image de couverture lesmobiles

Test : Samsung Galaxy S3

Par La Rédac LesMobiles - 29 juin 2012 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Après des mois d'attente, Samsung propose enfin le nouveau fleuron de sa gamme Android 2012, le Galaxy S3. Le dernier-né du constructeur saura-t-il se montrer aussi convaincant que ses glorieux aînés ?
Dire que le Samsung Galaxy S3 est le smartphone Android le plus attendu de l'année tient du doux euphémisme. En deux ans seulement, le constructeur coréen a réussi à créer une véritable dynastie avec sa gamme Galaxy S. Le premier de ces modèles a vu le jour à l'été 2010. Et il s'agissait simplement du premier Android vraiment haut de gamme de Samsung. Le premier Galaxy S s'est en effet écoulé à 24 millions d'exemplaires quand le Galaxy S2 a trouvé 28 millions de preneurs en un an seulement. Une réussite telle que cette famille de smartphones est la seule à aujourd'hui pouvoir faire un peu d'ombre au succès de l'iPhone.

Dans un tel contexte, le Galaxy S3 est donc logiquement attendu au tournant. Il porte sur ses épaules bien des attentes et il n'a guère le droit à l'erreur. Samsung en était bien évidemment conscient au moment de concevoir son nouveau vaisseau amiral. Le constructeur coréen a de fait brodé une fiche technique assez exceptionnelle pour ce Galaxy S3.

Test Samsung Galaxy S3 : smartphone sur sa boite



La première chose qui accroche le regard est son grand écran Super Amoled HD de 4,8 pouces, pour une résolution de 1280 x 720 pixels, et recouvert d'une couche protectrice de verre Corning Gorilla Glass 2. Malgré la présence de cet afficheur à la taille conséquente, les dimensions de l'appareil reste raisonnables avec 13,7 x 70,6 x 8,6 cm. Il est certes plus imposant que le Galaxy S2, mais l'écart n'a rien de rédhibitoire entre les deux appareils. L'ensemble de la coque du smartphone est composé de plastique Hyperglaze (polycarbonate).

Sous le capot, on trouve un chipset quadruple cœur Samsung Exynos 4212 flambant neuf. C'est en effet la première fois que le constructeur coréen le propose dans l'un de ses appareils. Les cœurs sont chacun cadencés à 1,4 GHz, épaulés par 1 Go de mémoire vive (RAM).

Pour ce qui est de la capture de photos et de vidéos, elle est assurée par un capteur autofocus de 8 mégapixels (3264 x 2448 pixels), capable de filmer dans une résolution Full HD de 1920 x 1080 pixels. Le Galaxy S3 dispose également d'un capteur frontal de 2 mégapixels, capable de filmer en HD 720p.

Le smartphone affiche complet pour ce qui est des connectivités et des compatibilités réseau. Il se révèle en effet compatible avec la 3G+ (HSDPA à 21 Mbps et HSUPA à 5,76 Mbps), le Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, le Wi-Fi hotspot, le Wi-Fi Direct, le DLNA, le Bluetooth 4.0 (AD2P), le GPS (A-GPS) et même le NFC. La sortie audio-vidéo est assurée par un connecteur MHL qui se confond avec le connecteur microUSB.

Test Samsung Galaxy S3 : boite



Contenu du Pack

Le pack dans lequel est fourni le Galaxy S3 est un peu chiche pour un appareil aussi haut de gamme. Il comporte :

• Une batterie 2100 mAh 
• Un kit mains libres stéréo filaire 
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide

Malgré la présence d'un port microSD, le constructeur ne fournit pas de carte mémoire, mais son smartphone étant disponible avec 16 ou 32 Go de mémoire interne, nous ne saurions lui en tenir rigueur.

Test Samsung Galaxy S3 : contenu du pack






Design

Lorsque ce Galaxy S3 a été présenté en grande pompe à Londres par Samsung, un point n'a pas manqué de décevoir beaucoup de monde : le design du smartphone et le fait que le constructeur ait encore employé du plastique. Il faut dire que les rumeurs les plus folles concernant un revêtement en céramique avaient couru avant l'annonce officielle. Mais est-ce vraiment de la faute du Coréen si ces rumeurs ont placé le niveau d'attente un peu trop haut ? Toutefois, pour en revenir seulement au smartphone en lui-même, l'emploi du plastique sous cette forme lui confère clairement moins de cachet qu'à certains de ses concurrents comme le HTC One X, le Nokia Lumia 900… sans parler de l'iPhone 4 / 4S. Ce qui est vraiment étonnant, c'est que le matériau utilisé par Samsung, à savoir le plastique Hyperglaz, est un polycarbonate. Tout comme celui de la coque des Nokia Lumia 800 et 900. Il est vraiment étonnant de constater l'écart entre le résultat final obtenu d'une part par les équipes coréennes, et d'autre part par les finlandais.

Test Samsung Galaxy S3 : smartphone couché



Toutefois, malgré ces quelques critiques, la qualité de fabrication du Galaxy S3 reste très bonne. Aucun jeu ne vient se faire sentir entre les différentes pièces de l'appareil. De plus, le plastique employé n'a vraiment rien de « cheap ». Conjugué aux 130 grammes sur la balance, l'appareil apparaît comme solide et ne donne en aucun cas l'impression de tenir un jouet.

Côté look, le design de la bête ne plaira pas forcément à tout le monde. Samsung a en effet doté son nouveau smartphone de bords assez arrondis comme vous pouvez le constater sur les différentes photos qui parsèment cette partie du test. Cela donne à l'ensemble une certaine bonhommie qui devrait séduire le plus grand nombre. Mais les amateurs de design plus sobre, voire classique, en seront pour leur frais. Car Samsung n'a pas fait non plus dans le sobre au niveau des couleurs. À côté de la version blanche qui se démocratise chez tous les constructeurs, le coréen s'est fendu d'un seconde version bleue de son modèle phare! Évidemment, il ne s'agit pas là d'un bleu fluo, mais plutôt d'un bleu foncé assez discret. Mais là encore, c'est une affaire de goûts et de couleurs, et cela peut donc déplaire à certains utilisateurs.

 Test Samsung Galaxy S3 : smartphone de face  Test Samsung Galaxy S3 : smartphone de dos



Mais au-delà des sensibilités de chacun, ce que nous reprochons « objectivement » au constructeur, c'est encore une fois le choix du tout-plastique. Si cela ne pose pas de problème outre mesure pour la version blanche qui arbore un dos glossy et uni, il n'en va pas de même pour la version bleue. Samsung s'en en effet senti obligé de proposer un effet de céramique pour ce coloris. À l'heure où d'autres constructeurs sortent des smartphones dotés d'une coque véritablement en céramique, cela ne fait pas très sérieux du côté du Coréen. Surtout pour un modèle aussi emblématique que ce Galaxy S3. Heureusement, le rendu n'est pas affreux pour autant.

L'écran occupe sans surprise la majeure partie de la face avant. Il est placé de manière classique, avec des bords de quelques millimètres de chaque côté. Sous cet afficheur trône la touche mécanique « Home ». Lorsque le smartphone est manipulé, deux autres touches sensitives s'illuminent de part et d'autre de ce bouton. Au-dessus de l'écran, c'est là encore très classique avec les capteurs de luminosité et de proximité, le logo du constructeur et la caméra frontale de 2 mégapixels.

Test Samsung Galaxy S3 : haut de la face avant



Test Samsung Galaxy S3 : bas de la face avant



La face arrière n'abrite pas non plus de surprise. Le cache-batterie occupe sa quasi-totalité, laissant juste apparaître une grille pour le haut-parleur, l'optique du capteur photo et le flash LED. Sous ce cache, on retrouve une batterie amovible, un emplacement pour la carte micro SIM et un autre pour la carte mémoire microSD. S'il y a bien besoin d'enlever le cache-batterie pour récupérer la carte-mémoire, il n'y pas besoin d'enlever la batterie en elle-même, ce qui est une très bonne nouvelle.

Test Samsung Galaxy S3 : emplacement cartes microSIM et microSD



Pour le reste, ce smartphone propose des dimensions assez raisonnables étant donné son énorme écran, avec notamment 8,6 mm d'épaisseur. Il se montre assez chiche en termes de boutons puisqu'il ne propose que le strict minimum, avec simplement deux touches pour le volume sur le flanc gauche et une autre pour allumer/éteindre/verrouiller/déverrouiller l'appareil à droite. Pour le reste, la partie basse du smartphone abrite le connecteur micro-USB/MHL, alors que sur la partie haute, on retrouve le port mini-jack 3,5 mm. On aurait apprécié que le constructeur se fende d'un bouton pour la fonction photo sur le côté.

Test Samsung Galaxy S3 : design



Test Samsung Galaxy S3 : design



Test Samsung Galaxy S3 : design



Test Samsung Galaxy S3 : design






Prise en main et ergonomie

À l'heure où la plupart de ses concurrents ont emboîté le pas à Apple pour certains aspects de leur téléphone, comme notamment l'absence de carte-mémoire et la batterie non-amovible, Samsung est resté sur la même configuration que pour le Galaxy S2. Même constat pour la face avant qui arbore encore les mêmes trois touches héritées du premier Galaxy S, à savoir une touche mécanique « Home » flanquée de deux boutons sensitifs pour revenir en arrière et pour afficher le menu. Là encore, le constructeur coréen aurait pu aisément s'en passer dans la mesure où Android 4.0 ICS permet de s'en affranchir puisqu'ils sont maintenant intégrés dans l'interface même de la dernière mouture du système d'exploitation de Google.

Toutes ces décisions prises par Samsung lors de la conception du smartphone montrent très clairement qu'il n'a pas voulu que le gros de ses utilisateurs se retrouve perdus. Et de fait, si vous avez eu l'un des deux premiers Galaxy S avant celui-ci, vous vous retrouverez immédiatement en terrain connu avec le Galaxy S3. Les touches sont toutes disposées de la même manière, le lecteur de carte microSD est bien présent et un les touches sous l'écran proposent exactement les mêmes fonctions que par le passé.

Pour ce qui est de la prise en main, le Galaxy S3 peut en effrayer certains sur le papier. Avec un écran de 4,8 pouces, le constructeur ne pouvait assurément pas proposer un smartphone compact. Il s'en sort pourtant avec les honneurs en matière d'encombrement. Si le Galaxy S3 est incontestablement plus grand que son prédécesseur, il n'en reste pas moins parfaitement adapté à un usage mobile. Sa grande finesse (8,6 mm) et son poids très raisonnable (133 grammes) font qu'en termes de ressenti, ce smartphone ne paraît pas beaucoup plus grand que ceux de la génération précédentes qui embarquent des écrans de 4,3 pouces. Si le choix du tout-plastique ne nous paraît pas être la meilleure des idées pour le revêtement de la coque pour le design et la sensation, il s'avère en revanche crucial pour ce qui est de la prise en main de l'appareil. C'est en effet grâce ce matériau Hyperglaze que le smartphone paraît à la fois léger et solide. Les ingénieurs de Samsung méritent un véritable coup de chapeau pour avoir encore réussi à agrandir la taille d'écran sans que leur smartphone ne ressemble à une raquette de tennis. Pour ce qui est de la prise en main, sans surprise, ceux qui ont des petites mimines devront le tenir à deux mains. En revanche, ceux qui ont des mains assez grandes pourront toujours le manipuler avec une seule d'entre elles pour la plupart des actions. Seules les actions qui nécessitent d'appuyer tout en haut de l'écran pourront poser problème. Car si le rayon d'action du pouce couvre sans problème toute la largeur, il n'en va pas de même pour la hauteur.

Test Samsung Galaxy S3 : prise en main



Pour en conclure avec cette partie du test, retenez que malgré sa grande taille d'écran, ce Galaxy S3 trouvera sa place dans votre poche ou dans un sac sans aucun problème. Et une fois tapi dans sa tanière, il ne se rappellera pas à votre bon souvenir en vous gênant de temps à autre comme peut le faire le Galaxy Note. Non, le Galaxy S3 se montre bien élevé et il sait se faire oublier.




Système d'exploitation (OS) + Interface utilisateur

[Mise à jour du 09/04/13] Depuis le premier test du Samsung Galaxy S3, ce smartphone a été mis à jour sous Android 4.1 Jelly Bean. Il ne s'agit pas d'une mise à jour mineure dans la mesure où elle apporte un certain nombre d'évolutions vraiment bienvenues. Ainsi, la fluidité et la réactivité de l'appareil ont encore été sensiblement améliorés. L'interface utilisateur TouchWiz de Samsung est toujours de la partie. Mais tout comme Jelly Bean, cette interface dispose aussi de quelques évolutions graphiques agréables. Elle propose désormais un raccourci pour gérer la luminosité, en plus des raccourcis déjà présents dans la zone de notifications. L'autre nouveauté notable de la barre des notifications vient du fait qu'on peut maintenant gérer la quantité d'informations affichées. En effet, il suffit désormais de faire un mouvement vers le haut ou vers le bas avec deux doigts sur ces notifications pour les déplier et afficher davantage d'informations ou au contraire les replier.

[Article d'origine]
Lorsque Google a levé le voile sur la dernière mise à jour de son système d'exploitation, à savoir Android 4.0 Ice Cream Sandwich, en novembre dernier, certaines rumeurs ont suggéré que les constructeurs allaient tous se passer de leurs propres interfaces utilisateurs (UI) à l'avenir. Ce qui s'est bien sûr avéré totalement faux. Toutefois, tous les constructeurs semblent avoir compris que le fait de surcharger Android avec une interface lourde ralentissait considérablement les smartphones. Ils se sont donc (quasiment) tous attelés à rendre leur UI un peu plus légère, Samsung y compris.

Le Galaxy S3 est livré d'emblée avec Android 4.0 Ice Cream Sandwich. C'est d'ailleurs la version 4.0.4 que l'on trouve dans le smartphone à sa sortie. Le constructeur y a ajouté TouchWiz 4, son UI maison. La philosophie générale de cette interface ne change pas et reste dans la lignée de ce qu'elle a proposé jusqu'ici. Elle ambitionne simplement de simplifier un peu Android, sans pour autant le révolutionner. De fait, la logique de fonctionnement est la même avec d'une part jusqu'à sept bureaux d'accueil sur lesquels vous pouvez placer des raccourcis vers des applications, des dossiers et des widgets. Écran HD oblige, la barre de raccourcis présente sur ces pages d'accueil passe de quatre à cinq icônes.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS


 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



D'autre part, le menu principal comporte toutes les applications téléchargées. Android 4.0 ICS oblige, ce menu évolue dans la mesure où il intègre un second onglet en plus des applications, qui contient les widgets. C'est maintenant par ce biais qu'il faut passer pour ajouter des widgets sur les écrans d'accueil. Il se révèle plus pratique que par le passé car il offre une visualisation des widgets et informe de leur taille.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS


 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



L'écran de verrouillage évolue lui aussi beaucoup. Il intègre désormais quatre icônes paramétrables qui permettent de lancer des applications tout en déverrouillant le smartphone. Les appels et les SMS manqués sont également consultables plus rapidement selon le même principe. Enfin, vous avez également la possibilité d'activer un flux d'infos qui est consultable en déroulant un menu depuis le bas de la page de verrouillage. Notez que l'habituelle barre de notifications est, elle aussi, accessible dès cette page de verrouillage, simplement en la déroulant par le haut, comme à l'accoutumée.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Et puisqu'on en est à évoquer la barre de notifications, sachez qu'elle abrite des raccourcis pour activer ou désactiver les connectivités du smartphone (Wi-Fi, données mobiles, GPS, etc.). C'est également là que l'on voit apparaître les touches de commandes pour le lecteur musical lorsque ce dernier est en marche.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Contrairement à la grande majorité des autres smartphones sous Android 4.0 ICS, ceux de Samsung ne proposent pas de touches dédiées pour accéder au gestionnaire de tâches qui regroupe toutes les applications actives. Pourtant, le constructeur coréen a laissé tel quel le nouveau système de visualisation très pratique mise en place dans Android 4.0. Mais il est vraiment regrettable qu'il faille encore faire un appui long sur la touche centrale pour l'activer. Cela n'a l'air de rien, mais c'est au final sensiblement moins ergonomique que de faire un simple appui sur une touche. Pour le reste, le gestionnaire en question se révèle très efficace puisqu'il propose une miniature des applications en cours et de celles lancées récemment. Pour en fermer une, il suffit de la faire coulisser sur un côté.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Enfin, il est assez étonnant de constater qu'il n'y a aucun gestionnaire de fichiers préinstallé dans le Galaxy S3. Cela n'a toutefois rien de dramatique dans la mesure où Google Play (ex-Android Market) en compte plusieurs, à la fois gratuits et de qualité.

Autre défaut plus gênant, les menus ne sont pas toujours clairs et explicites. Deux exemples de cet état de fait (mais il y en a d'autres) : nous avons passé un bon moment à chercher celui qui sert à paramétrer l'écran d'accueil. Et pour cause, il était caché dans les paramètres de sécurité et non dans affichage. De même, lorsque vous êtes sur le navigateur Web et que vous affiché les paramètres, il n'est pas forcément évident qu'il s'agisse d'un menu déroulant et que d'autres options viennent se nicher sous celles qui sont apparentes.




OS : Réactivité du système d'exploitation et de l'interface utilisateur

Toujours en pointe en termes de fiche technique lorsqu'il s'agit de sa gamme Galaxy S, Samsung ne pouvait pas ne pas doter son Galaxy S3 d'un chipset quadruple cœur. Le fait que le nouveau vaisseau amiral de la flotte Android du constructeur coréen était donc attendu depuis longtemps. Et c'est bien ce type de chipset qu'arbore le Galaxy S3. Toutefois, il ne s'agit pas d'un chipset Nvidia Tegra 3 comme le proposent tous ses concurrents aussi lourdement armés. Non, comme pour le premier Galaxy S et le S2, le Coréen a une fois de plus privilégié une solution maison. C'est donc un chipset Samsung Exynos 4212 rutilant que l'on trouve dans son dernier-né. C'est d'ailleurs la première fois qu'un smartphone propose ce composant. Les quatre cœurs sont chacun cadencés à 1,4 GHz. Ils sont épaulés par 1 Go de mémoire vive (RAM). De ce point de vue, le Galaxy S3 ne progresse pas par rapport au Galaxy S2 qui proposait la même quantité de RAM.

Test Samsung Galaxy S3 : réactivité



Mais nous savons d'expérience qu'une fiche technique rutilante et un empilement de cœurs ne garantissent pas toujours une fluidité et une réactivité à toute épreuve sur Android. On en veut pour preuve le LG Optimus 2X ou dans une bien moindre mesure le HTC One X. Le smartphone de LG a été le tout premier à embarquer un chipset double cœur à sa sortie. Pourtant, une gestion assez catastrophique de sa mémoire vive affligeait aux utilisateurs des ralentissements assez fréquents difficilement supportables. Quant au One X, il a été le premier à proposer un chipset quadruple cœur il y a deux mois. Il ne souffre heureusement pas du même genre de tares affligeantes que l'Optimus 2X, mais son interface comporte quelques microlags qui ne sont pas gênants dans l'absolu, mais qui sont tout de même assez énervants sur un smartphone de ce calibre.

Autant d'exemples qui nous invitaient donc à ne pas trop nous enflammer avant de tester à fond le Galaxy S3. Si vous attendez ce smartphone de pied ferme et que vous êtes obsédés par la fluidité et la réactivité d'un smartphone, rassurez-vous, Samsung a bien travaillé. Si le Galaxy S2 est aujourd'hui un modèle de fluidité, il ne l'était pas forcément à sa sortie et il a fallu quelques mises à jour pour arriver à ce résultat. Avec le nouveau Galaxy S3, on se retrouve avec un appareil délicieusement fluide et réactif dès la sortie de la boîte. Que ce soit pour naviguer dans les menus, lancer une application ou afficher le gestionnaire de tâches, le Galaxy S3 s'en sort superbement dans l'ensemble. Il s'agit très clairement du smartphone Android le plus réussi de ce point de vue à date. Le tout fourmille d'animations et d'effets graphiques très réussis, qui donnent un air résolument moderne l'ensemble.

Test Samsung Galaxy S3 : conclusion



Mais, comme toujours avec Android, tout n'est pas rose. Il arrive parfois que le Galaxy S3 se retrouve à court de mémoire vive disponible. Un état de fait malheureusement très fréquent pour les smartphones Android. Le cas échéant, les icônes et les widgets présents sur les écrans d'accueil du Galaxy S3 se rechargent lorsque vous sortez d'une application et que vous retournez dessus. Le dernier-né de Samsung est si puissant que l'opération en question ne prend pas plus d'une seconde. Mais cela peut se répéter plusieurs fois dans la journée en fonction de l'usage que vous faites du smartphone. C'est surtout ceux qui l'utilisent de manière intensive et lancent à la suite plusieurs applications gourmandes qui remarqueront ce souci d'affichage. Encore une fois, cela n'a rien de dramatique et cela ne pénalise pas autant l'utilisation que sur d'autres Android. Il s'agit là essentiellement de chipotage de perfectionniste. Mais cela n'en reste pas moins (un peu) énervant vu la puissance de feu qu'embarque le Galaxy S3. La bonne nouvelle, c'est que Samsung va très certainement procéder à une foule de mises à jour au fil du temps, comme il l'a fait pour les deux premiers Galaxy. Du coup, ce petit souci de mémoire vive sera certainement amélioré au fil du temps. Et même s'il ne l'est pas du tout, le Galaxy S3 reste le meilleur smartphone Android disponible à date de ce point de vue, même s'il n'est pas complètement parfait.




S-Voice et nouvelles fonctionnalités

En marge des caractéristiques techniques très haut de gamme du nouveau Galaxy S3, le constructeur coréen a beaucoup insisté sur l'aspect logiciel et les nouvelles fonctions sensées rendre les interactions avec le smartphone plus « humaines ». Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Samsung s'est démené pour proposer un grand nombre de nouvelles interactions, parfois anecdotiques, parfois très importantes. Ou supposées être importantes car comme nous allons le voir ensemble, ces nouvelles fonctions sont loin d'être toutes au point. Très loin même pour certaines d'entre- elles.

S Voice
Commençons par la nouvelle fonction qui restera la plus décevante de ce lancement : l'assistant vocal S Voice. Samsung s'inspire ici très clairement du Siri de l'iPhone 4S (et bientôt du nouvel iPad). Siri a essuyé, et continue encore d'ailleurs d'essuyer, de vives critiques. Pourtant, l'assistant vocal d'Apple nous apparaît comme nettement plus abouti que S Voice en termes de fiabilité de la reconnaissance vocale. Pour ce qui est des fonctions et des promesses, S Voice est au moins aussi bon que son principal concurrent. Mais la reconnaissance vocale nous est apparue comme étant encore au stade presque embryonnaire. Surtout pour la langue française en fait. Car en anglais, les possibilités sont plus nombreuses, même si la reconnaissance reste un peu chaotique. Tout n'est pas à jeter dans la version actuelle de S Voice puisqu'il reconnaît tout de même quelques phrases comme « je veux prendre une photo » (il lance alors la fonction photo). Mais le constructeur a du pain sur la planche s'il veut en faire un service équivalent à Siri.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Smart Stay
Cette fonction au nom pas très évocateur propose de ne pas mettre le smartphone en veille tant que vous ne quittez pas l'écran. Elle peut se révéler très pratique pour celles et ceux qui lisent beaucoup d'articles longs sur le Web, ou qui s'adonnent régulièrement aux joies des livres numériques sur le smartphone. Toutefois, ce système perd en efficacité si vous vous trouvez dans un environnement sombre.

Test Samsung Galaxy S3 : Smart Stay



En vrac
En marge de ces deux fonctions qui sont présentées comme étant les plus importantes par Samsung, le constructeur en a introduit d'autres tout aussi pratiques selon l'usage que vous en faites. « Appel Direct » permet de lancer un appel si le nom d'un contact est affiché à l'écran, dans le répertoire, ou même dans les SMS, et que vous le portez à l'oreille. Vous avez aussi désormais la possibilité de double taper sur le haut du smartphone pour que l'affichage revienne automatiquement en début de page. On retrouve également des gestes plus classiques, mais tout aussi efficaces comme le fait de couper la sonnerie de son smartphone en le retournant, de le secouer pour mettre à jour certaines fonctions. Notre préférée reste celle qui consiste à mettre la main sur l'écran pour couper le son lorsque un lecteur multimédia est en marche. Dès que vous ôtez la main, le son se remet en marche. Le seul bémol de certaines de ces possibilités est qu'elles ne fonctionnent qu'avec les applis natives. Du coup, si vous utilisez une application tierce pour les SMS, comme Handcent SMS par exemple, le correspondant avec lequel vous êtes en train de chatter ne sera pas automatiquement appelé si vous portez le smartphone à votre oreille.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS






L'écran

Si la puissance des quatre cœurs ou les améliorations notables du capteur photo ne vont pas forcément intéresser tout le monde, il y a un point qui touche en revanche absolument tous les utilisateurs potentiels du Galaxy S3 : l'écran géant de 4,8 pouces. Cet afficheur représente évidemment l'un des principaux points forts du nouveau smartphone vedette de Samsung. Pour mémoire, celui que l'on trouvait dans le S2 ne faisait « que » 4,3 pouces. Le demi pouce supplémentaire, et surtout la résolution qui augmente très sensiblement, renvoient presque à l'âge de pierre tous les prédécesseurs du S3.

Test Samsung Galaxy S3 : prise en main



En parvenant à augmenter à ce point la taille de l'écran sans pour autant faire exploser les dimensions de l'appareil, le constructeur a déjà réussi un premier tour de force. Mais qui aurait été inutile si l'écran en question s'était montré d'une qualité décevante. Toutefois, Samsung produisant lui-même ses afficheurs, nous n'avions pas de crainte particulière à cet égard. Le Galaxy S3 embarque un écran Super Amoled HD doté d'une résolution de 1280 x 720 pixels. Il s'agit de la meilleure résolution disponible à l'heure actuelle pour un smartphone, et cela devrait le rester pour un bon moment. Contrairement au Galaxy S2 donc, qui nous avait un peu déçu sur ce point à sa sortie puisqu'il existait déjà des écrans d'une résolution de 940 x 560 pixels lorsque celui de 800 x 480 pixels du Galaxy S2 a vu le jour il y a un an. Cette fois, Samsung propose donc d'emblée ce qui se fait de mieux. Du moins pour la résolution. Car pour la technologie intrinsèque de l'afficheur, c'est une autre paire de manches. Alors que l'écran du S2 est de Super Amoled Plus, celui du smartphone que nous testons ici n'est « que » Super Amoled HD, soit la même techno que celle employée pour le Galaxy Note. Pour l'expliquer simplement, cette dernière version utilise une matrice PenTile qui « triche » en sous-divisant chaque pixel, ce qui n'est pas le cas de la version Plus. Concrètement, les puristes n'en sont pas fans car cela peut entraîner une finesse d'affichage amoindrie.

 Test Samsung Galaxy S3 : l'écran  Test Samsung Galaxy S3 : l'écran



Toutefois, la densité de pixels est telle à l'écran qu'il est impossible de les distinguer à l'œil nu. Il faut vraiment coller son nez au plus près pour commencer à les percevoir. Ce qui n'a évidemment rien d'une utilisation classique. On peut dire sans crainte que la finesse d'affichage du Galaxy S3 est tout bonnement parfaite. Associée à sa grande taille, elle rend la consultation des pages Web, des contenus multimédias et des livres numériques très (mais alors très) plaisante. Même la lisibilité au soleil s'avère assez bonne. La luminosité de ce smartphone n'est pas la plus élevée qui soit. Mais l'écran se montrant moins réfléchissant que sur la plupart des mobiles concurrents, cela permet au dernier-né de Samsung de disposer d'une très bonne lisibilité en extérieur.

Le seul petit reproche que l'on puisse vraiment lui faire vient du fait que l'écran en question tire un peu vers le bleu. Mais Samsung ayant eu la bonne idée de proposer différents profils pour le rendu de l'afficheur dans les paramètres, chacun devrait y trouver son compte.




Capture photo/vidéo (1/2)

Lorsque Samsung a finalement dévoilé les caractéristiques de son Galaxy S3, certains ont été déçus de constater que le capteur photo affichait toujours 8 mégapixels, exactement comme celui du Galaxy S2 ou du Galaxy Note. Le constructeur coréen nous ayant habitué à progresser dans ce domaine à chaque nouveau modèle de la gamme Galaxy S, beaucoup attendaient un capteur de 12 mégapixels pour le nouveau venu. Toutefois, nous répétons à longueur de tests que les mégapixels ne font pas le photophone. Et cela se vérifie de nouveau dans le cas du Galaxy S3.

Test Samsung Galaxy S3 : capteur photo



Comme évoqué plus haut, les caractéristiques du capteur sont équivalentes à celles du Galaxy S2, avec la même résolution et une ouverture à f2:6. Mais Samsung n'est pas resté les bras croisés durant l'année écoulée. Le constructeur semble avoir sérieusement revu la gestion logicielle de la fonction photo. Il en résulte un Galaxy S3 dont les clichés surpassent assez nettement ceux de son prédécesseur. Il se permet même de faire jeu égal avec l'iPhone 4S qui reste la référence du genre. Il dispose en effet d'un piqué équivalent à celui du smartphone d'Apple. Et il peut même se prévaloir de couleurs très fidèles. Elles peuvent apparaître comme fades pour certains utilisateurs. Mais elles se rapprochent en fait davantage des couleurs réelles, alors que d'autres smartphones ont tendance à les saturer un peu trop.

Notez qu'il est possible d'accéder de deux manières à la fonction photo lorsque le smartphone est verrouiller. Vous pouvez soit le faire avec l'icône de déverrouillage présente par défaut, soit via un geste original que seul le S3 propose. Il suffit en effet de tenir le smartphone en mode portrait, de laisser un doigt appuyé sur l'écran de verrouillage, puis de mettre le mobile en mode paysage. La fonction photo se lance alors automatiquement et sans plus perdre de temps. Une manipulation très pratique puisqu'elle se fait vite assez naturellement.

Test Samsung Galaxy S3 : photo prise avec le smartphone



Test Samsung Galaxy S3 : photo prise avec le smartphone



Test Samsung Galaxy S3 : photo prise avec le smartphone



Le S3 se démarque également du lot en se révélant tout bonnement excellent pour la macro. Du moins si l'éclairage est bon. En condition de faible luminosité, le Galaxy S3 ne fait en revanche pas de miracle, mais il s'en sort honorablement pour un smartphone. Son flash LED permet de photographier des sujets situés jusqu'à 1,5 ou 2 mètres. En revanche, les couleurs sont un peu moins fidèles dans ce cas de figure et les clichés obtenus se parent d'une teinte bleutée. Elle est assez légère, mais bien présente. Toutefois, le rendu demeure l'un des meilleurs qu'il nous ait été donné parmi les smartphones lorsque le flash est utilisé.

Test Samsung Galaxy S3 : photo prise avec le smartphone



Test Samsung Galaxy S3 : photo prise avec le smartphone



Test Samsung Galaxy S3 : photo prise avec le smartphone







Capture photo/vidéo (2/2)

Très bon pour la capture de photo, le Samsung Galaxy S3 l'est tout autant pour la capture de vidéos, c'est là encore une franche réussite. Ce smartphone permet de filmer dans une résolution maximale Full HD de 1920 x 1080 pixels. Là encore, il s'agit de la même capacité que pour le S2. Et comme pour la prise de photos, le rendu est nettement meilleur avec le Galaxy S3. La fluidité des productions vidéo de ce smartphone est excellente. Les 30 images par seconde promises par la fiche technique sont bien de la partie. Les traces de compression sont quasi-inexistantes, ce qui permet d'obtenir des vidéos aux détails nombreux et aux couleurs fidèles. Quant à la prise de son, elle est à l'avenant puisqu'il est enregistré en stéréo.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Attardons-nous maintenant sur l'interface de la fonction photo / vidéo. Nous n'allons pas entrer dans le détail de l'agencement de cette interface, car il est somme tout classique. Ce qui l'est moins, c'est l'option « zero shutter lag » dont Samsung semble si fier. En bon français, il s'agit de la capacité du smartphone à prendre des photos avec un temps de latence inexistant. Ou en tout cas imperceptible. Force est de constater que le constructeur coréen n'a fait qu'énoncer une vérité. Le temps de déclenchement entre deux clichés est effectivement imperceptible. Vous aurez beau matraquer le bouton de prise de vue aussi vite que vous le pourrez avec votre doigt, les clichés seront capturés instantanément. Mieux, le smartphone dispose également d'un Burst Mode qui permet de capturer une vingtaine de photos en moins de trois ou quatre secondes. Vous pouvez aussi activer l'option « meilleure prise » qui va shooter huit photos de suite. Elle les affiche dès qu'elles sont prises, vous sélectionnez la meilleure et les autres sont effacées. Voilà qui est simple, efficace et qui n'encombre pas outre mesure la mémoire interne. Notez que l'ensemble des photos capturées dans ces deux modes le sont bien dans la résolution maximale de 8 mégapixels.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



On apprécie aussi tout particulièrement la possibilité de prendre des clichés pendant que l'on filme. Là encore, les photos capturées le sont en pleine résolution. Mais au format 16/9ème pour s'accommoder du format de la prise de vidéo. Et nous passerons rapidement sur les diverses options comme la reconnaissance de visages, de sourires, etc. Notez juste que le fameux HDR est bien de la partie. Ce mode se révèle très efficace pour les scènes très contrastées puisqu'il prend trois photos avec différentes expositions et les mélange ensuite dans une même image.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Dans l'ensemble, le Samsung Galaxy S3 se pose donc comme l'un des tous meilleurs photophones du moment. Il n'est certes pas parfait, mais la qualité intrinsèque des photos qu'il permet de prendre est déjà un excellent point. Et quand on y ajoute en plus sa vitesse de capture phénoménale et ses nombreuses options qui facilitent la vie, on s'aperçoit que la fonction photo du Galaxy S2 est complètement larguée. Malgré les caractéristiques de base identiques.




Lecture multimédia (photos/vidéos/son)

Cela fait maintenant plusieurs années que Samsung règne sur les smartphones pour tout ce qui concerne la lecture de contenus multimédias. Avant même l'avènement d'Android, le constructeur coréen nous proposait déjà des modèles sous Windows Mobile ou Symbian qui se démarquaient par leurs capacités exceptionnelles (pour l'époque) en matière de lecture de vidéos par exemple.

Les années passent et les concurrents ont décidé de s'activer eux-aussi dans ce domaine. C'est notamment le cas de HTC qui partait de très loin, mais qui propose aujourd'hui des smartphones aux fonctionnalités multimédias probantes avec les One S et One X. Toutefois, Samsung a aussi progressé de son côté. Le lecteur vidéo que l'on trouve dans le Galaxy S3 tutoie littéralement les sommets. Il s'est révélé capable de lire sans broncher toutes les vidéos que nous lui avons jeté à la figure. Il ingère facilement tous les formats les plus populaires qui circulent sur le Web, et notamment les fameux .mkv. Ce format là est aujourd'hui très usité pour les films en HD. Le Galaxy S3 lit donc sans coup férir les vidéos en Full HD. Par rapport au Galaxy S2, il a progressé dans la gestion des sous-titres. Il est désormais très rare de tomber sur une vidéo qui ne sera pas lue, ou dont les sous-titres passeront mal. Et même si cela devait arriver, le Google Play Store dispose de plusieurs applications gratuites capables de prendre le relais ponctuellement. Comme évoqué par ailleurs, le magnifique écran HD de 4,8 pouces fait de ce smartphone le compagnon rêvé pour celles et ceux qui veulent regarder des séries et des films, même avec des sous-titres, en situation de mobilité.

Test Samsung Galaxy S3 : lecteur vidéo


Test Samsung Galaxy S3 : lecteur vidéo



La visionneuse de photos est pour sa part plus classique. Dans la pure tradition d'Android, elle présente les photos sous forme de dossiers. Ce qui n'est pas étonnant puisque Samsung s'est contenté de reprendre la visionneuse d'images que l'on trouve nativement dans Android 4.0 ICS. On apprécie toujours autant les possibilités évolutives offertes par l'ajout de nouvelles applications. Ainsi, si vous installé Flickr sur votre smartphone, vous verrez apparaître une nouvelle possibilité de partage directement depuis la galerie photos. Cet état de fait est propre à tous les smartphones Android récents, et pas seulement au Galaxy S3. En revanche, ce smartphone se démarque tout de même des autres pour l'une des fonctionnalités de sa visionneuse d'images. Lorsque vous consultez des photos prises avec le smartphone, il reconnaît automatiquement certains visages et affichent leurs noms. Vous pouvez du coup choisir d'envoyer de manière très simple la photo en question à tous ceux qui apparaissent dessus. Il faut toutefois en passer par une phase d'apprentissage initiale afin que le smartphone « apprenne » qui est qui avant de pouvoir coller un nom sur un visage.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS


 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS



Enfin, intéressons-nous au lecteur musical avant de clore cette partie. Celui du Galaxy S2 était déjà excellent, mais Samsung a encore réussi à l'améliorer. Le constructeur arrive même à progresser sur le rendu sonore qui est tout simplement l'un des meilleurs qu'il nous ait été donné d'entendre sur un appareil mobile. Si vous craquez pour ce smartphone, rendez lui justice et offrez-vous un bon casque si vous n'en possédez pas déjà un. Le constructeur coréen a visiblement lorgné du côté des interfaces Walkman de Sony, et notamment de la fonction Sense Me. Il en a introduit une de son cru, baptisée Magic Square. Concrètement, elle fonctionne selon le même principe que celle de Sony, en repérant la tonalité des musiques que vous écoutez. Elle les liste ensuite selon quatre genres (passionné, passionnant, joyeux, calme) et vous propose une playlist adaptée lorsque vous sélectionnez pas la suite l'un de ces genres. Joliment animée et colorée, l'interface du lecteur musical est superbe.

 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS


 Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS  Test Samsung Galaxy S3 : système d'exploitation OS






Navigateur Web

Le navigateur Web est traditionnellement l'un des points forts des smartphones Android. Vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que celui qu'embarque le Galaxy S3 est non seulement excellent, mais qu'il tend même vers l'exceptionnel. Pour commencer, il dispose d'une réactivité et d'une vitesse de chargement des pages très véloce. Mais ces qualités ne seraient rien sans le superbe écran qui rend la consultation si agréable.

À la fois grand et bien défini, il permet de profiter des pages Web classiques sans même avoir à les triturer pour lire les textes lorsque le smartphone est placé en mode paysage. En mode portrait, la définition de l'écran est telle que même les textes les plus petits restent lisibles. Toutefois, la lecture est dans ce cas assez inconfortable dans la mesure où il faut avoir de sacrément bons yeux pour pouvoir tout déchiffrer.

Test Samsung Galaxy S3 : navigateur Web



On retrouve aussi un système d'onglets assez efficace puisqu'il est situé sur l'interface principale. Il est donc accessible en un clic. Comme Google Chrome, le navigateur Web du Galaxy S3 se synchronise avec votre compte Google et donc avec vos favoris. Une bonne nouvelle puisque vous les retrouverez donc directement dans le menu adéquat sur le smartphone, sans avoir besoin de faire aucune manipulation compliquée.

Test Samsung Galaxy S3 : navigateur Web



En termes de performances, le navigateur Web de ce Galaxy S3 est l'un des plus rapides, si ce n'est LE plus rapide, qu'il nous ait été donné de voir à date. La navigation au sein d'une page Web lourde, riche en contenus, ne pose aucun problème, l'ensemble se montrant particulièrement réactif. Et ce, même en ouvrant plusieurs onglets en parallèle. La lecture de vidéo en 1080p ne pose pas non plus de problème. Ce qui n'est guère surprenant vu que le Galaxy S2 les lisait déjà parfaitement.

Pour le reste, l'ergonomie est assez classique. Pour zoomer dans les pages, vous pouvez soit double taper à un endroit pour un zoom rapide sur la zone concernée, soit « pincher », c'est-à-dire faire le fameux mouvement de pincement à deux doigts. Samsung oblige, vous pouvez également afficher le gestionnaire d'onglets en faisant ce mouvement de pincement sur une page où aucun zoom n'est appliqué. Il est en revanche décevant de constater que le petit temps de latence suite à cette manipulation est toujours présent, même sur un smartphone aussi puissant. Toutefois, étant donné qu'il y a un bouton près de la barre d'adresses pour ouvrir le gestionnaire d'onglets, ce point n'est pas vraiment un problème.

Test Samsung Galaxy S3 : navigateur Web



Le navigateur en question est bien sûr compatible avec le Flash, du moins pour l'instant. Le Galaxy S3 est en effet sous Android 4.0 ICS à sa sortie. Mais l'éditeur Adobe ayant annoncé qu'il ne proposerait plus de lecteur Flash à partir d'Android 4.1 Jelly Bean, le dernier-né de Samsung ne supportera plus cette technologie après sa prochaine mise à jour majeure. D'ailleurs, notez que le smartphone n'embarque pas de lecteur Flash à sa sortie de boîte. Il va donc falloir le télécharger par vous-même. Et si vous lisez ce test avant le 15 août, sachez qu'il va falloir vous dépêcher, car après cette date, Adobe enlèvera purement et simplement son lecteur Flash de Google Play.




Bon pour le service

Malgré tous ses attraits multimédias, le Samsung Galaxy S3 reste avant tout un téléphone portable. De ce point de vue, il s'en tire très bien pour ce qui est de la qualité audio en conversation qui se révèle excellente. L'appelant et l'appelé s'entendent parfaitement. Les voix sont claires, sans déformation audible et l'ensemble ne souffre d'aucune microcoupure. En revanche, l'autonomie ne réalise pas le même sans faute. Même en faisant attention, il ne faut pas compter plus d'une journée d'utilisation normale. Le Galaxy S3 est capable de durer un peu plus de 24 heures avec une utilisation assez mesurée, mais pensez à le recharger tous les jours pour éviter de vous retrouver en panne sèche. L'autonomie n'est ni catastrophique, ni exceptionnelle et s'avère donc être dans la moyenne des smartphones actuels.

Test Samsung Galaxy S3 : conclusion



Au final, le Samsung Galaxy S3 n'est pas tant une révolution qu'une évolution. Il reprend point par point la fiche technique du Galaxy S2 et les améliore très sensiblement. Les nouvelles fonctions, pour rendre l'interface du smartphone « plus humaine », sont en revanche à revoir pour le constructeur, Smart Stay et S Voice se révélant au mieux capricieux. Mais pour ce qui est de l'écran, de la puissance, de la réactivité, des fonctions multimédias et de tout le reste, c'est un vrai régal.

Ce genre de smartphones est de ceux qui ne posent aucun cas de conscience au testeur. Car si le dernier-né de Samsung souffre de quelques défauts, ils sont littéralement balayés par la somme des qualités. La concurrence sur le segment des smartphones Android est plus féroce qu'ailleurs. Mais pour les mois à venir, le meilleur va s'appeler le Samsung Galaxy S3.

Test Samsung Galaxy S3 : conclusion





Note : 96/100

Les plus :
• L'encombrement relativement réduit par rapport à la taille de l'écran
• La prise en main
• La réactivité et la fluidité de l'ensemble du système
• La taille de l'écran
• Son rendu absolument superbe et sa finesse d'affichage
• La qualité de fabrication globale
• Le lecteur vidéo au top
• Le lecteur audio parmi les meilleurs du genre
• Très bonne qualité en capture de photos / vidéos
• Le navigateur Web quasiment parfait

Les moins :
• Un design qui aura forcément des détracteurs
• La coque toute en plastique sans matériaux nobles (mais le plastique employé est de grande qualité)
• Des saccades quand la mémoire vive sature
• Quelques menus placés de façon illogique

Test réalisé par Sofian Nouira
Date de publication : 29/06/2012.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes