Des batteries petites et puissantes pour Google Ara

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
solidenergy

Le projet Ara réunit de nombreux acteurs des technologies mobiles. Parmi eux, une jeune start-up appelée SolidEnergy va construire une batterie plus petite, mais offrant la même puissance qu’une grande. De parfaits éléments pour un téléphone modulaire.

Le projet Ara de Google, ce téléphone modulaire que tout un chacun pourra composer à sa guise en fonction des besoins et des envies, se veut de plus en plus proche de sa sortie commerciale. Un premier test grandeur nature aura lieu dans le courant de l’année à Porto Rico avec au moins un partenaire fabricant de module : Toshiba. Et un lancement plus global devrait avoir lieu l’année prochaine. Yezz en fera certainement partie. Mais également SolidEnergy, une jeune start-up présentée sur le blog officiel de Phonebloks, l’une des équipes associées au smartphone modulaire de Google.

Petite, mais costaude

SolidEnergy est née en 2012 et elle est dédiée aux développements de batterie. Grâce à ses travaux, elle a réalisé un modèle capable de proposer autant d’énergie que des batteries classiques dans un encombrement quasiment deux fois inférieur. Le visuel ci-dessous montre deux modèles de batteries plus traditionnelles (celles de Xiaomi et de Samsung) avec la puissance proposée (2000 mAh). Et à droite se trouve le prototype de SolidEnergy : la différence de taille est flagrante.

SolidEnergy

Pour arriver à ce résultat, SolidEnergy s’est appuyé sur un nouveau composant pour construire l’anode, c’est-à-dire l’électrode où se produit la réaction chimique qui produit l’énergie. Contrairement aux batteries habituelles, où l’anode est composée de carbone ou d’un alliage de silicone, le composant de SolidEnergy dispose d’une anode métallique, plus compacte. La cathode, elle reste, similaire à l’ancienne. Cette simple évolution de la batterie a donc deux avantages : outre sa compacité, elle reste compatible avec les procédés actuels basés sur du lithium-ion.

Une batterie qui serait prête pour 2016

Dans une interview accordée à Forbes, le fondateur de SolidEnergy, le docteur Qichao Hu, explique que cette batterie est particulièrement pertinente pour le projet Ara. En effet, outre les dimensions particulièrement faibles, le fait que la puissance reste la même offrira à Ara une autonomie qui restera significative, malgré les inconvénients inhérents aux plates-formes modulaires (les pertes d’énergie dues à l’assemblage de bloc sont importantes).

Cependant, les premiers exemplaires commerciaux ne devraient pas arriver avant l’année prochaine. SolidEnergy ne devrait donc pas participer au lancement à Porto Rico. En revanche, la start-up pourrait être présente lors du lancement international, prévu en 2016.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer