Le HTC One M9 chauffe trop mais ce n'est pas forcément à cause du Snapdragon 810

Par Mathieu Freitas

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
htc

En bon flagship qu'il est, le One M9 ne pouvait faire autrement que d'intégrer le Snapdragon 810. Un gros risque puisque la dernière puce de Qualcomm a tendance à chauffer un peu trop. Cela semble une nouvelle fois se vérifier mais HTC dément.

Décidément, rien ne va plus chez HTC. Alors que la firme prépare son lancement le plus important de l'année, elle doit en même temps lutter contre des publications pas très flatteuses à l'égard de son nouveau fer de lance. Dernier exemple en date, le portail hollandais Tweakers a diffusé une photo réalisée à l'aide d'une caméra thermique afin de comparer le One M9 à d'autres flagships après qu'ils aient tous été mis à mal par GFXBench. Et le résultat est plutôt surprenant.

Plus de 50° C pour le One M9

Les tests du benchmarks sont connus pour être longs et éprouvants. Nous pouvons logiquement observer une montée en température générale, mais certains s'en sortent tout de même mieux que d'autres. Le Galaxy Note 4 de Samsung fait figure de premier de la classe avec une température de 37,8° C. Il est suivi de près par l'iPhone 6 Plus d'Apple et le One (M8) de HTC, également sous la barre des 40°. Le LG G3 la dépasse de peu. Puis arrive finalement le One M9, dont la température atteint 55,4° C.

HTC One M9 comparé à d'autres smartphones

Inutile de préciser que la prise en main doit perdre en confort à une telle température. Principal suspect, le Snapdragon 810. Le chipset est connu pour chauffer plus que les autres et, quoique Qualcomm en dise, cela se vérifie une nouvelle fois ici. Et c'est malheureusement le One M9 qui en pâtit. Mais Jeff Gordon, directeur de la communication de HTC aux Etats-Unis, veille au grain. Sa réaction ne s'est pas faite attendre bien longtemps sur Twitter. Et il est formel.

Le Snapdragon 810 innocenté

Si le One M9 chauffe trop, c'est que le firmware n'est pas finalisé. Tous les tests réalisés jusqu'ici seraient donc faussés, comme celui réalisé au dernier Mobile World Congress sur AnTuTu. Reste désormais à savoir quels procédés logiciels compte utiliser HTC pour limiter la casse. Le plus simple est évidemment de réduire la fréquence, ainsi que les performances par extension. Ce n'est donc pas la meilleure des solutions. Nous attendrons évidemment d'avoir une version finale entre les mains pour nous prononcer.

Rappelons au passage que le lancement du One M9 a été retardé à Taïwan. Un bug logiciel serait en cause... ou est-ce simplement parce que le firmware reste à finaliser ? Vous remarquerez que l'affirmation de Jeff Gordon est bien au présent. Espérons que tout sera rentré dans l'ordre avant le 24 mars, date à laquelle le smartphone devrait être disponible chez Orange.

Comparer les prix du HTC One M9

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.