore très optimisé dans la représentation des informations ni toujours pertinent dans ces choix de notification : pousser une carte Spotify quand l’application n’est même pas présente sur le terminal, ce n’est pas banal.

Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main

Les performances du Galaxy Note 9 sont excellentes. Nous avons effectué plusieurs tests pour mesurer non seulement la puissance de l’Exynos 9820, mais également l’impact des 6 Go de RAM (contre 4 Go sur le Galaxy S9). Et force est de constater que la phablette endure tout, sans sourciller. Une très légère surchauffe s’est fait sentir, mais rien de bien différent des mobiles de cette gamme.

Nous vous présentons ici un seul des résultats que nous avons obtenus, pour vous faire une idée. Avec cette puissance et la batterie de 4000 mAh, le Note 9 parvient aisément à tenir deux jours en une seule charge en usage normal (sans vidéo, sans jeu). Si vous désactivez « Always On », qui n’est pas nécessaire, vous gagnez encore quelques heures. Et la charge rapide est très appréciable.

Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main

Le photophone des noctambules

Finissons avec la photo. Le Galaxy Note 9 s’appuie sur les beaux efforts réalisés par la firme coréenne avec le Galaxy S9+. Nous y retrouvons les mêmes capteurs 12+12 mégapixels, dont l’objectif à ouverture variable f/1.5-2.4 pour le capteur principal. Il y a deux différences, toutes deux logicielles : il y a un nouvel algorithme moins impactant sur le grain des photos et la capture vidéo monte en fréquence pour atteindre le standard de Sony et Apple en 4K : 60 images par seconde. Samsung rejoint aussi Sony sur le Super Slow Motion à 960 images par seconde en 720p.

Samsung Galaxy Note 9 prise en main
Samsung Galaxy Note 9 prise en main

Le résultat est très impressionnant dans sa netteté, comme toujours. Le parti pris de Samsung a toujours été d’améliorer la captation de la lumière, plutôt que d’augmenter mécaniquement la définition de l’image. Résultat : de la lumière, de la couleur, du piqué et du contraste. Et grâce à l’ouverture variable, le Note 9 améliore encore l’équilibre du cliché en ne laissant aucun détail trop sombre ou trop lumineux. C’était déjà le cas lors de prise de vue en plein jour. C’est aussi le cas maintenant dans les prises de vue nocturnes. C’est ici que Samsung marque la différence avec Apple (du moins face à l’iPhone 8 Plus et l’iPhone X). Notez aussi la différence entre les deux portraits du Bugdroid, chacune faite avec un capteur différent.

Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main
Samsung Galaxy Note 9 prise en main Samsung Galaxy Note 9 prise en main
A gauche, objectif grand angle ; à droite, téléobjectif avec zoom optique

Il est peut-être cher, mais il vaut son prix !

Avec le Galaxy Note 9, Samsung réussit à répondre quasi parfaitement à la promesse : un smartphone élégant, qualitatif, expert de la photo, performant et autonome. Ce nouveau stylet S-Pen est la cerise sur le gâteau, ce qu’il fallait au Note 9 pour créer la différence avec la concurrence directe, telle que l’iPhone X ou le Mate 10. Ce S-Pen est certainement le meilleur argument de Samsung vis-à-vis d’une concurrence qui va se renouveler cet automne (et ça a déjà commencé chez Apple).

Un argument qui vous amènera peut-être à le choisir. Et ce même si son prix le rend prohibitif. Vaut-il la peine de casser la tirelire ? À notre grande surprise : oui.

La note de LesMobiles.com

Samsung Galaxy Note 9

Samsung Galaxy Note 9
95%

4,8 / 5

Comparer les prix du Samsung Galaxy Note 9

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer