image de couverture lesmobiles

Test : Samsung Galaxy S

Par La Rédac LesMobiles - 10 septembre 2010 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Samsung semble décidé à assommer la concurrence cet été. Après le Wave proposé dès sa sortie à un prix sacrifié, le géant coréen s'attaque cette fois au marché des smartphones Android. Avec le Galaxy S, il a mis les petits plats dans les grands pour sortir un produit qui va concurrencer à la fois l'iPhone 4 et tous les derniers smartphones Android
Autant vous prévenir de suite, Samsung a décidé de frapper fort sur le marché des smartphones Android. Après avoir prudemment tâté le terrain avec le premier Galaxy puis le Galaxy Spica, le Coréen sort cette fois l'artillerie lourde. Le Galaxy S est le couronnement de sa gamme Android et le moins que l'on puisse dire, c'est que sa fiche technique va faire tourner bien des têtes.



La première chose qui frappe est sans conteste l'écran géant Super AMOLED de 4 pouces. Malgré cet afficheur, le smartphone garde des dimensions raisonnables pour un mobile tactile avec 124 x 64 x 9,9 mm. Il reste donc très fin. Une fois le mobile allumé, on constate que Samsung a ajouté une interface TouchWiz 3.0 sur l'OS Android, dans sa version 2.1. Le multimédia est tout particulièrement à l'honneur avec un lecteur audio de grande qualité, une excellente visionneuse de photos et surtout un lecteur vidéo exceptionnel. Ce dernier lit tous les formats les plus populaires (DivX, XviD, AVI, MKV, etc.), et ce même en HD 720p ! Le Galaxy S est d'ailleurs le second mobile seulement à obtenir la certification DivX HD, le premier étant le… Samsung Wave.

Le capteur photo autofocus affiche 5 mégapixels et se révèle capable de filmer dans une résolution HD 720p, c'est à dire en 1280 x 720 pixels. Le coeur du produit est un processeur Samsung Hummingbird cadencé à 1 GHz et basé sur une architecture ARM Cortex A8. Il est épaulé par 512 Mo de mémoire vive (RAM). Pour la partie graphique, le processeur graphique POWERVR SGX540 permet de gérer sans broncher les affichages en 3D. Le Galaxy S est également en avance sur son temps en termes de connectivité puisqu'en plus de la 3G+ (HSDPA 7,2 Mbps, HSUPA 5,76 Mbps) et le GPS (A-GPS), il est d'ores et déjà compatible avec le Bluetooth 3.0 et le Wi-Fi n. Enfin, côté stockage, ce smartphone offre 8 Go de mémoire interne, dont 2 sont dévolus aux applications. Et pour ceux qui en veulent toujours plus, un emplacement de carte mémoire vous permet de l'étendre avec une microSD allant jusqu'à 32 Go.

Contenu du Pack

Le smartphone est fourni dans un pack assez compact, qui comprend l'essentiel, à savoir :
• Un chargeur
• Une batterie 1500 mAh
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Le manuel d'utilisation



On notera que malgré le positionnement très haut de gamme du produit, Samsung a "oublié" de fournir un câble de sortie vidéo pour brancher l'appareil sur votre TV.


Aspect et Design

Si le design du Samsung Wave semblait marquer la fin de l'ère plastique pour les smartphones haut de gamme de Samsung, il n'aura fallu attendre qu'un modèle pour déchanter. Le Galaxy S nous arrive en effet dans une livrée intégralement de plastique noir. Attention, cela ne signifie pas qu'il est laid, loin de là même. Entre le pourtour glossy de la face avant et le look minimaliste du produit, ce smartphone dégage assurément un charme sobre. Mais, étant donné la superbe qualité de fabrication du Wave, nous aurions espéré que ce Galaxy S joue dans la même cours. Il n'est est hélas rien.



Point de matériau noble comme l'aluminium à l'horizon. Ici, tout n'est que plastique noir. Une fois l'appareil en main, on est surpris par sa légèreté. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les seulement 119 grammes sur la balance de ce smartphone paraitront trop légers à certains qui trouveront que cela confère une impression de fragilité au Galaxy S. Heureusement, ce n'est pas le cas et les plastiques utilisés semblent armés pour résister aux aléas du quotidien.



