Test du Huawei Y530 : Android simplifié et accessible

Par Mathieu Freitas

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Huawei Ascend Y530

Avec son Ascend Y530, Huawei s'adresse à différentes catégories d'utilisateurs. Confirmés et néophytes, jeunes et plus âgés, tous devraient y trouver leur compte. Est-ce réellement le cas ? Réponse avec ce test flash.

Comme ses compatriotes chinois, Huawei s'est longtemps démarqué avec des prix compétitifs. Il nous en livre aujourd'hui un autre exemple avec l'Ascend Y530. Ce smartphone Android devrait bientôt être disponible dans toutes les bonnes crèmeries pour un prix à peine supérieur à 100 €. Afin de descendre à un tel tarif, le constructeur a évidemment été amené à faire quelques sacrifices, et notamment sur le plan technique. Voici tout d'abord un rappel des principales caractéristiques techniques du Ascend Y530 :

  • Android 4.3 Jelly Bean avec Emotion UI
  • Interface utilisateur simplifiée
  • Ecran IPS WVGA (854 x 480 pixels) de 4,5 pouces
  • Processeur dual-core Snapdragon 200 1,2 GHz (MSM8930)
  • GPU Adreno 302
  • 512 Mo de RAM
  • 4 Go de mémoire interne
  • APN 5 mégapixels
  • Webcam VGA
  • Batterie 1750 mAh
  • Dimensions : 132,5 x 67 x 9,3 mm
  • Poids : 145 grammes

Huawei Ascend Y530

Sur le papier, Huawei semble être parvenu à limiter la casse. Qu'en est-il en pratique ? C'est ce que nous allons tenter de découvrir à l'issu de ce test flash.

Un design classique, mais bien exécuté

L'Ascend Y530 est discret. Que ce soit avec les coloris proposés (noir ou argent) ou les matériaux employés (plastique), nul ne devrait se retourner sur son passage. Quant à son design, Huawei fait dans le grand classique. L'écran, pris entre la webcam et les différents capteurs en haut et les touches de navigation Android en bas, est protégé derrière une large vitre, prolongée par un étroit cadre en plastique. C'est entre ces deux éléments qu'a été inséré l'indispensable haut-parleur.

Huawei Ascend Y530 : avant / arrière

Huawei Ascend Y530 : gauche / droite

Connectiques et boutons ont comme toujours été répartis sur les tranches : microUSB en bas, prise jack en haut et, plus inhabituel, commandes de mise sous tension et de volume à gauche. Seule une petite encoche vient apporter un peu de relief à la tranche droite. Elle aidera à retirer le capot arrière, solidement fixé, et libérer ainsi l'accès aux emplacements pour cartes microSIM et microSD, mais aussi à la batterie.

Huawei Ascend Y530 : batterie, emplacements microSIM et microSD

Arrondi et strié, il offre une bonne préhension au smartphone et n'imprime que peu les vilaines traces des doigts. Haut-parleur, appareil photo et flash LED apparaissent côte à côte dans sa partie supérieure.

Huawei Ascend Y530 : APN & haut-parleur

De l'Android tout public, ou presque

A l'allumage, l'affichage WVGA (800 x 480 pixels) de 4,5" du Huawei Ascend Y530 se dévoile. S'il manque de finesse, il a néanmoins l'avantage de reposer sur une dalle IPS offrant des couleurs vibrantes, rehaussées d'une bonne luminosité, et des angles de vue relativement larges. Nous pouvons difficilement exiger mieux dans cette catégorie de prix.

Huawei Ascend Y530 : écran

Les bonnes surprises continuent avec Android, présent en version 4.3 Jelly Bean. Ce n'est, certes, pas la dernière version de l'OS mais l'avant dernière. Aujourd'hui encore, la plupart des constructeurs se contentent d'Android 4.2.2 Jelly Bean, en natif au moins.

Huawei y a bien sûr ajouté sa surcouche Emotion UI, dont la principale caractéristique est l'absence d'un menu Applications. Toutes devront être réparties, seules ou regroupées par dossier, sur l'écran d'accueil. Elle apporte également un panneau de contrôle dans le centre de notifications ainsi que plusieurs thèmes. Mais ce n'est pas tout.

