Google Nova : Et si Google devenait opérateur mobile ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

La boucle serait bientôt bouclée : après les services, les systèmes d’exploitation et même les smartphones, Google s’apprêterait à devenir opérateur mobile virtuel. Appelé projet Nova, le service serait déjà en cours de test aux États-Unis.

Depuis plusieurs années, Google semble attiré par les services d’accès à Internet. D’abord parce qu’il s’agit de la principale porte d’entrée vers ses services en ligne (lesquels sont sa principale source de revenus). Et que contrôler cette porte augmenterait encore sa capacité d’attraction. Ensuite parce qu’il s’agit d’un levier de croissance pour l’entreprise.

Jusqu'ici, de l'expérimentation

Cependant, jusqu’à présent, les velléités de Google de s’installer durablement sur le marché des télécoms (résidentiels ou mobiles) se sont toujours limitées à des expérimentations. Il y a d’abord Google Fiber, un service de fibre optique circonscrit à quelques régions des États-Unis dont le but est autant mercantile qu’humanitaire (avec un accès Internet gratuit). Nous nous souvenons également de Loon, le réseau de ballons stratosphériques pour offrir un accès à Internet haut débit aux zones blanches. Un projet qui a démarré en 2013 et actif aujourd’hui sur plusieurs continents. Ou encore SpaceX, un projet dans lequel Google a investi plusieurs centaines de millions de dollars pour enrichir le réseau de satellites capables d’assurer une connexion Internet. Mais jusqu’ici, Google se contentait d’offrir un service complémentaire à ce qui existe.

Allo Google ?

Google Nova est clairement un service très grand public. Selon un article du magazine en ligne The Information qui cite trois sources proches du dossier, il s’agit d’un projet visant à développer une offre de téléphonie mobile pour l’ensemble du territoire américain. Google deviendrait ainsi un opérateur mobile virtuel, puisque l’entreprise ne compte pas participer à une enchère pour acquérir des fréquences ou poser des antennes relais sur des points hauts. La firme de Mountain View aurait même déjà choisi deux opérateurs pour lui louer de la bande passante : T-Mobile et Sprint. Avec deux partenaires, Google serait donc un Full MVNO et devrait donc être en mesure de produire ses propres cartes SIM. Ce qui a un intérêt en termes de coût et de liberté.

Nova serait prise en charge par Nick Fox, un vice-président de Google en chargement du développement de produits. Il est connu pour avoir mis en place AdWords devenu la charnière du système d’enchères de mot-clé publicitaire pour Google Search. Selon les sources de The Information, Nick Fox souhaitait lancer une offre de téléphonie mobile (data, mais aussi voix) à l’automne (soit en même temps que les derniers Nexus, ce qui aurait pu être très fort). Mais compte tenu de quelques difficultés, elle pourrait seulement arriver dans le courant de l’année 2015. Il aurait déjà été testé par certains employés de Google.

Google de bout en bout

Si le projet Nova venait à se concrétiser et à s’épanouir au-delà des frontières américaines, ce serait évidemment un événement majeur dans la téléphonie mondiale. Car Google serait non seulement capable d’offrir de bout en bout un service aux consommateurs (mobile, OS, applications et services, téléphonie et Internet), mais aurait aussi la capacité de négocier des tarifs comme aucun autre MVNO n'en serait capable aujourd’hui. En outre, face à Apple et Microsoft, Google toucherait un domaine inconnu de ses concurrents. Reste à savoir si cela n’aura pas une incidence sur la neutralité d’Internet. Contrôlant toute la chaîne de la connexion Internet, il serait facile pour Google d’orienter les Internautes vers les contenus qu’il souhaite et d’évincer les autres...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.