Test du smartphone Xiaomi 14 : très performant, avec un beau design et un écran très lumineux mais pas encore le photophone de l’année

Par Sylvain PICHOT - 22 mars 2024 à 15:30
Avis LesMobiles.com

Annoncé finalement quelques mois après une présentation officielle en Chine, pour le marché européen, le Xiaomi 14 est enfin une réalité chez nous. Modèle le plus haut de gamme avec le Xiaomi 14 Ultra, il met en avant un design léché, de très hautes performances, un écran extrêmement lumineux et des compétences photo d’exception. Techniquement, il est paré pour honorer tous ces domaines. Mais est-ce que dans la réalité il va y arriver ? C’est la question que nous nous sommes posée et qui a motivé notre test complet du Xiaomi 14 pendant un petit moment. En voici nos impressions. 

 Xiaomi 14

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED de 6,36 pouces, 1200x2670 pixels 1-120 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3 
  • 12 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 ou 512 Go de stockage interne non extensibles 
  • Triple capteur photo 50+50+50 mégapixels
  • Capteur frontal 32 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sous l’écran
  • Batterie 4610 mAh compatible charge 90 watts, charge sans fil 50 watts et inversée
  • Système d’exploitation : Android 14 avec une surcouche logicielle HyperOS
 

Design

Le design du Xiaomi 14 est particulièrement réussi, selon nous. Effectivement, le mobile haut de gamme de la marque arrive à proposer des lignes sobres avec une certaine angularité et des profils plats. Il est décliné en noir, blanc ou vert avec un châssis en métal et un dos en verre. Celui-ci est assez brillant, poli, reflétant toutes les sources de lumière qui viennent se poser dessus. Suffisamment exposé, il pourrait même presque servir de miroir. Dès qu’on pose les doigts dessus, il y a une trace… C’est la même chose avec les profils. La partie de la coque arrière revient de manière légèrement arrondie sur ceux-ci pour offrir une excellente prise en main.

Au dos, il y a une plaque qui dépasse légèrement du reste. Elle est de forme carrée sur un fond noir, quelle que soit la finition choisie. Cela permet de trancher en termes de coloris avec le reste du mobile, comme pour mieux mettre en valeur la partie photo du mobile. Il y a un léger cadre autour qui est de la même couleur que le téléphone, avec une finition ciselée extrêmement fine. 

La position à gauche de la plaque pour les capteurs photo fait que si on pose l’appareil sur une surface plane, il y a un basculement qui s’opère lorsqu’on essaie de taper sur l’écran.
Le Xiaomi 14 vient concurrencer le Samsung Galaxy S24, le Honor Magic6 Pro, le Google Pixel 8 Pro et l’iPhone 15. Il se place également face au OnePlus 12. 
Par rapport à la concurrence, le Xiaomi 14 est dans la moyenne en termes de poids avec 193 grammes tandis que le Honor Magic6 Pro est le plus lourd parmi les mobiles cités. C’est le Galaxy S24 qui est le plus léger, mais également le plus compact, d’une courte tête par rapport à l’iPhone 15 qui n’est vraiment pas très loin. Le Xiaomi 14 n’est pas un modèle ultra fin avec 8,2 mm contre 7,6 mm pour le Samsung tandis que le téléphone Apple fait 7,8 mm. 
Si on fait le tour de l’appareil, on remarque la présence du bouton de mise en veille sur le profil droit. Il est à la bonne hauteur pour ne pas forcer afin de l’attraper. Le double bouton pour gérer le volume est installé juste au-dessus.

Sur le profil supérieur, il n’y a rien alors qu’on avait pris l’habitude de trouver un microphone et surtout un émetteur infrarouge. Celui-ci est maintenant placé au niveau des capteurs photo, à l’arrière de l’appareil. 
Enfin, sur le profil inférieur, il y a le connecteur USB-C, un haut-parleur, le tiroir à cartes SIM et un microphone. L’emplacement pour les cartes SIM permet de supporter deux cartes simultanément, mais pas de possibilité d’insérer une carte mémoire ici. 

Comme les autres mobiles haut de gamme, le Xiaomi 14 propose un son stéréo. L’appareil est compatible avec le format Dolby Atmos. Le son délivré par le mobile est très cohérent et empreint d’un bon équilibre. Nous l’avons trouvé agréable pour un tel appareil. Il se tient bien, et ce, même si on monte le volume. On apprécie également la chaleur qui peut s’en dégager même si bien entendu l’utilisation d’une vraie enceinte permet d’obtenir des résultats nettement plus immersifs. Pour le visionnage de vidéo, nous avons aimé la clarté des dialogues, extrêmement clairs et détachés par rapport au reste de la bande sonore. 
Le smartphone profite d’une certification d’étanchéité IP68, ce qui signifie qu’il peut être totalement immergé sous l’eau pendant 30 minutes jusqu’à 1 mètre de profondeur et ne craint pas non plus la poussière, comme la concurrence. 
Le lecteur d’empreintes digitales est situé sous l’écran. Il est placé à seulement 1,5 cm du bord inférieur, ce que nous trouvons trop bas. Nous préférons qu’il soit positionné au minimum à 3 cm de celui-ci. Le lecteur permet d’authentifier son propriétaire de manière rapide et sécurisée. Son taux de reconnaissance s’est avéré parfait. Notez qu’il est capable de mesurer la fréquence cardiaque de l’utilisateur, en temps réel comme le précédent modèle et certains mobiles POCO. Cela peut s’avérer utile dans certaines situations, mais sachez que pour accéder à cette fonction, il faut aller dans les paramètres puis sélectionner les fonctionnalités spéciales pour enfin activer l’option correspondante. Une application dédiée aurait permis de la lancer plus rapidement.  
Le Xiaomi 14 dispose de toute la connectivité due à son rang. Il est compatible avec les réseaux de télécommunication 5G. Il propose du Wi-Fi 7 ainsi que du NFC, du Bluetooth 5.4 et eSIM. Il peut supporter deux cartes SIM en même temps.

 


Un très bel écran, parmi les plus lumineux

Le Xiaomi 14 dispose d’un écran AMOLED plat de 6,36 pouces donc plus grand que celui des iPhone 15 et Samsung Galaxy S24, mais plus petit que ceux des Honor Magic6 Pro et Google 8 Pro ou OnePlus 12. Il affiche une définition maximale de 1200x2670 pixels avec une luminosité maximale de 3000 cd/m² avec un pic à 1600 cd/m² en condition d’utilisation normale. C’est autant que l’écran du Honor Magic6 Pro (en usage normal), mais moins que les 2000 cd/m² atteints par l’écran de l’iPhone 15 alors que le Galaxy S24 propose un maximum de 2600 cd/m² coiffant tous les autres modèles. L’écran du Xiaomi a l’avantage de supporter les formats vidéo HDR10+ et Dolby Vision pour l’affichage dynamique des contenus HDR. En outre, il est de type LPTO ce qui signifie qu’il est possible de faire varier automatiquement la fréquence de rafraîchissement entre 1 et 120 Hz, selon l’application en cours d’utilisation afin de trouver le meilleur compromis entre fluidité des défilements et consommation d’énergie. Le taux d’échantillonnage tactile est de 240 Hz, ce qui n’est pas exceptionnel, mais peut suffire notamment dans les jeux. 
La surface d’affichage est protégée par la technologie Corning Gorilla Glass Victus, contre du Victus 2 sur le Samsung. Il y a un film protecteur plaqué dessus. 

La luminosité proposée par l’écran du Xiaomi 14 est tout à fait satisfaisante permettant d’utiliser l’appareil en plein soleil, en extérieur et il se révèle également très agréable, peu fatiguant lorsqu’il s’agit de s’en servir dans la pénombre. Un mode lumière du soleil est disponible lorsqu’on désactive la fonction de luminosité automatique. C’est ainsi qu’on peut monter jusqu’à 3000 cd/m² mais cela fait chauffer l’appareil et c’est à utiliser avec parcimonie. Il y a 3 schémas de couleurs : Couleur original PRO, vif, saturé et un menu Paramètres avancés qui permet de choisir la gamme de couleurs utilisée entre Original, P3 ou sRGB.
En outre, notez encore la possibilité d’activer une fonction qui adapte les couleurs, selon l’éclairage ambiant. On ne peut pas modifier la définition d’affichage de l’écran. Il est possible de régler la fréquence de rafraîchissement sur le mode automatique ou de la bloquer sur 60 ou 120 Hz, le cas échéant. Grâce à son processeur, l’appareil peut optimiser le rendu des images et des vidéos grâce à de l’intelligence artificielle. On peut notamment compter sur la fonction Super Resolution pour améliorer les vidéos, Amélioration de l’image IA et Amélioration IA HDR pour gérer les zones sombres et claires des photos. La fonction d’optimisation des mouvements MEMC est également de la partie. Toutes ces fonctions d’amélioration sont désactivées par défaut. 

Android 14 avec la surcouche HyperOS

Le smartphone Xiaomi 14 est animé par le système Google Android 14 avec la surcouche logicielle HyperOS en version 1.2 au moment de notre test. La mise à jour de sécurité date de début janvier 2024, ce qui est assez récent et permet ainsi d’être aussi protégé que possible. La mise à jour du système Google Play datait de février 2024, ce qui ne peut pas être plus récent. Pour ce modèle, Xiaomi promet un suivi de 4 ans de mises à jour Android et 5 ans de mises à jour de sécurité. 
Sur les 512 Go disponibles sur notre modèle de test, après les mises à jour nécessaires, le système occupe un peu moins de 36 Go. Cela peut paraître beaucoup, mais finalement, c’est dans la moyenne des autres smartphones. 

Il est possible de naviguer avec des gestes à travers les menus et les applications. Le gestionnaire multitâches présente toujours les applications alignées verticalement plutôt qu’horizontalement comme on en a l’habitude sur tous les autres smartphones. Il n’y a aucune autre fonction, ce qui était pourtant le cas avec la surcouche MIUI. En faisant un glissement à gauche du capteur photo frontal vers le bas, on déplie les notifications et si on effectue le même geste à droite du capteur, ce sont le panneau des fonctions rapides qu’on affiche. Notez l’immédiate disponibilité de l’interface Google Home pour contrôler les objets connectés présents dans la maison et l’aspect graphique pertinent des différentes fonctionnalités disponibles ici. L’interface peut être modifiée en interchangeant les icônes. 
Les paramètres permettent d’activer les fonctions d’interconnectivité. Parmi celles-ci, on trouve l’écran d’accueil+ qui permet d’autoriser les tablettes et les ordinateurs situés à proximité à visualiser et interagir avec l’écran d’accueil du téléphone. Il est également possible de faire passer des éléments contenus dans le presse-papier d’un dispositif à un autre. De la même manière, les notifications peuvent s’afficher sur les ordinateurs ou les tablettes proches du smartphone pour éviter d’avoir à le regarder toutes les deux secondes. C’est bien pensé. 
Sinon, il y a plusieurs options relatives aux fonds d’écran, aux données de sécurité comme les empreintes digitales ou la reconnaissance faciale (très efficace), par exemple. Ces options sont classiques pour les mobiles Xiaomi. Un menu complet est dédié à la configuration et l’optimisation de la batterie. Les options sont pertinentes et complètes comme le fait de pouvoir gérer la vitesse de charge, d’activer la charge inversée, de choisir le mode d’utilisation entre Performance, Equilibré, Economie de batterie et Economie de batterie Ultra. 

 


Sinon, comme sur les modèles haut de gamme précédents de la marque, on trouve notamment la possibilité d’activer des fenêtres flottantes, un assistant de caméra frontale, un second espace pour sécuriser certaines données sensibles ainsi que le menu pour gérer l’extension de la mémoire vive (4, 6 ou 8 Go supplémentaires, si besoin). 

Le smartphone est livré avec plusieurs applications préinstallées : AliExpress, Amazon Music, AutoDoc, Block Blast!, Booking.com, Boutique Amazon, Bubble Shooter Relaxing, Facebook, Fixbit, GetApps, , Last Bullet, LinkedIn, Netflix, Opera, Spotify, TikTok et WoW. Bien entendu, il y a également les applications Mi (musique, vidéo, navigateur, Mi Mover, Mi Store, Mi Coin, Mi Doc Viewer (WPS)) ainsi que celles de Google. Il y a également Xiaomi Home pour gérer les objets connectés de la marque. 
Comme les autres mobiles de la marque, mais également les modèles Poco, plusieurs publicités peuvent surgir lors de l’installation d’une application ou du lancement de certaines d’entre elles, par exemple. C’est un peu désagréable bien qu’il existe des méthodes pour ne plus les voir. 

Des performances au rendez-vous, mais une légère surchauffe aussi

Pour fonctionner, le Xiaomi 14 embarque le dernier chipset de Qualcomm à date, le plus haut de gamme, le Snapdragon 8 Gen 3, comme le OnePlus 12, le Honor Magic6 Pro alors que le Samsung Galaxy S24 dispose d’une puce Samsung Exynos 2400 et l’iPhone 15 est animé par un processeur Apple A16. Le Xiaomi profite de 12 Go de mémoire vive physiques. Avec une telle configuration, le smartphone offre d’excellentes performances et une expérience parfaitement satisfaisante. Nous n’avons jamais été déçus de la réactivité du téléphone a su montrer une fluidité dans tous les instants, même soumis à rude épreuve. Les applications se lancent avec une vélocité déconcertante et on passe de l’une à l’autre en un rien de temps. Les animations sont exécutées avec une extrême rapidité. Aucun ralentissement n’a été constaté lors de notre phase de test. 
Pour jouer aux jeux vidéo, le téléphone répond également présent offrant la possibilité d’afficher les meilleurs graphismes tout en ne sacrifiant pas la jouabilité. 
Comme tous les autres smartphones testés, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de performances dont voici les principaux résultats (à froid). Soumis à rude épreuve, le Xiaomi 14 a une petite tendance à chauffer à l’arrière notamment lors de tests qui utilisent les parties graphiques. On peut apprécier une très bonne stabilité des performances sur des tests de longue durée exploitant quasiment tout le temps son plein potentiel. 

Et le multimédia dans tout cela ?

Le Xiaomi 14 supporte l’affichage des contenus avec une qualité Full HD depuis les différentes plateformes de streaming. Nous avons déjà évoqué le fait qu’il soit compatible avec les formats vidéo HDR10+ et Dolby Vision permettant d’apprécier à leur juste valeur les films et les séries proposés via certains services et notamment les détails dans les zones claires et les parties sombres.
Pour les photos et les vidéos, Xiaomi travaille toujours avec son partenaire Leica. Les deux entreprises ont d’ailleurs récemment annoncé la mise en place d’une structure conjointe avec des personnes s’intéressants aux développements des technologies de l’image. 
Techniquement, le Xiaomi 14 est équipé d’un capteur principal de 50 mégapixels stabilisé optiquement ouvrant à f/1.6. Il y a également un deuxième capteur de 50 mégapixels pour les prises de vue en mode ultra grand-angle sur 115 degrés. Ce dernier s’occupe aussi des photos en mode macro. À cela, comme le Xiaomi 13 Pro, ajoutez un téléobjectif de 50 mégapixels optimisé par Leica stabilisé optiquement et permettant de zoomer à 3,2x en optique. On peut compter sur un zoom numérique jusqu’à 60x. 

Grâce au partenariat avec Leica, le Xiaomi 14 propose toujours deux styles photographiques : Leica Authentique et Leica Vibrant. Des filtres Leica et autres ont également applicables. Le mode Leica Authentique promet un rendu colorimétrique naturel comme on pourrait en profiter avec une optique Leica Summicron. Le mode Leica Vibrant, a été conçu avec Xiaomi, prometteur de couleurs vives tout en étant réalistes, selon Leica.
L’interface de l’application Appareil photo est classique. On a droit à plusieurs options en haut de l’écran notamment avec la possibilité d’activer le mode HDR, l’accès à Google Lens, l’activation ou non du flash et les deux modes Leica. Un petit signe V permet d’accéder à d’autres options : ratio, grilles, caméra AI, Super Macro, Minuteur, Mise au point de suivi de mouvement, Tilt-Shift, rafale, assistance caméra et filigrane. 
En dessous, il y a la zone de cadrage avec des niveaux de zoom immédiatement accessibles : 0,6x, 1x, 2x et 3,2x. Pour aller plus loin, il suffit de faire un mouvement d’écartement des doigts. Une molette apparait alors pour permettre de sélectionner le niveau de zoom souhaité. Notez que la sélection est facilitée par de petites vibrations à certains niveaux et qu’en relâchant la molette, on ne passe pas à un autre niveau que celui sélectionné. À titre d’exemple, cette précision est beaucoup plus difficile à obtenir avec le Honor Magic6 Pro. 
Plusieurs modes de prise de vue sont disponibles : Pro, Film, Vidéo, Photo, Portrait, Documents et Plus. Dans ce dernier menu, il y a d’autres modes : Nuit, 50MP, Panorama, Court métrage, Ralenti, Accéléré, Exposition longue, Supermoon, Mode réalisateur. Ce dernier permet de connecter plusieurs téléphones et des tablettes tactiles d’un même réseau WiFi afin de les regrouper en une seule configuration multicaméra. C’est bien pensé, pour les plus créatifs. L’interface est personnalisable.

Les photos que nous avons pu faire avec le Xiaomi 14 sont particulièrement réussies. Le capteur grand-angle produit des images d’une excellente colorimétrie avec un très bon niveau de contraste et de très nombreux détails. On profite également d’un excellent piqué. Le rendu est particulièrement homogène et très agréable à l’œil. Pour les prises de vue la nuit, on apprécie le traitement assez doux qui est appliqué sur les images produites dans ces conditions. Les photos en ultra grand-angle bénéficient également d’une très bonne colorimétrie avec une excellente gestion des expositions.

Le zoom est appréciable. Il ne faut toutefois pas aller au-delà des 10x. Les résultats sont toutefois moins naturels et moins précis que les clichés réalisés avec le Honor Magic6 Pro, par exemple. Le zoom à 60x est très difficilement exploitable ici même si on peut lui reconnaître l’application d’un certain contraste, mais encore en retrait par rapport aux photos faites avec un mobile Google Pixel 8 Pro ou un Samsung Galaxy S24.

Enfin, pour la partie vidéo, l’appareil est capable de filmer avec une définition maximale Ultra HD 8K à 24 images par seconde et on apprécie la possibilité de capturer des scènes au format Dolby Vision jusqu’en Ultra HD à 60 images par seconde, cette fois, ce qui est loin d’être courant et permettant d’en apprécier le contenu sur l’écran compatible. 

 

Une autonomie correcte, mais surtout une charge très rapide

Le smartphone est équipé d’une batterie ayant une capacité de 4610 mAh. Celle-ci nous a permis de tenir une bonne journée et demie avec une seule charge, selon nos habitudes de test. C’est plutôt satisfaisant. Ce qui est également très agréable, c’est la capacité de recharge rapide. En effet, le mobile supporte la charge à 90 watts dépassant ainsi les 80 watts supportés par le Honor Magic6 Pro. Cependant, ce dernier n’est pas livré avec le bloc d’alimentation qui va bien, surtout qu’il faut utiliser un module Honor (et pas une autre marque) pour obtenir les performances optimales. Dans la boîte du Xiaomi 14, il y a un bloc d’alimentation 90 watts… Le Pixel 8 Pro, le Galaxy S24 et l’iPhone 15 se recharge moins rapidement. Rappelons que pour bénéficier de la charge la plus rapide, il faut activer la fonction correspondante lorsqu’on branche le câble d’alimentation ou en se rendant dans les paramètres et sélectionner l’option Augmenter la vitesse de charge. Avec le bloc d’alimentation fourni, nous avons pu passer de 10% à 72% en seulement 15 minutes. On apprécie également le fait que le mobile offre la charge sans fil ainsi que la charge inversée, si besoin. 

Le contenu de la boîte 

Le smartphone Xiaomi 14 est livré avec un bloc d’alimentation 90 watts, un câble USB-C vers USB-A, une coque de protection opaque en silicone et un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM. 

Notre avis

Le Xiaomi 14 offre une excellente prestation dans tous les domaines. Il profite d’un très beau design bien que laissant les empreintes de doigts, d’une connectivité sans faille avec des possibilités de passer d’éléments vers d’autres appareils à proximité et il est étanche, comme son rang l’exige. Ses performances sont vraiment à la hauteur, ce qui en fait l’un des smartphones les plus véloces du moment proposant une expérience sans faille. L’autonomie du téléphone est tout aussi satisfaisante, selon nos tests avec, pour ne rien gâcher une charge qui peut être très rapide ou optimisée, selon les besoins.
L’écran est également une réussite, réactif, mais pas trop non plus, avec une très forte luminosité, une belle définition et une excellente fluidité, agréable au quotidien. Si les photos sont de très bonne qualité avec, dans l’application des options intéressantes et créatives, il est dommage que le téléphone ne propose pas mieux que la concurrence. Malgré les efforts de la marque dans ce domaine et l’association avec Leica, le Xiaomi 14 reste en deçà des meilleurs photophones. Attention, il est tout à fait capable produisant de très beaux clichés et s’avère polyvalent tout en étant performant, même sur le zoom. Pour avoir mieux, il faut passer au Xiaomi 13 Ultra, plus cher et plus grand aussi, mais avec lequel il partage de nombreux composants. 

 

 

Avis des internautes

C
Christian D.
il y a 26 jours
Bonjour. Je suis toujours très surpris par ces test sur un produit dont l'argument phare est ses qualités photographiques, alors qu'il n'est fait aucune mention justement des possibilités que pourrait en tirer un photographe dont la seule attente est de pouvoir récupérer des clichés de vrais qualités pro en mode RAW ou DNG. Cordialement Christian
Sur le même sujet
image Le Xiaomi Poco X6 Pro
image Le Xiaomi Redmi Note 13 Pro
image Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus
Les guides et comparatifs
image Google Pixel 7a
image Xiaomi Redmi Note 13