Google I/O 2014 : TV, auto, PC, Android sur tous les fronts

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Après les téléphones, les tablettes et les montres connectées, Android devrait aller beaucoup plus loin. L’adaptabilité d’Android L lui ouvre les portes de la télévision et de l’automobile. Google en profite également pour rapprocher Chrome OS de son système pour smartphone.

Cinquième volet de notre série consacrée au Google I/O. Et plus spécifiquement à l’ouverture d’Android vers d’autres supports. Il s’agit notamment de la télévision et de l’automobile, respectivement avec Android TV et Android Auto. Mais également des PC avec Chrome OS et de l’interaction entre tous ses systèmes. Nous aborderons également Chrome Cast.

  • Android Auto : un ordinateur de bord connecté

Mais commençons avec l’automobile. Souvenez-vous, en janvier dernier, lors du CES de Las Vegas, Google présentait le premier jalon de sa stratégie de conquête de la voiture avec l’Open Automotive Allance. Avec General Motors, Honda, Hyundai, Audi et nVidia, le groupe de Mountain View évoquait alors la possibilité d’utiliser Android pour contrôler l’ordinateur de bord du véhicule, lui apportant de nombreux services connectés. Aujourd’hui, une quarantaine d’entreprises font partie de cette alliance, qu’il s’agisse de constructeur auto, d’équipementiers, de fabricants de smartphones et d’accessoires. Renault, par exemple. Android Auto est le résultat de cette alliance.

android auto

Concept totalement concurrent de CarPlay d’Apple, Android Auto est une déclinaison d’Android qui offrira un système de navigation connecté, les commandes vocales de Google Now, des informations contextualisées (comme Andorid L et Android Wear), les commandes déportées du smartphone compatible (la musique, les appels, etc.). Pandora serait déjà sur les rangs pour offrir son service de streaming sur Android Auto. La première voiture équipée devrait apparaître en 2014.

android auto

  • Android TV : l'Android dédié au salon

Troisième déclinaison d’Android, après Auto et Wear : TV. Le nouveau système d’exploitation est désormais officiel, après avoir fuité de nombreuses fois depuis le début de l’année. Vrai bouleversement depuis Google TV, Android TV est totalement caché derrière une interface type XBMC, plus facile à contrôler depuis une télévision. Le but d’Android TV sera dans un premier temps d’offrir un OS pour les télévisions connectées.

android tv

Premier volet d’Android TV, l’audiovisuel. Un catalogue de services et de contenus sera accessible depuis l’OS. Les deux premiers à avoir signé un partenariat sont TED (les fameuses conférences) et Netflix qui devrait arriver cette année en France. Second volet, les applications. Un Play Store spécifique contiendra toutes les applications, et surtout les jeux, compatibles ou spécifiques à ces nouveaux écrans. Des jeux qui profiteront bien évidemment de la mise à jour de Google Play Games, mais aussi d’une connectivité entre les tablettes, les smartphones et les téléviseurs sous Android. Une manette est également prévue. Les jeux ne seront pas les seules applications à profiter de cette interaction multi plate-forme. Les photos et les vidéos également.

android tv

La boutique d’applications et de jeux pour Android TV est prévue cet automne, période à laquelle plusieurs set-top-box viendront chatouiller Kindle Fire TV d’Amazon et Apple TV sur leur terrain de jeux. Razer et Asus devraient être parmi les premiers à se lancer outre-Atlantique. D’autres partenaires ont été annoncés, dont deux Français : SFR, qui distribue déjà une Box ADSL compatible Android depuis novembre dernier, et Bouygues Telecom. Nous reviendrons plus en détail sur ce partenariat dans le courant de la semaine.

android tv

Parmi les partenaires se trouvent quelques fabricants de télévision : Sony, Sharp, TP Vision et Philips. LG et Samsung sont évidemment absents : les deux ont leurs propres OS, respectivement WebOS et Tizen. Étonnamment, Panasonic, qui fait partie des partenaires Android Auto n’est pas cité avec Android TV.

  • Chrome Cast rediffuse le contenu du smartphone

Android TV ne sera pas la seule porte de sortie du smartphone vers les autres équipements de la maison. Chrome Cast et Chrome devrait également apporter leur pierre à l’édifice. Lors du Google I/O, la firme de Moutain View a annoncé une mise à jour de Chrome Cast qui offre la possibilité pure et simple de dupliquer l’écran du smartphone sur la télévision. Existant déjà sur différents smartphones avec surcouche constructeur (déclinaison de Miracast), cette fonction sera désormais native dans Android.

La fonction devrait apparaître très rapidement (avant même la publication de Lollipop) et sera compatible avec une liste restreinte de modèles : Nexus 4, 5, 7 (2013) et 10, Galaxy S4, S5 et Note 3, LG G2, G2 Pro et HTC One (M7). Pas de Motorola X. Pas de LG G3. Pas de Sony. Pas de HTC One (M8) non plus. Que des produits plutôt puissants, sous Qualcomm. Google affirme qu’il y en aura d’autres, mais n’attendez pas à voir apparaître des mobiles sous Snapdragon 400...

  • Les Chromebook bientôt compatibles Android

Enfin, dernier point abordé par Google sur l’ouverture d’Android : Chrome OS. Contrairement aux rumeurs, les deux OS continueront d’être développés en parallèle. Il n’y aura donc pas de fusion. En revanche, comme Apple avec Continuity, il y aura des interactions et des notifications entre Chrome OS et Android. En outre, Chrome OS sera bientôt compatible avec les applications Android. Voilà une excellente nouvelle pour cet OS qui ne s’appuyait que sur Chrome pour offrir de nouvelles applications. Cette fonction est encore en beta, mais les résultats sont « prometteurs ». Reste à savoir comment ces applications seront utilisables sans écran tactile, les Chromebooks n’en proposant généralement pas.

Prochaine étape de notre compte rendu du Google I/O : Google Fit.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.