Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Dyson investit dans une batterie qui doublera l'autonomie des smartphones

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sakti

Une entreprise née de la célèbre université américaine MIT devrait bientôt proposer une nouvelle génération de batterie rechargeable Lithium-Ion. Elle vient de recevoir un support financier du groupe britannique Dyson.

Vous connaissez naturellement Dyson, le groupe britannique qui fabrique les aspirateurs sans sac éponyme. Nous avons rarement l’occasion d’évoquer cet industriel dans nos colonnes, car son activité n’a pas grand-chose à voir avec la téléphonie mobile. Que vient-il donc y faire ? Son président et fondateur, James Dyson, a décidé d’investir 15 millions de dollars dans une entreprise américaine appelée Sakti (ex Sakti3). L’information a été révélée ce week-end par le quotidien anglais The Guardian. Et cette société risque bien d'être l'une de celles qui changeront notre comportement vis-à-vis des smartphones.

Une batterie solide, dans tous les sens du terme

Sakti est une société née il y a 8 ans à partir des travaux réalisés par une équipe de chercheurs du MIT, la célèbre université technologique du Massachusetts. Cette équipe a créé une batterie Lithium-Ion de nouvelle génération, dont le fonctionnement est quasiment similaire à celui d’une batterie actuelle, à un « détail » près : au lieu de s’appuyer sur des composés chimiques liquides, la batterie de Sakti est solide. Un changement qui a plusieurs conséquences bénéfiques, résumées dans la vidéo en fin de cet article.

D’abord, à taille égale, une batterie solide serait capable d’emmagasiner deux fois plus d’énergie (plus de 1000 watts-heure par litre). Donc, offrir une autonomie doublée. Seconde conséquence de l’état solide, sa dégénérescence serait plus lente. Elle supporterait donc mieux les cycles de charge et décharge. Ensuite, elle serait plus simple (et donc plus économique) à produire. Elle serait en outre moins dangereuse pour l’environnement et plus facile à recycler. Enfin, et ce n’est pas rien, sans élément liquide, une telle batterie serait moins sensible aux variations de température, aux fuites et aux explosions (ce qui devrait plaire aux quelques blessés et brûlés qui défraient la chronique depuis quelques années).

Une autonomie doublée, mais pas seulement pour les mobiles

Évidemment, nous avons tendance à associer les avancées technologiques liées aux batteries à la téléphonie mobile. Ce n’est évidemment pas la première fois (loin de là, même) que nous évoquons de tels progrès. Mais si Dyson a offert 15 millions de dollars à Sakti, ce n’est pas pour la téléphonie mobile, mais pour l’ensemble des applications possibles, aussi bien dans la mobilité que dans l’automobile et l’électroménager.

L’industriel devrait équiper ses propres produits de ses batteries, l’accord avec la start-up lui offrant une exclusivité temporaire. Mais James Dyson n’est pas le premier à garder Sakti à l’oeil : General Motors est également présent au capital de la jeune entreprise pour assurer la déclinaison vers les voitures électriques. Reste évidemment à savoir quand ce type de technologie arrivera dans nos mobiles. Dommage qu’aucun constructeur de smartphones n’ait eu l’idée de les rejoindre...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer