Selon l'UFC Que Choisir, les opérateurs forcent la migration des consommateurs vers la 4G

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
ufc quechoisir

Deux semaines après avoir communiqué sur la 4G, l’association de consommateurs vient de publier la seconde édition de son étude technique sur les réseaux mobiles 3G. Les résultats relèvent une dégradation généralisée de la qualité de service, notamment chez Free. Le groupe Iliad indique qu’il portera plainte.

La 3G aussi problématique que la 4G ? Il semblerait en effet que le service rendu aux consommateurs sur les deux réseaux ne soient pas à la hauteur des promesses faites par les opérateurs. Un constat émis par l’UFC Que Choisir qui présente les résultats de sa seconde étude technique approfondie sur la qualité de la 3G. Des résultats peu satisfaisants qui interviennent deux semaines après la plainte déposée par l’UFC Que Choisir contre SFR et Orange pour pratiques commerciales trompeuses sur la 4G.

Performances améliorées et dégradées

Selon ce document, que vous retrouvez dans son intégralité sur le site de l’association, le nombre de connexions en débit élevé (plus de 2 Mbps) a augmenté de 5 points, en moyenne, par rapport aux résultats de l’étude précédente, ce qui est bon signe. Cependant, il est contrebalancé par une hausse significative de connexions en très faible débit (de 0 à 500 kbps) chez SFR et Orange, où le taux augmente respectivement de 1,5 point et 3 points. La non qualité de service en 3G relevée par l’UFC reste sous la barre des 10% chez l’un comme chez l’autre.

Etude UFC Que Choisir

Bouygues Telecom fait ici office de bon élève puisque la part des connexions en très faible débit baisse de 1,7 points, pour passer sous la barre des 5% (contre 8% chez ses deux principaux concurrents). Il n’est cependant pas exempt de défauts : l’UFC a en effet noté que plus aucun forfait de son catalogue n’inclue aujourd’hui de HSPA (ou H+). Toutes les offres disposent soient de la 3G+, soit de la 4G, sans proposition intermédiaire. De plus, aucune offre 3G ne propose désormais un fair use supérieur à 300 Mo, bien loin du standard des 3 Go des forfaits premiums. Selon l’association, cela révèle la volonté de l’opérateur de forcer la migration de ses clients vers les offres 4G plus chères. Une impression renforcée par la pression commerciale exercée actuellement par Bouygues Telecom avec ses nouveaux forfaits que nous vous avons présentés précédemment et les packs "satisfaits ou remboursés".

Free : trublion et bonnet d'âne ?

Pour Free Mobile, ce taux explose sur son réseau propre, passant de 19,8% à 36,2%. En itinérance sur le réseau Orange, le nombre de connexions en très faible débit reste élevé, mais diminue de moitié (passant de 74% à 36%). L’UFC s’inquiète de cette évolution, car les clients Free Mobile ne sont pas destinés à rester en itinérance sur le réseau d’Orange à long terme. Or, si l’ensemble de ces utilisateurs basculaient aujourd’hui sur son réseau propre, la qualité de service s’en ressentirait fortement. D’autant que Free Mobile s’investit lourdement sur la mise en place de son réseau (et de son offre) 4G, afin de rattraper un retard qui se creuse semaine après semaine. A la sortie de cette étude, un porte-parole de Free a indiqué à l’AFP que l’entreprise portera plainte contre l’association.

Etude UFC Ques Choisir

Suite aux résultats de cette étude, l’UFC a annoncé vouloir saisir l’Arcep afin de lui demander d’étabir des règles pour forcer les opérateurs à maintenir commercialement et techniquement les réseaux 3G sous peine de restriction d’usage de leurs fréquences 4G. Un voeu certainement pieu, le régulateur des télécoms n’ayant que peu d’intérêt à brider l’expansion du haut débit mobile. Parallèlement, l’association de consommateurs a dévoilé son nouvel Observatoire de la couverture de l’Internet mobile du territoire qui se basera sur des données envoyées par les consommateurs eux-mêmes à partir d’une application pour smartphone sous Android. Vous pouvez participer à cet observatoire en cliquant sur ce lien.

illimité 100 Go

Appels illimités

SMS/MMS illimités

Internet illimité

Free Mobile

19,99 €

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.