Test du Poco X6 Pro : design assez classique pour une puissance abordable

Par Sylvain PICHOT - 01 mars 2024 à 15:30
Avis LesMobiles.com

Le smartphone Poco X6 Pro vient succéder au Poco X5 Pro de l’année dernière. Il veut séduire un public aussi large que possible à la recherche d’un mobile extrêmement performant, avec une grande autonomie et un écran tout à fait capable aussi bien pour la vie de tous les jours que pour jouer régulièrement. Embarquant une puce MediaTek Dimensity 8300-Ultra avec une batterie de 5000 mAh et une large surface d’affichage de 6,67 pouces sur une dalle AMOLED, le POCO X6 Pro veut offrir l’un des meilleurs rapports qualité-prix de sa catégorie. Pari réussi ? Nous avons pu le tester pendant un petit moment et en voici nos impressions. 

 POCO X6 Pro

Principales caractéristiques techniques du Xiaomi POCO X5 Pro :

  • Écran AMOLED de 6,67 pouces, 1080x2400 pixels 120 Hz
  • Chipset MediaTek Dimensity 8300-Ultra
  • 8 ou 12 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 ou 512 Go de stockage interne non extensibles
  • Triple capteur photo 64+8+2 mégapixels
  • Capteur frontal 16 mégapixels
  • Lecteur d’empreinte digitale sous l’écran
  • Batterie 5000 mAh compatible charge 67 watts
  • Système d’exploitation : Android 14 avec une surcouche logicielle HyperOS 14
 

Design

Le design du POCO X6 Pro est assez conventionnel. Il ne marque pas de rupture significativement avec son prédécesseur, le POCO X5 Pro. Son châssis est en plastique avec des profils très plats, comme les mobiles de la marque à la pomme et les derniers Samsung, par exemple. Toutefois, le dos est légèrement arrondi sur les côtés et au niveau des parties supérieures et inférieures pour offrir une excellente prise en main. Celle-ci est agréable et douce. Les finitions sont très bonnes et le modèle prêté par la marque pour réaliser ce test était exempt de tout défaut de fabrication. L’appareil est décliné en noir ou gris avec une finition en verre à l’arrière. Il est également proposé en jaune avec, cette fois, une coque en plastique reproduisant l’aspect d’un revêtement en similicuir

Les dimensions du POCO X6 Pro sont très légèrement inférieures à celles du POCO X5 Pro avec une plus petite hauteur, mais également quelques millimètres en moins en largeur. Toutefois, il est un petit peu plus épais : 8,25 mm pour la version jaune et 8,35 mm pour la finition en verre contre 7,9 mm précédemment. Il gagne aussi quelques grammes faisant 186 grammes pour le modèle jaune, 190 grammes pour les versions en verre contre 181 grammes pour le POCO X5 Pro. Le POCO X6 Pro est dans les mêmes proportions que la concurrence, à savoir le Samsung Galaxy A54 5G, le Honor Magic6 Lite (toutefois, bien plus fin et profitant d’une finition presque plus haut de gamme) ou que son cousin, le Redmi Note 13 Pro 5G de Xiaomi. Le Motorola edge40 neo auquel il vient aussi se frotter est aussi fin que le Honor et propose un poids plus léger avec seulement 170 grammes. Notez que ce dernier, ainsi que le Honor Magic6 Lite sont aussi déclinés avec une finition en similicuir, si vous aimez ce type de revêtement. Ils ont pour eux un toucher agréable et l’absence totale de traces de doigts. À ce sujet, la version du POCO X6 Pro est horrible à ce niveau, car le simple fait de poser le doigt dessus laisse une empreinte.

Toujours au dos, le smartphone reprend ce qui fait la marque de fabrique des mobiles de la marque : une zone très large sur la partie supérieure qui est dans la continuité du reste du dos, mais qui intègre aussi une plaque occupant toute la largeur de l’appareil. Dans le coin à gauche jusqu’au centre, il y a les capteurs photo et le flash qui profitent d’une belle symétrie avec des cercles d’un gros diamètre. Ceux-ci dépassent encore un peu plus que la plaque. Cette dernière est aussi en verre. Attention, car la poussière a une fâcheuse tendance à s’insérer entre les cercles et il n’est pas facile de s’en défaire. Dans le prolongement des capteurs, la marque est bien visible ainsi que le nombre de pixels embarqués sur l’objectif principal : 64MP. Notez qu’une mention à l’intelligence artificielle embarquée est également présente au niveau des autres capteurs. 

Si on fait le tour du smartphone, on peut voir la touche de mise en veille et celle qui permet de gérer le volume sur le profil droit. À la différence des POCO X4 Pro et POCO X5 Pro, le POCO X6 Pro a un lecteur d’empreintes digitales sous l’écran. C’est une position plus naturelle, de notre point de vue. S’il s’avère très réactif et offre une bonne expérience lors du déverrouillage de l’appareil, on peut toutefois regretter qu’il ne soit pas placé un peu plus haut. En effet, il est positionné à seulement 1,5 cm par rapport au bord inférieur, ce qui oblige à une petite gymnastique du pouce pour qu’il trouve naturellement sa place dessus. Comme le Redmi Note 13 Pro, par exemple, le lecteur d’empreintes du POCO X6 Pro a la particularité d’être capable de lire la fréquence cardiaque de l’utilisateur. Il s’agit d’une fonction spéciale qu’il faut activer dans les paramètres. Si les mesures sont assez précises, on regrette que cette fonction ne soit pas synchronisée avec une application adaptée. 
La tranche supérieure propose l’émetteur infrarouge (pour transformer le mobile en une télécommande universelle), un microphone, un haut-parleur. Exit le port audio jack 3,5 mm. Enfin, sur la tranche inférieure, il y a le deuxième haut-parleur, le connecteur USB-C, un microphone et le tiroir à cartes SIM. Le POCO X6 Pro peut accepter deux cartes SIM simultanément sans possibilité d’insérer une carte mémoire micro SD. Comme son prédécesseur, le compartiment est protégé contre l’eau et, globalement, le mobile est résistant aux éclaboussures, mais pas plus. Dommage, car on a droit à de plus en plus de smartphones de milieu de gamme qui offrent une totalement étanchéité, comme c’est le cas pour le Samsung Galaxy A54 ou le Motorola edge 40 neo. 

Le POCO X6 Pro est compatible avec les réseaux de télécommunication 5G. Il est Wi-Fi 6 et Bluetooth. Il supporte la technologie NFC pour le paiement sans contact et l’appairage instantané avec d’autres appareils compatibles. 

 

Un écran assez grand avec un affichage plutôt qualitatif

L’écran du POCO X6 Pro est sensiblement identique à celui proposé par son prédécesseur. Il s’agit toujours d’une dalle AMOLED sur 6,67 pouces totalement plate affichant une définition de 1080x2400 pixels. Il bénéficie d’une fréquence de rafraîchissement maximale de 120 Hz. Celle-ci est configurable sur le mode dynamique, 60 ou 120 Hz. La page des paramètres de la fréquence rappelle le fait qu’en l’ajustant dynamiquement, on obtient le meilleur équilibre entre la fluidité des mouvements et la consommation d’énergie. Les Honor Magic6 Lite et Motorola edge40 neo proposent un écran (respectivement de 6,78 et 6,5 pouces avec une fréquence de 144 Hz pour le edge40 neo) à la différence qu’il s’agit d’une dalle incurvée pour ceux, ce qui leur confère une plus grande classe, car ce type de dalle est normalement réservé aux modèles plus haut de gamme.
Le taux d’échantillonnage tactile est très élevé ici, ce qui est pratique et permet d’avoir une très bonne réactivité dans les jeux vidéo. Bien entendu, le niveau de luminosité s’adapte automatiquement selon les conditions d’éclairage de la pièce ou de l’extérieur. Officiellement, la marque annonce une luminosité maximale de 1800 cd/m², comme sur le Redmi Note 13 Pro tandis que le Magic6 Lite propose 1200 cd/m². 

 

Un mode lecture est disponible pour limiter la fatigue oculaire. Plusieurs schémas de couleur sont proposés afin de choisir entre : original PRO, vif, saturé ou de sélectionner les paramètres avancés pour le profil préféré : original, P3 ou sRGB et ainsi afficher la gamme de coloris correspondante. La luminosité proposée par l’écran du POCO X6 Pro est très satisfaisante. À titre de comparaison, c’est la luminosité proposée par les Galaxy S23, Galaxy S23 Plus et Galaxy S23 Ultra. On peut parfaitement utiliser le POCO X6 Pro en extérieur, en pleine journée de soleil. L’écran du POCO X6 Pro est tout à fait satisfaisant d’autant que ses bords ne sont pas trop épais, aussi bien sur les côtés que sur les parties inférieures et supérieures. 

Une interface personnalisable sous HyperOS

Le POCO X6 Pro est animé par Android 14 avec une surcouche logicielle HyperOS 1.0.4.0 au moment de notre test. La mise à jour de sécurité datait du 1er janvier 2023 ce qui ne peut pas être plus récent lorsqu’on sait que les tests ont été réalisés courant février. Idem pour la mise à jour du système. 
Comme sur les autres modèles de la marque, on retrouve l’interface avec de nombreux paramètres et la possibilité de se connecter à son compte Mi. Sur la page d’accueil, un balayage depuis le côté gauche du poinçon du capteur photo frontal permet d’accéder aux notifications tandis qu’un balayage du côté droit déroule les principaux raccourcis des fonctions et la possibilité de gérer le niveau de luminosité. L’application Xiaomi Home est particulièrement mise en avant. Les boutons de raccourcis sont spécialement imposants, ce qui est une bonne chose évitant les erreurs de manipulations. 

Le gestionnaire multitâches était très complet, mais il a perdu des fonctionnalités entre MIUI et HyperOS. En effet, impossible désormais de lancer le nettoyage ou l’analyse de sécurité. Seules les applications en cours de tâche de fond y sont affichées, ce qui reste toutefois le principe de base. Évidemment, l’interface est personnalisable avec différents thèmes et des fonds d’écran divers et variés.
La mise en page peut également suivre différents schémas. Difficile d’y voir un changement fondamental par rapport à la surcouche logicielle qui était MIUI auparavant et maintenant qui se fait appeler HyperOS. En effet, tous les paramètres sont organisés de la même façon et on n’est pas dépaysé. Les options de bien-être numérique et de contrôle parental sont présentes comme les fonctions spéciales à l’image des fenêtres flottantes et du second espace qui sert à mettre à l’abri des regards certaines applications. Rappelons aussi la mesure de la fréquence cardiaque. L’assistant de caméra frontale est également disponible ainsi que l’option pour gérer l’extension de mémoire vive. C’est exactement la même interface que sur le Redmi Note 13 Pro, par exemple. 

L’interface est très fluide. Concernant les applications, comme sur le POCO X5 Pro, les autres POCO et les Xiaomi, on a droit à un nombre important d’applications préinstallées, bien plus que le Redmi Note 13 Pro, par exemple et que toute autre marque. Notre modèle de test contenait Amazon Music, App Mall, Block Puzzle, Booking.com, Boutique Amazon, Bubble Shooter, Crazy Juicer, Dust Settle, Facebook, Jewels Blast, LinkedIn, Netflix, Opera, POCO Community, POCO Store, Snake Zonie.io, Spotify, TikTok, Tile Fun, Trip.com et World Trip. POCO est encore l’une des rares marques à proposer autant d’applications préinstallées. Il est aussi assez agaçant de voir des publicités apparaître à la suite de l’installation d’une application, par exemple, juste avant son lancement ou à d’autres occasions. Pour être relativement épargné par les publicités jaillissantes, il faut plonger dans les paramètres de confidentialité et désactiver certaines options. Vous êtes prévenus…

De très belles performances avec le POCO X6 Pro

Comme évoqué un peu plus haut, le POCO X6 Pro est équipé d’une puce MediaTek Dimensity 8300-Ultra. Elle est associée à 8 ou 12 Go de mémoire vive, selon la configuration choisie. On peut compter sur 256 ou 512 Go d’espace de stockage non extensibles. C’est une plateforme bien plus puissante que son prédécesseur. Il offre même des performances accrues aussi en pure CPU, mais aussi en GPU pour la partie Gaming, par rapport à son cousin, le Redmi Note 13 Pro (avec son chipset Snapdragon 7s Gen 2, pourtant tout à fait capable). Notez la possibilité d’ajouter 4, 6 ou 8 Go de mémoire vive en mode virtuel.
Même sans cela, la fluidité est bel et bien au rendez-vous. L’expérience est particulièrement satisfaisante. Aucune saccade n’a été constatée pendant notre phase de test. En outre, on peut tout à fait jouer aux jeux avec une excellente fluidité et un grand nombre de détails. 
Comme tous les autres smartphones testés, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de performances dont voici les principaux résultats (à froid). Même soumis à rude épreuve, pour ne rien gâcher, le mobile reste parfaitement tempéré, ce qui est toujours une bonne chose. En outre, on apprécie aussi le fait qu’il livre son plein potentiel pendant la phase de test. Il ne descend jamais en dessous des 85%, ce qui est loin d’être le cas des autres chipsets. 

Full HD pour le streaming et trois capteurs photo dans le dos

Le POCO X6 Pro est capable de lire les films et les séries des plateformes de streaming avec une qualité Full HD étant compatible avec le standard Wideline L1. Assez remarquable, l’écran est compatible HDR10, mais aussi et surtout HDR Dolby Vision pour les plateformes de streaming qui propose ce format permettant d’apprécier les détails dans les zones sombres, mais également les parties de l’image qui sont les plus claires ou lumineuses.
Concernant la prise de photos et la capture de vidéos, le POCO X6 Pro propose une configuration évoluée par rapport à son prédécesseur. Il embarque notamment un capteur principal de 64 mégapixels avec les mêmes capteurs photo de 8 mégapixels et 2 mégapixels, pour, respectivement, proposer des photos en mode ultra grand-angle et macro. Là, il est moins bien équipé que la concurrence ou que son cousin qui profite d’un module principal de 200 mégapixels alors que le Samsung Galaxy A54 a un capteur de 50 mégapixels stabilisé optiquement, comme le Motorola edge40 neo, par exemple. Le Honor Magic6 Lite, pour sa part dispose du même capteur de 108 mégapixels que le POCO X5 Pro.

L’application propose une interface strictement identique à celle du Redmi Note 13 Pro. Il y a les principales options en haut de l’écran que l’on peut tirer, au-dessus de la zone de cadrage. Dessous, les niveaux de zooms (numériques) immédiatement disponibles, les différents modes de prises de vue et le bouton déclencheur encadré par l’aperçu de la dernière photo prise et le bouton virtuel pour passer au capteur frontal. Ce dernier dispose de 8 mégapixels à son bord ouvrant à f/2.4. 
Les modes disponibles sont : Pro, Documents, Vidéo, Photo, Portrait, Nuit et Plus. Ce dernier menu donne accès aux autres modes : 64MP, panorama, court métrage, ralenti, accéléré, exposition longue. L’interface est personnalisable permettant d’ajouter les modes présents dans le menu Plus avec les autres.

 

Les clichés produits par le POCO X6 Pro sont plutôt satisfaisants même si on regrette l’absence d’un stabilisateur. Les détails sont présents et la colorimétrie est relativement fidèle, sans excès. On peut aussi apprécier une certaine plage dynamique. La netteté est au rendez-vous et même s'il ne fait pas des photos d’exception, disons que le mobile fait le job dans ce registre. Comme bien souvent, les résultats sont plus délicats pour les photos prises de nuit. Le lissage est assez limité et les détails restent assez nombreux. Les portraits sont plutôt réussis. Le zoom est difficilement exploitable. 

 

Une bonne autonomie et une charge rapide

La capacité de la batterie ainsi que la puissance de charge supportée sont identiques à celles du précédent modèle. Cependant, avec un chipset plus puissant et plus efficient en termes de consommation d’énergie, nous avons pu constater une autonomie légèrement meilleure que sur son prédécesseur. Il faut aussi jouer avec la fréquence de l’écran qui peut jouer des tours ou au contraire permettre de tenir un peu plus longtemps au détriment de la fluidité de l’interface. 
Le mobile supporte ainsi la charge à 67 watts et permet de passer de 9% à 54% en 15 minutes, d’après nos tests. Il n'est pas question ici de charge sans fil ou inversée puisque ces fonctionnalités restent des caractéristiques des modèles les plus haut de gamme.

 

Le contenu de la boîte

Le smartphone POCO X6 Pro est livré avec une coque de protection en silicone opaque grise foncée, un outil d’extraction pour le tiroir à carte SIM, un bloc d’alimentation et un câble USB-A vers USB-C. 

Notre avis

Nous avions apprécié le POCO X5 Pro et déjà son prédécesseur pour la qualité de son écran, mais ce nouveau modèle propose un niveau encore supérieur concernant l’affichage, excellent tout en offrant des performances bien plus importantes que la concurrence. Cela en fait un excellent mobile pour jouer. Nous avons aimé sa connectivité, même si le lecteur d’empreintes digitales est trop bas. Son interface est hautement personnalisable et on profite d’une bonne autonomie ainsi que d’une charge rapide. Pour les photos, il fait le job. Son design n’est pas exceptionnel, car assez classique lorsque la concurrence s’efforce de proposer des écrans incurvés ou des capteurs photo au design minimaliste, mais dans l’ensemble, de notre point de vue, le POCO X6 Pro livre une copie technique très réussie proposant un excellent rapport qualité prix

 


 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Google Pixel 7a
image Xiaomi Redmi Note 13