LG au travail sur un smartphone à enrouler autour du poignet ?

Par Mathieu Freitas

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
lg

Comme Samsung, LG travaillerait sur un smartphone pouvant s'enrouler autour du poignet. C'est ce que montre un brevet récemment validé aux Etats-Unis. L'astuce réside évidemment dans un écran flexible, mais pas seulement.

Face aux contraintes que posent encore les écrans flexibles, Samsung et LG n'ont pas tout à fait choisi la même approche. Il suffit de comparer le Galaxy S6 Edge au G Flex2 pour s'en rendre compte. Le premier dispose d'un écran plié de chaque côté pour recouvrir une partie des tranches. Le second, un écran incurvé dans toute la longueur. Néanmoins, avec le progrès, nous devrions bien les voir converger vers un objectif commun.

Toutes les routes mènent aux appareils transformables

Cet objectif, ce serait de proposer des appareils pouvant changer de taille et de forme. De la tablette au smartphone. Du smartphone au bracelet. Ce sont deux transformations que nous savions déjà à l'étude chez Samsung et nous avons désormais la preuve que LG réfléchit au moins à la seconde grâce à un brevet découvert sur le portail du USPTO.

Brevet LG

Déposé le 31 janvier 2014 et validé le 14 avril dernier, il montre un smartphone fixé sur un bracelet, tantôt à plat tantôt enroulé autour. Il est apparemment aussi possible de le faire pivoter, à plat, pour un affichage paysage. Le document ne décrit malheureusement ni les mécanismes ni les composants mis en oeuvre pour arriver à ce résultat.

Un smartphone articulé

D'après ce que l'on peut voir, l'écran du smartphone repose sur un châssis rigide mais divisée en plusieurs compartiments maintenus ensemble par un système à charnières pour leur permettre de pivoter. Une configuration qui rappelle un brevet obtenu par Samsung en début de mois mais en beaucoup moins complexe.

Brevet LG

Le smartphone ne couvre ici qu'un (gros) quart du bracelet alors qu'il entoure presque entièrement le poignet chez Samsung. De plus, les compartiments, bien visibles sur le schéma ci-dessus, sont moins nombreux et plus spacieux, ce qui devrait être moins contraignant pour le choix des composants. Ils n'ont ainsi pas plus besoin d'être flexibles que minuscules.

Autrement dit, une fois l'écran flexible parfaitement au point, LG devrait pouvoir mettre son brevet en pratique alors que Samsung aura plus de travail pour adapter les autres composants.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.