Google I/O 2014 : Tout ce qu’il faut savoir sur Lollipop

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
google android 5 key lime pie

Hier soir, lors de la plénière du Google I/O, une large partie de la présentation a été consacrée à Android « L ». La prochaine version du système d’exploitation compte de nombreuses nouveautés. Les voici en détail.

Une douzaine d’heures après la conférence plénière du Google I/O, nous en sommes encore à compiler toutes les informations qui ont été révélées durant deux heures sans la moindre interruption. La plus grande partie de la présentation a été dédiée à Android L, la future version d’Android, laquelle devrait être une mise à jour majeure. Selon le site bulgare Nixanbal, qui tient l’information d’une source interne, il s’agira d’Android 5.0 Lollipop, même si cela n’a pas été officiellement annoncé.

Les nouveautés seront nombreuses, autant esthétiques que fonctionnelles. Après un tour d’horizon de la conférence plénière, nous vous proposons plusieurs articles entrant dans le détail des annonces. Le premier concerne Android L et ses nouveautés.

  • Nouvelle interface

Plusieurs images ont été diffusées sur le Web juste avant l’ouverture du Google I/O. Elles correspondent exactement à ce qui a été révélé hier. Comme vous le voyez, il n’y a pas de révolution graphique dans Android L. Les fondamentaux restent, ainsi que les nouveautés de KitKat, comme les effets de transparence. Dans l’ensemble, l’esthétique d’Android L s’appuie sur « Material Design » qui se voudra être plus adaptable aux différents formats d’écran, d’un petit 4 pouces à un gigantesque 50 pouces.

La première nouveauté est l’aspect des nouvelles touches de navigation, encore plus simples. La seconde est le design et la palette de couleurs des icônes. La troisième est le nouveau gestionnaire du multitâche qui reprend le système de cartes et d’onglets de Chrome et de Google Now. La quatrième nouveauté sera l’ensemble des transitions possibles d’un écran à un autre, sachant que certaines surcouches en proposent déjà de nombreuses.

  • Notifications

Le nouveau système de notification se rapproche de ce que propose Apple sous iOS 7 (et bientôt 8). Les notifications apparaîtront dans une fenêtre au-dessus des applications et sur l’écran de verrouillage. Cette fenêtre sera interactive et extensible. Plus d’applications seront compatibles avec cette fonctionnalité, laquelle gagnera de la place pour afficher les informations. Les applications incluses dans la démonstration sont Téléphone, Hangout, Agenda, Gmail, Google Now et Google Plus. Les applications tierces pourraient aussi être de la partie. Le nombre de notifications augmentant, Google promet que les notifications seront classées selon le niveau d’importance.

  • Performance

Android L sera plus rapide et plus fluide. Il s’appuiera sur la version finalisée de la machine virtuelle ART (encore en beta sous KitKat). Il renforcera la sollicitation auprès du GPU (ce qui devrait être une force pour nVidia et son K1, par exemple). Il sera nativement compatible 64-bit, pour supporter tous les chipsets en cours de production (et dont la sortie est prévue à la fin de l’année, voire début d’année prochaine).

Enfin, Android sera en mesure de moins consommer d’énergie grâce au projet Volta (suite des projets Butter et Svelte). Ce dernier est un outil dédié aux développeurs pour rechercher les éléments de leurs applications qui sont les plus gourmands en énergie (et sur lesquels il faut donc retravailler). Une façon pour Google de se dédouaner en partie si un smartphone vient à être gourmand. Cependant, un nouveau mode d’économie d’énergie devrait faire son apparition. Rien à voir avec les modes de Samsung ou LG : ici il s’agit surtout de baisser les performances du smartphone. Le mobile reste donc utilisable. Il est juste moins fluide.

  • Comportement contextuel

Android L est plus à même d’analyser son environnement. Avec Google Search, les recherches devraient gagner en pertinence grâce à la prise en compte de l’heure, de la localisation géographique, de votre activité sur le mobile ou de votre historique de recherche. Cette adaptation contextuelle s’applique également à l’écran de verrouillage.

Comme cela a été évoqué dans notre article d’hier soir, il sera possible de déverrouiller le mobile sans code si vous êtes chez vous (localisation via Google Now), ou si vous portez une montre connectée. En revanche, le code redevient actif si vous êtes à l’extérieur. Autre exemple d’application contextuelle : les notifications. Comme nous venons de le voir, les notifications gagnent en présence et en importance. Pour classer ses notifications par importance, Google prévoit d’utiliser un algorithme qui tient compte des préférences, de l’environnement et de l’activité.

L’aspect contextuel n’a pas été précisé plus que cela, mais il est clair qu’Android L devrait porter un cran au-dessus tous les développements qui ont été réalisés avec Motorola sur le Moto X et son chipset dont un coeur est dédié à l’analyse de l’environnement.

  • Sécurité

Lors de la présentation, Sundar Pichai a évoqué une fonction qui intéressera les propriétaires d’un smartphone professionnel qui l’utilisent dans le domaine privé (ou inversement). Google offrira un système qui séparera les deux univers et renforcera la sécurité de l’un à l’autre. L’application qui sera en charge de cela sera développée conjointement avec Samsung (via Knox) et sera compatible dès Android 4.0 Ice Cream Sandwitch. Une aubaine pour tous les fabricants de smartphones dual-SIM sous MediaTek et Jelly Bean... En outre, les gestionnaires de flotte seront en mesure de développer, acheter et installer des applications sans obligatoirement passer par le Play Store.

  • Disponibilité

Android 5.0 Lollipop est disponible en preview, pour les développeurs, dès aujourd’hui, et sera offert aux utilisateurs finaux cet automne, via mise à jour et nouveaux produits. D’ici là, la version preview devrait nous révéler les derniers secrets de Lollipop. Notre prochain volet « Google I/O » concernera les montres connectées.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.