Test du smartphone Vivo Y35 : un mobile plutôt polyvalent mais sans réel éclat

Par Sylvain PICHOT - 23 février 2023 à 16:05
Avis LesMobiles.com

Le smartphone Vivo Y35 est un modèle d’entrée de gamme. Il est équipé d’un large écran LCD avec une grosse batterie pour offrir un maximum d’autonomie. Embarquant un capteur photo de 50 mégapixels avec une connectivité 4G, il arrive sur un segment de marché extrêmement disputé et occupé par des références bien installées. Arrivera-t-il à tout bousculer ? C’est ce que nous avons voulu savoir en le testant afin de vous livrer nos impressions. 

 Vivo Y35

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran LCD de 6,58 pouces, 1080x2400 pixels 90 Hz
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 680
  • 8 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 Go de stockage interne extensibles 
  • Triple capteur photo 50+2+2 mégapixels
  • Capteur frontal 16 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 5000 mAh compatible charge 18 watts 
  • Système d’exploitation : Android 13 avec une surcouche logicielle Funtouch OS 13
 

Design

Le design du smartphone Vivo Y35 est intéressant. En effet, le mobile propose un dos totalement plat, jusqu’aux bords avec une plaque occupant la moitié de la largeur de l’appareil sur laquelle on trouve deux capteurs alignés verticalement, le flash et le troisième capteur. La plaque est un vrai miroir. La coque arrière est traitée anti-traces de doigt et plutôt mate sur notre modèle de test, ce qui laisse assez peu de marques. Il y a quelques reflets lorsque la lumière vient se poser dessus.

Les profils sont plats. L’appareil mesure 164,3 mm de haut pour 76,1 mm de large et 8,28 mm d’épaisseur. Il est relativement léger puisqu’il fait 188 grammes sur la balance. Il vient en concurrence des Samsung Galaxy A13 5G, Oppo A76, realme 9, Xiaomi Redmi Note 11, Honor X8 et Honor X7 avec lequel il partage le même processeur (sauf pour le Samsung) et par rapport à eux, il est dans la moyenne haute. Il y a plus lourd, comme le Galaxy A13 5G mais aussi plus léger à l’image du Honor X8 qui fait 177 grammes et qui est plus fin proposant un profil de seulement 7,45 mm, le moins épais de sa catégorie. 

Si on fait le tour de l’appareil, on note la présence du bouton de mise en veille sur le profil droit, servant aussi de lecteur d’empreinte digitale. Celui-ci nous a donné pleine satisfaction avec une reconnaissance sans faille et une assez bonne réactivité permettant de déverrouiller l’appareil en un rien de temps. Sur le profil supérieur, il y a le tiroir à cartes SIM. L’appareil est capable de supporter deux cartes SIM simultanément ou une carte SIM et une carte mémoire de type Micro SD. C’est toujours une bonne chose permettant ainsi d’augmenter significativement les capacités de stockage de documents. Enfin, sur le profil inférieur, il y a un haut-parleur, le connecteur USB-C, un port audio jack pour brancher un casque et un deuxième microphone. Il y a un léger rebord au niveau de l’écran. Celui-ci à une encoche, au centre, tout en haut pour abriter le capteur photo à selfie. 

En matière de connectivité, le Vivo Y35 est compatible 4G, comme la concurrence à l’exception du Samsung Galaxy A13 5G qui profite, comme son nom l’indique, d’une compatibilité avec les réseaux 5G. Le Vivo Y35 propose du Wi-Fi 5, comme les autres mobiles cités précédemment. Il supporte la technologie NFC autorisant le paiement sans contact et l’appairage avec d’autres dispositifs compatibles. 

Un large écran 

L’écran du Vivo Y35 mesure 6,58 pouces en diagonale sur une dalle LCD de type IPS. On retrouve ce type d’écran sur les Samsung Galaxy A13 5G, le Oppo A76 ainsi que les Honor X8 et Honor X7 alors que les realme 9 et Xiaomi Redmi Note 11 bénéficient d’un écran AMOLED, proposant des noirs extrêmement profonds ainsi que des couleurs plus vives. Par rapport au mobile Samsung et Oppo, le Vivo a l’avantage d’offrir une meilleure définition, de 1080x2400 pixels contre 720x1600 pixels proposant ainsi une plus grande lisibilité à surface quasi-équivalente. En outre, mais c’est aussi le cas de la concurrence, le Vivo Y35 profite d’une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz ce qui permet de faire défiler les pages des sites Internet et des murs de réseaux sociaux de manière plus fluide. 

Bien entendu, les paramètres permettent d’appliquer une luminosité adaptative en fonction des conditions d’éclairage, d’activer une fonction de protection des yeux. Il est possible de choisir entre plusieurs modes d’affichage : standard, Pro et lumineux mais aussi de jouer sur la température des couleurs. Le mode Pro propose un aspect “cinéma” agréable et bien calibré pour regarder des séries alors que le mode lumineux est plus adapté à un usage au quotidien pour d’autres types d’applications. Notez qu’il est possible de bloquer la fréquence de rafraîchissement sur 60 ou 90 Hz ou de choisir le mode dynamique auquel cas, c’est le mobile qui adapte automatiquement la meilleure fréquence, selon l’application en cours d’utilisation. La luminosité proposée par l’écran n’est pas exceptionnelle. Elle suffit juste pour un usage en extérieur. 

 

Une interface assez épurée, agréable au quotidien

Le smartphone Vivo Y35 est animé par le système Android 13 avec une surcouche logicielle Funtouch OS version 13 (au moment du test). Le suivi du système est bien fait par la marque puisque nous avons pu observer des mises à jour de sécurité et Google Play datant du 1er janvier 2023 pour des tests réalisés fin janvier, début février 2023. 

Les possibilités de personnalisation sont nombreuses et pertinentes. La barre des fonctions de raccourcis est disponible depuis le bord supérieur de l’écran. Sur la gauche des deux pages d’accueil, il y a l’interface Google Discovery pour lire les dernières actualités en fonction de vos centres d’intérêt. Le gestionnaire multitâches permet d’afficher les applications en cours d’utilisation de manière horizontale ou verticale, selon les besoins mais ne propose pas d’autres options. Notez toutefois qu’il est possible de partager l’écran en deux parties pour afficher deux applications simultanément. Les paramètres sont nombreux et plutôt bien organisés pour s’y retrouver assez facilement. Un moteur de recherche est disponible, le cas échéant. Le système est navigable avec des gestes. Des effets dynamiques sont applicables à certaines fonctions comme l’arrière-plan météo ou le lecteur nano (lecteur multimédia). Des animations lumineuses peuvent venir sur l’écran pour signaler l’arrivée d’une notification. 
Il y a un mode Ultra Jeu qui permet d’afficher une barre latérale pour avoir sous la main les paramètres de raccourcis de jeu pendant la partie. On peut donner la priorité aux images ou à la fluidité, bloquer les notifications et mettre en sourdine les appels pour ne pas être dérangé. 
Concernant les applications préinstallées, celles-ci ne sont heureusement pas trop nombreuses. Sur notre modèle de test, au déballage, il y avait Booking.com, EasyShare, Spotify, Vivo.com et TikTok, en plus des applications Google. 

Des performances justes mais acceptables

Le Vivo Y35 est animé par le processeur Qualcomm Snapdragon 680. C’est aussi le cas pour le Oppo A76, realme 9, Xiaomi Redmi Note 11 ainsi que les Honor X7 et Honor X8. Le Samsung Galaxy A13 5G embarque un chipset MediaTek Dimensity 700 ce qui lui permet d’être compatible 5G et d’offrir des performances supérieures. Le Soc est ici associé à 8 Go de mémoire vive, ce qui est bien supérieur à la concurrence proposant 4 ou 6 Go de RAM, sauf pour le realme 9 dont une configuration dispose de 8 Go. En plus, si besoin, le Vivo Y35 propose jusqu'à 8 Go de mémoire vive supplémentaires venant puiser dans la mémoire de stockage et ainsi pouvoir charger plus d’applications en mémoire prêtes à surgir. Il y a 256 Go d’espace de stockage extensibles. C’est plus que la concurrence qui propose 64 ou 128 Go au maximum avec la possibilité d’insérer une carte mémoire micro SD. 
À l’usage, avec la plateforme intégrée du Vivo Y35, le mobile propose une certaine fluidité qui peut convenir au quotidien. Ce n’est pas un foudre de guerre mais cela peut suffire. Les délais d’attente pour lancer une application sont satisfaisants. Pour les jeux, c’est un peu plus délicat, l’appareil pouvant principalement se livrer à des parties avec les détails minimums. On oublie les jeux les plus gourmands en ressources mais on peut tout de même se divertir ludiquement avec lui. 
Afin de comparer les performances brutes du Vivo Y35, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de calcul dont voici les principaux résultats. On apprécie la bonne tenue du chipset qui exploite tout son potentiel au fil du temps, même après 1 heure. L’appareil reste tempéré, même soumis à rude épreuve, ce qui est toujours une bonne chose.

 

Que vaut-il en photo avec son capteur de 50 mégapixels ? 

Pour la partie multimédia, le Vivo Y35 est capable de lire des médias avec une qualité Full HD depuis les plateformes de streaming. Pour les photos, il est équipé d’un capteur principal de 50 mégapixels ouvrant à f/1,9 avec deux objectifs de 2 mégapixels. Le premier permet d’optimiser les portraits en calculant la profondeur de champ alors que le deuxième est là pour prendre des photos en mode macro, c’est-à-dire, extrêmement proche du sujet. Il n’y a donc pas de capteur ultra grand-angle sur ce modèle. C’est la même configuration que le Samsung Galaxy A13 5G. Avec le module principal, nous avons réussi à obtenir des photos assez satisfaisantes même si on peut regretter un léger manque de contraste. Le piqué est intéressant et les détails nombreux. La colorimétrie pourrait être plus fidèle mais à ce prix, on ne peut pas avoir des choses extraordinaires non plus. Disons que le mobile fait le job. Pour les clichés pris de nuit, les résultats ne sont pas trop lissés pour profiter d’assez de détails. La colorimétrie est plus difficile. L’appareil peut faire un zoom 10x en numérique mais pas vraiment exploitable. 

L’interface de l’application est classique avec des options disponibles dans la partie supérieure de l’écran dont la possibilité d’afficher un niveau, un filigrane ou des effets. Dessous, il y a la fenêtre de cadrage et les modes 1x et 2x immédiatement disponibles. Un peu plus bas, on trouve les modes de prises de vue Nuit, Portrait, Photo, Vidéo et Plus. Ce dernier menu permet d’accéder à d’autres modes : 50MP, Panorama, Photo dynamique, Ralenti, Accéléré, Pro, Documents et Double exposition. Il est possible d’insérer l’un de ces modes parmi les autres pour y accéder plus rapidement, le cas échéant. La fonction Google Lens est proposée dans le coin supérieur, à gauche. 

Une bonne autonomie mais une charge lente

Avec sa batterie d’une capacité de 5000 mAh, nous avons pu observer une bonne autonomie sur ce modèle. En effet, la bonne gestion de la fréquence d’affichage permet de tenir une journée et demie pour un usage relativement intensif. L’appareil est livré avec son bloc d’alimentation qui permet de passer de 9% à 26% en 15 minutes. La batterie ne pouvant supporter que 18 watts, ce qui n’est pas beaucoup. Les Oppo A76, realme 9, Xiaomi Redmi Note 11, Honor X7 et Honor X8 se rechargent plus rapidement.

Le contenu de la boîte 

Le smartphone Vivo Y35 est livré avec un bloc d’alimentation, un câble USB-A vers USB-C, un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM.

Notre avis

Le smartphone Vivo Y35 a l’avantage de proposer un large écran juste lumineux avec une fréquence de rafraîchissement intéressante et une bonne définition mais limité aux caractéristiques d’une dalle LCD. Son autonomie est satisfaisante mais sa charge est un peu lente, surtout face à la concurrence. Les photos sont correctes mais il n’y a pas de capteur ultra grand-angle là où les autres proposent ce type d’objectifs avec des rendus souvent plus contrastés et plus flatteurs. Il fait le job mais, finalement, il y a beaucoup de mais. Sa capacité de stockage supérieure à la moyenne ne permet pas de le distinguer suffisamment des autres.

 


 

 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Google Pixel 7a
image Xiaomi Redmi Note 13