Test du smartphone Xiaomi Redmi Note 13 Pro 5G : l’une des meilleures références pour le milieu de gamme

Par Sylvain PICHOT - 23 février 2024 à 15:45
Avis LesMobiles.com

Le Xiaomi Redmi Note 13 Pro 5G cherche à surpasser son prédécesseur, le Redmi Note 12 Pro 5G dans le segment du milieu de gamme. Il se présente avec des spécifications techniques améliorées, un ensemble de capteurs photo plus avancé pour une précision accrue, une batterie d’une capacité légèrement supérieure tout en conservant son excellent écran, mais en plus lumineux et sa large connectivité, le tout dans un design encore plus moderne. Nous avons eu l'occasion de le tester pendant quelque temps, et voici nos impressions.

 Xiaomi Redmi Note 13 Pro

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED de 6,67 pouces, 1080x2400 pixels 120 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 7s Gen 2 
  • 8 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 Go de stockage interne non extensibles 
  • Triple capteur photo 200+8+2 mégapixels
  • Capteur frontal 16 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sous l’écran
  • Batterie 5100 mAh compatible charge 67 watts
  • Système d’exploitation : Android 13 avec une surcouche logicielle MIUI 14
 

Design

Le design du Xiaomi Redmi Note 13 Pro 5G s'inspire de son prédécesseur, avec des bords totalement plats rappelant certains smartphones de la marque à la pomme, mais avec un agencement des capteurs photo optimisé. 

Les capteurs sont disposés sur une plaque qui s'harmonise avec le dos du téléphone, deux alignés verticalement (avec un diamètre assez imposant) et le troisième légèrement décalé (plus petit), au-dessus du double flash. Bien que les capteurs soient légèrement saillants, le téléphone est fourni avec une coque de protection en silicone qui compense cette irrégularité.

Disponible en bleu, noir ou violet, nous avons testé le modèle violet, dont le dos est mat. Cela ne l’empêche pas de proposer quelques reflets. Son traitement anti-empreinte est très efficace. Notez que la plaque qui accueille les capteurs profite d’une déclinaison assez jolie de couleurs pastels. Les côtés arborent la même couleur que le dos, avec un châssis en composite d’aluminium. Avec ses 8 mm d'épaisseur et son poids de 187 grammes, il se situe dans la moyenne des smartphones actuels. Rappelons que son prédécesseur fait 7,9 mm de profil pour le même poids. Par rapport à la concurrence, le Samsung Galaxy A54 est légèrement moins haut, mais plus large pour un poids de 202 grammes tandis que le POCO X6 Pro est un peu plus épais (8,25 mm) pour sensiblement le même poids tandis que le Honor Magic6 Lite est nettement plus fin (7,85 mm) avec un poids de 185 grammes. 

Le bouton de veille n’est plus utilisé comme lecteur d’empreintes digitales. Celui-ci est désormais sous l’écran, ce qui est plus pratique. Notez qu’il est particulièrement réactif. Autre nouveauté et non des moindres, le lecteur permet de mesurer la fréquence cardiaque de l’utilisateur, comme sur les modèles plus haut de gamme de la marque. C’est pratique et ludique. Deux reproches au lecteur d’empreintes : sa position qui est trop basse, selon nous, à seulement 1 cm du bord inférieur et le fait qu’il faille aller dans les paramètres de l’appareil pour mesurer sa fréquence cardiaque. Enfin, dommage qu’il ne soit pas synchronisable avec une autre application. Une application dédiée ou une option directement accessible depuis l’écran de déverrouillage aurait été de bon augure. 

Sinon, pour en revenir aux contours de l’appareil, il y a toujours le double bouton pour contrôler le volume sur le profil droit. Le haut-parleur supérieur, l'émetteur infrarouge, le microphone, et le port jack 3,5 mm sont situés sur le haut, tandis que le bas accueille le tiroir SIM, un microphone, le port USB-C, et un second haut-parleur, offrant une qualité audio stéréo bien équilibrée avec la possibilité d'ajuster l'équilibre audio dans les paramètres. Comme son prédécesseur, il peut résister aux éclaboussures d'eau, certifié IP54. En termes de connectivité, il supporte la 5G, le Wi-Fi 6, et le NFC pour les paiements sans contact et l’appairage facile avec d’autres dispositifs compatibles. 