L'autre surprise du design de ce smartphone vient de sa troublante ressemblance avec les trois premiers iPhone. On retrouve la même face avant épurée aux bords arrondis et qui ne comprend qu'un seul bouton physique placé au milieu sous l'énorme écran. Comme évoqué plus haut, ce design est heureusement sobre et assez réussi.



Et oui, car malgré toutes ces petites objections que nous soulevons, comme la légèreté ou la manque d'originalité dans le look, nous apprécions tout de même beaucoup le design de ce Galaxy S.

Il faut souligner le fait que Samsung a réussi un véritable tour de force en proposant un produit assez compact avec un écran de 4 pouces ! Il faut vraiment comparer les dimensions pour se rendre compte qu'il est à peine plus grand que ses concurrents qui intègrent des écrans pourtant plus petits.



Mais au ressenti, on n'a pas vraiment l'impression que ce Galaxy S soit une "pelle à tarte" comme cela a pu être le cas avec le Toshiba TG01. Il le doit beaucoup à son épaisseur de 9,9 millimètres et à l'optimisation faite par Samsung de l'espace sur la face avant.






OS & Ergonomie

La première fois que l'on allume ce Galaxy S, il est quasi impossible de se rendre compte que c'est un smartphone Android si on ne le sait pas au préalable. C'est pourtant bien le système d'exploitation de Google, dans sa version 2.1 (Eclair), qui donne vie à ce mobile. Mais Samsung lui a superposé sa propre interface utilisateur (UI) TouchWiz 3.0. De fait, l'interface de ce Galaxy S est assez semblable à celle du Samsung Wave qui embarque aussi TouchWiz 3.0, mais avec un système d'exploitation Bada et non Android donc.



Pour ceux qui connaissent l'interface du Wave, nous trouvions déjà lors de notre test que la partie du menu où sont rangées les applications ressemblait beaucoup à l'accueil d'un iPhone, avec tout de même une rangée d'icônes en moins. Disposant de davantage de place sur l'écran avec ce Galaxy S, Samsung n'a ni plus ni moins que rajouté cette fameuse ligne.



Du coup, lorsque vous êtes dans le menu des applications de ce smartphones, on se croirait sur un iPhone d'avant-dernière génération (firmware 3.x) avec les icônes colorées sur un fond noir et une rangée d'icônes qui ne changent pas en bas. Heureusement, TouchWiz 3.0 se compose aussi d'un bureau d'accueil multi-écrans sur lequel vous placez des widgets de la même manière que vous le feriez avec n'importe quel smartphone Android. D'ailleurs, dans la philosophie, la seule différence fondamentale avec l'interface "nue" d'Android tient au fait que les icônes coulissent latéralement ici alors qu'elles le font de haut en bas.



Cette nouvelle interface utilisateur TouchWiz 3.0 ne révolutionne donc rien. Mais elle est suffisamment ergonomique et agréable à utiliser au quotidien pour qu'on ne lui en demande pas plus au final. On apprécie d'ailleurs tout particulièrement le fait de pouvoir déplacer les pages d'accueil et les widgets qui sont dessus pour les réordonner selon notre bon vouloir. Notez que Samsung fournit un gestionnaire de tâche vraiment très efficace, ce qui évite d'aller en télécharger un sur l'Android Market. L'ensemble du système est fluide et les ralentissements se font vraiment très rares.



Le Galaxy S offre déjà une très bonne réactivité et cela va s'améliorer encore puisque Samsung a annoncé que la mise à jour du Galaxy S vers Android 2.2 Froyo débuterait vers la fin septembre. Et vu ce que cette nouvelle version a apporté à d'autres produits concurrents en termes d'optimisation de la réactivité de l'OS, cela nous laisse rêveur pour ce Galaxy S.


Fonctions imagerie (Capture et lecture Photo / Vidéo)

Malgré la débauche de caractéristiques ronflantes dans la fiche technique de ce Galaxy S, Samsung est resté mesuré pour le capteur photo. Ce dernier affiche 5 mégapixels. Ça peut sembler minimaliste à l'heure où certains produits concurrents vont jusqu'à 12 mégapixels. Mais, en pratique, 5 mégapixels suffisent largement pour l'immense majorité des photos que vous prendrez. Et à moins de vouloir des agrandissements géants, il ne vous faudra jamais plus qu'une telle résolution.



L'interface de la fonction photo est claire et efficace et propose de nombreux réglages, avec notamment un mode “panorama” assez plaisant.





Pour ce qui est de la qualité des clichés capturés, le Galaxy S se comporte bien avec des photos aux couleurs fidèles mais qui manquent parfois légèrement de piqué. De fait, il n'égale pas les meilleurs photophones, mais il s'en sort bien et se révèle être sans conteste l'un des meilleurs Android dans ce domaine. En revanche, vous pouvez oublier les photos lorsque la luminosité est faible du fait de l'absence totale de flash. De même, on ne peut que regretter l'absence d'un bouton physique dédié pour prendre les photos.


Photos prises depuis le Samsung Galaxy S [cliquez pour agrandir]



Si le Galaxy S ne fanfaronne pas avec les caractéristiques de son capteur optique pour la photo, il bombe le torse pour la capture de vidéos. Il est en effet capable de réaliser des clips en 720p, c'est-à-dire dans une résolution HD de 1280 x 720 pixels. La qualité des vidéos capturées est vraiment très bonne puisque ces dernières allient couleurs fidèles, détails satisfaisants et fluidité de l'animation. Là encore, l'absence de flash est préjudiciable aux vidéos que vous pourriez vouloir réaliser dans des conditions de faible luminosité. Mais pour le reste, c'est une franche réussite.



Passons maintenant à la lecture des contenus multimédias. Sur ce terrain, le Galaxy S fait très fort. La visionneuse est celle que l'on trouve de base dans Android 2.1. Et on ne peut guère reprocher à Samsung de ne pas l'avoir modifié tant cette visionneuse se révèle ergonomique et agréable à utiliser. Elle propose toutes les fonctions habituelles comme les diaporamas, l'envoi des photos via les réseaux sociaux, etc. Pour le lecteur vidéo, Samsung ne s'est en revanche pas contenté de celui que l'on trouve par défaut dans Android 2.1. Samsung est vraiment en pointe quand il s'agit de vidéo sur mobile et il le prouve encore une fois de manière éclatante avec ce Galaxy S qui dispose d'arguments de poids pour assommer les concurrents. Le constructeur a doté ce smartphone d'un lecteur vidéo qui lui est propre. Pour notre plus grand plaisir car Android ne supporte nativement que peu de formats et fait l'impasse sur les plus populaires comme le DivX et le Xvid. Celui du Galaxy S se révèle capable de lire la plupart des formats vidéo les plus populaires, dont les fameux DivX/XviD. Même les MKV sont lus mais les sous-titres sont parfois mal gérés. Cerise sur un gâteau déjà copieux : le smartphone se paie le luxe de lire parfaitement les vidéos HD en 720p ! Pour afficher ses vidéos, le sublime écran Super AMOLED de 4 pouces représente à lui seul un morceau de bravoure. Il offre certes une taille parfaite pour la lecture de contenus multimédias, mais ce qui vous bluffera, ce sont bien les qualités intrinsèques de l'afficheur qui est à la fois plus lumineux, mieux contrasté, qui offre des couleurs flamboyantes et des noirs profonds.



Notez que le port mini-jack 3,5 mm qui vous permet de brancher votre casque favori sert aussi de port pour la sortie vidéo. On aurait préféré que le constructeur coréen ait doté ce smartphone d'une sortie HDMI comme certains de ses concurrents. C'est là le seul point faible côté multimédia, ce qui n'empêche pas le Galaxy S de rester (de loin) le meilleur smartphone dans ce domaine.


Autres Fonctions (Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

Les navigateurs web que l'on trouve dans les smartphones Android sont traditionnellement parmi les meilleurs du marché. Quand un tel navigateur est associé au superbe écran du Galaxy S, cela donne tout simplement le meilleur smartphone à date pour surfer sur le web. Et le sera encore plus quand il gérera le Flash grâce à la prochaine mise à jour vers Android 2.2 (Froyo).



