Les consommateurs américains pourraient-ils être privés de Tizen ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung tizen 2 1 magnolia

Dans une récente interview, le directeur marketing produit de la branche américaine de Samsung Mobile a déclaré que les États-Unis ne sont pas un très bon marché pour tester un nouvel OS. Tizen pourrait donc ne pas y apparaitre, au moins dans un premier temps.

Lancer un nouvel OS mobile, Samsung n'est pas le premier à tenter l'aventure. Apple, Google, HP, Nokia, Microsoft, Jolla, Canonical, Mozilla, etc. Tous n'ont pas eu les mêmes faveurs du public, ni la même longévité. Samsugn lui-même a bien essayé une première fois, avec Bada, mais s'est finalement cassé les dents sur Google et Apple. Le projet s'est arrêté après trois générations de mobiles. Tizen est donc presque une leçon de courage et de confiance en soi. Mais Samsung n'est pas prêt à tous les sacrifices, ni à aller au casse-pipe sans une once de stratégie.

Surtout, ne prendre aucun risque commercial

A l'occasion d'une interview accordée au portail FierceWireless lors du CES 2014, le directeur marketing produit de la branche américaine de Samsung Mobile, Ryan Bidan, a confié que Tizen ne sortirait peut-être pas aux États-Unis. « Nous ne pensons pas que les États-Unis soient un bon marché pour ce genre de produits. Le marché U.S. est plutôt mature. Y proposer un nouvel entrant qui ne parvient pas à offrir un certain niveau de performance serait délicat. En sachant cela, nous ne voulons pas nous diriger vers un échec ». Voilà des propos bien étonnants.

Car, si nous comprenons bien, Tizen ne serait pas assez bon pour entrer sur le marché américain (pourtant le premier marché mondial), mais assez pour le Japon (où il sera présent au printemps grâce à NTT Docomo), ou encore l'Europe (puisque Orange et Vodafone sont parties prenantes dans le projet). Rappelons que le premier mobile sous Tizen devrait être présenté lors du MWC de Bacelone, le mois prochain.

Une privation temporaire ou définitive ?

Les propos de Ryan Bidan laissent également planer un doute sur la sortie future d'un smartphone Tizen aux États-Unis. S'il parait évident que Samsung fera l'impasse sur ce marché les premiers mois, rien ne certifie que Tizen y arrivera par la suite. Les premiers résultats commerciaux détermineront certainement la pertinence d'un lancement américain. Tout dépendra donc de l'accueil dont bénéficiera Tizen, mais aussi de la volonté des opérateurs à pousser le système d'exploitation.

Le directeur marketing confie cependant que Tizen entre entièrement dans la stratégie de Samsung qui vise à maîtriser le software autant que le hardware, à l'image d'Apple avec iOS. « Il s'agit vraiment de la bonne direction pour Samsung. Pour nous, l'opportunité de se différencier et de créer des produits soignés repose sur une solution produit globale comprenant le matériel et le logiciel. » Reste encore à trouver les consommateurs prêts à s'y aventurer.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.