 

Un écran bien plus lumineux et mieux protégé

L'écran du Xiaomi Redmi Note 13 Pro 5G constitue l'un des atouts majeurs de ce smartphone, s'appuyant sur les fondations solides établies par son prédécesseur tout en y apportant des améliorations notables. L'une des principales, par rapport au modèle précédent, est la luminosité maximale qui atteint maintenant 1800 cd/m², soit le double. Cette capacité permet à l'écran de rester parfaitement lisible, même en plein soleil. De plus, le support du HDR10+ enrichit l'expérience visuelle en offrant une plage dynamique étendue. Cela signifie que l’on peut profiter de contrastes plus marqués et de nuances plus subtiles dans les zones sombres et lumineuses de l'image, une qualité particulièrement appréciable lors de la visualisation de contenus vidéo ou de jeux HDR. Avec sa dalle AMOLED de 6,67 pouces, il offre non seulement une grande surface d'affichage, mais aussi une qualité d'image assez remarquable grâce à une définition de 1080x2400 pixels.

La fréquence de rafraîchissement maximum de 120 Hz est une caractéristique clé de cet écran, permettant une expérience utilisateur fluide et réactive. Que ce soit lors du défilement des pages web, dans l'interaction avec les applications ou pendant les sessions de jeux, cette fluidité se traduit par une réduction notable du flou de mouvement. En outre, notez que la protection de l'écran est assurée par le Corning Gorilla Glass Victus, soit l’un des plus hauts niveaux, contre du Glass 5 sur le précédent modèle. Il est ainsi plus apte à résister aux rayures et aux impacts légers, plus que la concurrence. 
Xiaomi a intégré la possibilité d'ajuster dynamiquement le taux de rafraîchissement en fonction du contenu affiché qui permet d'optimiser la consommation d'énergie sans compromettre la fluidité de l'affichage. De plus, plusieurs profils de couleurs sont disponibles : Intense, Saturé, Standard et Personnalisé, allant ainsi d'options plus saturées pour une expérience visuelle plus vibrante à des réglages plus naturels pour les personnes qui préfèrent une fidélité des couleurs accrues. La température de couleur est également ajustable, offrant la possibilité de personnaliser davantage l'affichage en fonction des conditions d'éclairage ou des préférences personnelles.

Android 13 avec la surcouche MIUI 14

Le Redmi Note 13 Pro 5G est animé par le système Google Android 13 avec une surcouche logicielle MIUI 14 au moment de notre test. La mise à jour de sécurité date de début janvier 2024, ce qui est assez récent et permet ainsi d’être aussi protégé que possible, même si l’installation d’une solution complète contre les dangers d’Internet est toujours recommandée. La mise à jour du système Google Play datait de début janvier 2024 pour des tests réalisés courant février. Sur les 256 Go théoriquement disponibles sur notre modèle de test, après les mises à jour nécessaires, le système occupe un peu plus de 35 Go, soit environ 5 Go de plus que le modèle précédent. 
La navigation par gestes à travers les menus et les applications est bien entendu proposée. Sinon, l’utilisation des touches virtuelles en bas de l’écran est toujours possible. Le gestionnaire multitâches présente toujours les applications alignées verticalement (dans le sens de la hauteur) plutôt qu’horizontalement sur tous les autres smartphones. On s’y fait et on apprécie le fait d’avoir plusieurs fonctions qui y sont présentes, bien plus que sur les autres surcouches : fenêtres flottantes, outils de nettoyage en surface ou en profondeur du système, lancement d’une analyse de sécurité ou enfin la possibilité d’accéder aux paramètres pour y gérer les applications. Il y a aussi un moteur de recherche pour trouver des applications parmi celles installées sur l’appareil. 

Comme sur les autres mobiles de la marque, sur l’écran d’accueil, en faisant glisser le doigt depuis le côté gauche du poinçon du capteur photo frontal, on affiche les dernières notifications. En réalisant le même geste depuis le côté droit, on fait apparaitre les raccourcis ainsi que l’outil de gestion de la luminosité de l’écran. Parmi les fonctions spéciales, outre les fenêtres flottantes, il est également possible de profiter d’un second espace sécurisé pour mettre à l’abri des regards indiscrets certaines applications ou documents. Un assistant caméra frontale est également disponible afin d’apporter des fonctionnalités supplémentaires avec le capteur installé à l’avant de l’appareil. C’est aussi à ce niveau qu’on trouve l’option pour ajouter de la mémoire vive (virtuelle). Autre fonction qui peut avoir son intérêt, la possibilité de mesurer la fréquence cardiaque de l’utilisateur. Les mesures s’avèrent précises. 

Le smartphone est livré avec plusieurs applications préinstallées : Amazon Music, App Mall, Bigo Live, Booking.com, Boutique Amazon, Candy Crush, Facebook, Fitbit, LinkedIn, Netflix, Opera, Spotify, TikTok et Trip.com. Bien entendu, il y a également les applications Mi (musique, vidéo, navigateur) ainsi que celles de Google. Notez également l’application dédiée à la télécommande, pour utiliser le port infrarouge, comme sur les autres mobiles de la marque et les POCO. 
Comme les autres mobiles de la marque, mais également les modèles POCO, plusieurs publicités peuvent surgir lors de l’installation d’une application ou du lancement de certaines d’entre elles, par exemple. C’est un peu désagréable, soyons honnêtes, mais il existe des méthodes pour ne plus les voir. 

Des performances équilibrées

Pour fonctionner, le Redmi Note 13 Pro 5G fait désormais confiance à Qualcomm avec le chipset Snapdragon 7s Gen 2 contre du MediaTek sur son prédécesseur. Il promet une excellente efficacité énergétique et de bonnes performances. La série Redmi Note 13 est l’une des premières à l’utiliser et on le trouve aussi au sein du POCO X6, un cousin. À l’usage, nous n’avons pas été déçus de la fluidité offerte par ce chipset. En effet, nous avons bénéficié d’une belle expérience lors de la navigation à travers les différents menus. Les applications se lancent avec une vélocité satisfaisante et les animations sont exécutées rapidement. 
Notez qu’il est également possible de jouer à quelques jeux avec des détails et une bonne jouabilité, un peu comme le précédent. Globalement, de manière subjective, on peut dire que l’expérience est agréable, notamment grâce au fait que nous n’avons jamais eu de saccade ou de ralentissement pendant toute notre phase de test. 
Le processeur est associé à 8 Go de mémoire vive. Comptez sur un espace théorique de 256 Go de mémoire interne. Rappelons qu’il n’est pas possible d’étendre cette capacité avec une carte mémoire. La mémoire de stockage est toujours au format UFS 2.2, ce qui n’est pas la plus récente (les modèles les plus haut de gamme utilisent le format UFS 4.0 nettement plus rapide) tandis que la mémoire vive est au format LPDDR4X, là aussi pas la plus performante (LPDDR5X) réservée au modèle plus haut de gamme. Notez qu’il est possible d’ajouter 4, 6 ou 8 Go de mémoire vive virtuelle supplémentaires, si nécessaire, depuis les paramètres supplémentaires puis dans l’option Extension de mémoire. 
Comme tous les autres smartphones testés, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de performances dont voici les principaux résultats (à froid). Soumis à des tests de stress, le mobile a une température tout à fait modérée. On apprécie la bonne tenue des performances sur le « long terme » puisque la puce ne descend jamais en dessous des 80% de son potentiel et encore seulement à certains moments alors qu’elle reste principalement vers 90%. 

Et le multimédia dans tout ça ? 

Pour le multimédia, on peut compter sur une compatibilité de l’écran avec le format Dolby Vision et la lecture de médias avec une définition Full HD depuis les plateformes de streaming. Le mobile est effectivement compatible avec le protocole Widevine L1. 
Pour les photos et les vidéos, le mobile est équipé d’un capteur photo principal de 200 mégapixels contre un Sony IMX766 de 50 mégapixels. Il profite d’une stabilisation optique pour limiter les bougés. Il ouvre à f/1.7, soit plus que le capteur de son prédécesseur permettant de capturer plus de lumière, mais avec une taille inférieure. Il est associé à un capteur ultra grand-angle tout ce qu’il y a de plus classique, de 8 mégapixels et d’un troisième capteur, pour les prises de vue en mode macro, celui-ci, de 2 mégapixels. Il y a donc un décalage assez important entre le capteur principal et les deux autres qui semblent installés ici parce qu’il fallait mettre quelque chose. 

 


Pour les selfies, il y a le même capteur que sur le Redmi Note 12 Pro 5G, soit un module de 16 mégapixels. 
L’application Appareil photo se présente de manière très classique. Il y a plusieurs options dans la partie haute de l’écran que l’on peut afficher en tapant sur le chevron inversé. Sinon, immédiatement accessible, il y a la fonction Google Lense et la gestion du mode HDR ainsi que le flash. En dessous, il y a la zone de cadrage, les niveaux de zoom 0,6x, 1x, 2x et 4x avec la possibilité d’appliquer des filtres puis les modes d’image : Documents, 200MP, Vidéo, Photo, Portrait, Nuit et Plus. Ce dernier menu contient d’autres modes d’image : Pro, Panorama, Court métrage, Ralenti, Accéléré et Exposition longue. Il est possible d’insérer l’un de ces modes avec ceux présents sur la page principale de l’application pour y accéder plus rapidement. Notez également qu’on peut changer l’apparence de présentation de ces modes, c’est assez ludique.


 
Les photos produites par le Redmi Note 13 Pro 5G depuis son capteur principal sont, de notre point de vue, réussies. En effet, les couleurs sont plutôt naturelles et peu saturées. Les clichés sont empreints d’un grand nombre de détails et d’une plage dynamique satisfaite. On apprécie la rapidité du traitement d’image lorsqu’on réalise des prises de vue en mode 200 mégapixels. Le contraste y est satisfait. 

Les photos prises avec le capteur ultra grand-angle sont un peu plus critiquables dans le sens où sur l’écran, lorsqu’on veut prendre la photo, on peut voir certaines parties (très chargées et très contrastées) de l’image. Certaines zones ne semblent pas bien traitées, mais finalement, elles sont optimisées par le traitement d’image. Avec ce capteur, la colorimétrie est aussi moins fidèle qu’avec le module principal, ayant une légère tendance à saturer les teintes pour les faire apparaitre de manière un peu trop flatteuse. 
Le mobile est capable de zoomer avec un mode numérique jusqu’à 10x, mais les résultats ne sont pas vraiment exploitables, car très brouillons avec des zones qui bavent sur les autres notamment lorsqu’il s’agit d’écritures. En outre, on peut voir quelques artefacts sur les zones les plus complexes de l’image
Enfin, notez qu’il est possible de filmer avec une définition maximale Ultra HD à 30 images par seconde. 

Une très belle autonomie et une charge plutôt rapide

Le Redmi Note 13 Pro 5G est équipé d’une batterie ayant une capacité de 5100 mAh, soit 100 mAh de plus que son prédécesseur. Toutefois, même s’il y a une capacité très proche, nous avons pu utiliser le nouveau modèle pendant plus longtemps montrant ainsi l’efficience de son chipset dans sa consommation. Nous avons constaté une autonomie d’un peu plus d’une journée et demie. C’est appréciable. Pour la recharge, avec le bloc d’alimentation livré, nous avons pu passer de 5% à 53% en 15 minutes. Il n’est toujours pas question ici de charge sans fil ou inversée puisque ces fonctionnalités restent des caractéristiques des modèles les plus haut de gamme.

Le contenu de la boîte 

Le smartphone Redmi Note 13 Pro 5G est livré avec un bloc d’alimentation 67 watts, un câble USB-C vers USB-A, une coque de protection gris foncé en silicone et un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM. 

Notre avis

Le Redmi Note 13 Pro améliore son prédécesseur avec un écran plus remarquable notamment grâce à une plus grande luminosité et donc un confort visuel plus intéressant. Son design est résolument plus moderne avec, nous trouvons, un très beau dessin et de belles couleurs au niveau des capteurs photo. Les objectifs sont assez imposants toutefois. L’interface est toujours empreinte de nombreuses applications dont on n’a que faire et nous trouvons étonnant de ne pas avoir HyperOS sur ce modèle pourtant disponible sur le POCO X6 Pro, par exemple. L’expérience de personnalisation reste satisfaisante et ne dépaysera pas les fans. Le volet photo est en progression aussi avec un capteur principal tout à fait capable. Le zoom est à déconseiller à cause d’artefacts peu gracieux. Enfin, on profite d’une autonomie tout à fait correcte avec une vitesse de recharge intéressante. Pour le prix, ce mobile est très bon


 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Sur le même sujet
image Xiaomi 14
image Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro Plus sur Amazon
image Le Xiaomi Redmi Note 13 Pro sur Rakuten
Les guides et comparatifs
image Xiaomi Redmi Note 13 Pro
image Google Pixel 8 Pro