Un nouveau revers pour Tizen : NTT Docomo suspend son lancement au Japon

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung tizen 2 1 magnolia

Sortira ? Ne sortira pas ? Le sort commercial de Tizen n'est toujours pas clair. Alors qu'il annonçait pas plus tard que la semaine dernière son soutien à Samsung, NTT Docomo, premier opérateur japonais, suspend son projet de smartphone sous l'OS alternatif du coréen.

C'est une grosse déception pour Samsung, et certainement pour tous les supporters du projet Tizen. NTT Docomo, premier opérateur japonais, a déclaré qu'il suspendait ses plannings de lancement de smartphone fonctionnant avec l'OS du fabricant coréen. Et tout semble être une question de réalisme, comme le souligne le Wall Street Journal qui rapporte cette information.

Le Japon ne peut plus accueillir un troisième OS

Réalisme d'abord dans l'économie nipponne. Pour justifier cette décision, le porte-parole de NTT Docomo affirme qu'il est difficile, dans l'état actuel du marché japonais, de supporter convenablement un troisième système d'exploitation. iOS et Android se partagent quasiment tout le marché et les perspectives de croissance sont faibles pour laisser entrer un nouveau challenger. Selon IDC Japan, les ventes de smartphones sur les six mois entre avril et septembre 2013 ont progressé de 2,2 % en comparaison de la même période un an auparavant.

NTT Docomo obligé de vendre des iPhone

Réalisme ensuite dans les préférences des consommateurs. Alors qu'il dénonçait le duopole formé par iOS et Android, raison pour laquelle il s'était associé à Samsung dans le lancement commercial de Tizen, NTT Docomo a dû, à contrecœur, référencer les deux derniers iPhone 5C et 5S dans son catalogue pour éviter de perdre des clients. Il justifiait alors cette décision en expliquant qu'il ne pouvait se permettre de tourner le dos à un système d'exploitation qui représente 37 % de son marché. Le Japon est le pays où iOS progresse actuellement le plus rapidement.

Quel avenir pour Tizen sans le support de NTT Docomo ?

Bien sûr, NTT Docomo, convaincu que le duopole est mauvais pour son business, déclare vouloir continuer à travailler avec Samsung dans le développement de Tizen. Mais pas question pour l'instant de prendre le risque de commercialiser un terminal. Et aucune date de reprise n'est envisagée. Cela peut donc être définitif. Alors que les premiers modèles de Samsung sont toujours attendus pour le salon de Barcelone, fin du mois prochain, avant une commercialisation en mars selon les dernières fuites, la défection de NTT Docomo est un coup particulièrement dur. Car, il reste un mois à Samsung pour réussir à convaincre les autres opérateurs de rester à bord. Et un mois, c'est long.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.