Huawei Ascend Y530 : interface utilisateur classique

Le constructeur y a également dissimulé une petite surprise, à découvrir d'un appui sur la touche Menu depuis l'écran d'accueil. Plusieurs options s'affichent, dont « Accueil simple » (Simple Home en anglais) qui permet de basculer vers une interface Android simplifiée. Étrangement, on se croirait presque sous Windows Phone 7. Le papier peint disparaît au profit d'un fond gris, parsemé de grandes vignettes réparties sur deux colonnes. De couleurs distinctes, elles affichent les noms des applications auxquelles elles renvoient dans une police de grande taille. Leurs contenus, également, seront affichés dans une taille similaire lorsque cela sera possible. 

Huawei Ascend Y530 : Accueil simple

Malheureusement, seuls trois panneaux sont disponibles pour un maximum de 23 raccourcis, dont 5 qui ne peuvent être modifiés. Un dossier permettra d'accéder aux autres applications. Au final, le seul intérêt de cette interface « Accueil simple » réside dans des repères visuels plus évidents. Les mauvaises langues diront que c'est une interface pour seniors. Un peu réducteur, car son fonctionnement n'est finalement pas réellement différent de celui d'Android.

Des performances multimédia convenables

Lorsqu'il est question de multimédia, l'Ascend Y530 n'est pas en reste et devrait satisfaire la grande majorité des utilisateurs. Sa configuration modeste, incluant un Snapdragon 200 dual-core cadencé à 1,2 GHz ainsi qu'un GPU Adreno 302 et 512 Mo de RAM, s'est révélée capable de faire tourner des jeux 3D tels que Minigore 2 ou Temple Run 2. Elle montre néanmoins ses limites en lecture vidéo et peine à décoder les vidéos en Full HD 1080p.

La définition de l'écran et la mémoire interne limitée à 4 Go (toutefois extensible) devraient néanmoins dissuader les utilisateurs d'importer de tels fichiers. Les formats les plus courants sont en revanche supportés nativement. De son côté, le haut-parleur restitue un son relativement puissant.

Huawei Ascend Y530 : AnTuTu & Temple Run 2

En navigation web, également, se déplacer et zoomer sur une page entraînera de nombreuses saccades. Gênant, puisque l'utilisateur sera souvent amené à faire ce genre d'opérations pour palier le manque de finesse de l'affichage.

Service minimum en photo

En photo, peu de surprises. L'interface est d'un classicisme extrême, tout comme les modes et options proposées : prise de vue normale ou panoramique, déclenchement au toucher ou à la voix, choix de la résolution, réglage des ISO, exposition, saturation et contraste. La plupart des utilisateurs se contenteront de dégainer et de shooter. Ils devraient ainsi obtenir des résultats satisfaisants dans des conditions de luminosité correctes. Le capteur de 5 mégapixels embarqué peinera en basse luminosité et produira des clichés flous et bruités.

Huawei Ascend Y530 : appareil photo

Photo prise avec le Huawei Ascend Y530

Photo prise avec le Huawei Ascend Y530

Un smartphone adapté à différents profils utilisateur

Avec son prix attractif, l'Ascend Y530 devrait attirer des utilisateurs de tous horizons, mais aussi les satisfaire. Son grand écran devrait être apprécié de tous, mais pas nécessairement pour les mêmes raisons. Les plus jeunes l'apprécieront en multimédia, combiné à une configuration modeste mais efficace. Les plus âgés y verront plus clair, grâce aussi à une interface Android simplifiée.

D'autres constructeurs proposent ce type de prestation, comme Acer avec sa gamme Z. Il faut néanmoins choisir entre un Liquid Z3 abordable mais à l'écran étriqué et le plus onéreux et confortable Liquid Z5. Huawei se positionne entre les deux.

La note de LesMobiles.com

Huawei Ascend Y530

Huawei Ascend Y530
50%

2,5 / 5

  • Huawei Ascend Y530 - Testé

    Huawei Ascend Y530

    Le Huawei Ascend Y530 est un smartphone 3G+ d'entrée de gamme animé par l'OS Android 4.3 (Jelly Bean) et la surcouche Emotion UI. Il succède à l'Ascend Y300 et intègre un écran capacitif de 4,5...

    Lire le test complet

    Avis des utilisateurs :

    67%

    (10 avis)

    Avis LesMobiles.com :

    50%
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.