Pour le reste, ce smartphone embarque bien évidemment tous les outils que Google intègre dans son OS comme Gmail, Maps, Picasa, etc. Côté messagerie, si vous ne voulez pas utiliser Gmail, le Galaxy S propose par ailleurs un client mail très complet. Il gère notamment plusieurs comptes et peut afficher les messages de manière unifiée, dans une même fenêtre. Cerise sur le gâteau, vous pouvez sauvegarder la plupart des pièces jointes, les consulter et même les modifier sans rien ajouter au mobile grâce à ThinkFree Office, une véritable suite Office de poche. La présence d'une telle application est assez rare pour être souligné et salué. Samsung livre son Galaxy S avec une dotation logicielle vraiment très complète.



Autre bonne nouvelle, imputable à Google cette fois : pas besoin d'acheter un logiciel de GPS avec ce smartphone. Il propose en effet de profiter de Google Maps Navigation, le service gratuit de guidage au tour par tour de Google. Cette solution est certes moins complète que les concurrents comme ALK CoPilot ou surtout Navigon, mais elle a le mérite d'être gratuite et suffit amplement pour ceux qui ne l'utilisent qu'occasionnellement.



Comme les autres smartphones sous Android 2.1, ce Galaxy S peut se transformer en véritable routeur 3G+/Wi-Fi. Une fois l'option activée dans les menus du téléphone, vous pouvez lui connecter jusqu'à trois autres appareils en Wi-Fi !

Enfin, le Galaxy S fait aussi un excellent lecteur musical, classique mais efficace, avec un très bon rendu sonore. On y trouve toutes les options classiques de création de listes de lecture, de réglage des égaliseurs, etc. Même l'égaliseur 5.1ch qui rendait les chansons quasi-inécoutables lors de ses premières apparitions est désormais au point et apporte une belle spatialisation, aussi bien lors de l'écoute de musique que pour le visionnage de films.


Conclusion

Comme vous avez pu certainement vous en rendre compte tout au long du test, ce Galaxy S ne manque vraiment pas d'arguments et ne craint aucun concurrent. Il n'en oublie pas pour autant les fonctions de téléphonie puisqu'il offre une très bonne qualité en conversation, tant en émission qu'en réception d'appel. Enfin, son autonomie est également remarquable pour ce genre de produit, sa batterie de 1500 mAh offrant jusqu'à deux jours d'autonomie en usage assez intensif.



Malgré la cohorte de concurrents Android haut de gamme, le Galaxy S se place ni plus ni moins comme le meilleur smartphone sous Android à date. C'est bien simple : aucun autre smartphone ne vous propose autant. Il est non seulement au-dessus du lot au niveau hardware, mais également au niveau software puisqu'il embarque bon nombre de logiciels absents d'Android et qu'il faut télécharger sur le Market, en payant parfois. Les seuls cas où vous pourriez vouloir lui préférer un concurrent sous Android seraient éventuellement pour profiter d'un vrai clavier physique ou d'un appareil nettement plus compact.

Pour le reste, le seul vrai concurrent que nous voyons à opposer à ce monstre de puissance, c'est bien évidemment l'iPhone 4. Choisir entre les deux n'est pas une mince affaire mais au final, c'est peut-être votre porte-monnaie qui sera seul juge. Si les deux produits boxent dans la même catégorie en termes de caractéristiques et se rendent coup pour coup à l'usage, il n'en va pas de même lorsqu'il s'agit de passer à la caisse.



Note : 95/100

Les plus :
• Taille de l'écran
• La meilleure qualité d'affichage à date
• Réactif
• Bonne qualité des vidéos capturées
• Photos correctes
• Nombreux formats vidéos supportés
• Fonctions web très plaisantes
• Dotation logicielle de base très complète
• Mise à jour vers Froyo annoncée

Les moins
• Pas de câble pour la sortie vidéo fourni
• Pas de flash
• Absence de bouton dédié pour l'appareil photo

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 10/09/2010.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes