Sony Mobile officialise le Xperia Z4

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Sony a profité du week-end pour annoncer officiellement le Xperia Z4. Pas de Xperia Z3 Neo donc, mais un smartphone techniquement assez proche du Xperia Z3 avec quelques différences naturellement. Notamment un châssis entièrement métallique.

Une rumeur l’annonçait, même si nous avions bien des difficultés à le croire : c’est donc bien au Japon que Sony Mobile offre la primeur de son Xperia Z4. Le flagship, qui a marqué de son absence les éditions 2015 du CES de Las Vegas et du Mobile World Congress de Barcelone, a été annoncé officiellement dans l’archipel nippon en tout début de journée. Une officialisation qui sonne presque le glas à trois rumeurs en même temps : celle d’une présentation lors de l’IFA de Berlin, celle de l’arrivée d’un lecteur d’empreinte avec le Z4 et celle d’un Z3 Neo qui servirait de trait d’union entre les gammes Z3 et Z4. Notez cependant que tout n’est pas entièrement perdu, ni pour l’un ni pour l’autre. Le lancement commercial du Z4 serait prévu au Japon dans le courant de l’été. Et un Xperia Z3 Neo n’est pas non plus impossible, même si ces chances de commercialisation sont désormais assez minces.

Sony Xperia Z4

Un châssis plus mince et métallique

Maintenant qu’il est officiel, observons donc ce Xperia Z4. Il reprend la majorité des lignes du design omnibalance du Xperia Z3, sans aucun doute possible. Impression renforcée par les dimensions de l’appareil, lesquelles sont strictement les mêmes outre une épaisseur inférieure de 4 mm. Le mobile a également minci de 8 grammes : cela devrait être dû au changement de matériau pour le châssis, puisque le Z4 fait la part belle à l’aluminium et non plus au verre. À l’avant, la ressemblance est assez frappante, hormis deux détails : l’emplacement de la webcam qui passe à gauche du logo, et les haut-parleurs frontaux qui sont désormais incrustés entre la dalle de verre renforcé et la protection métallique de la tranche. le smartphone est toujours étanche. Il est cependant plus à même de résister à la poussière (certification IP68).

L’écran mesure toujours 5,2 pouces pour une définition Full HD et une résolution de 440 pixels par pouce environ. Aucun changement ici. D’ailleurs, Sony ne s’étend pas beaucoup dans son communiqué de presse sur l’écran de ce nouveau smartphone, signe qu’il n’y a pas grand-chose à dire. Il est cependant plus prolixe sur le chipset : Sony a finalement opté pour le Snapdragon 810, comme HTC, pour équiper son haut de gamme. Le chipset lui apporte la connexion LTE catégorie 6 et le Bluetooth 4.1, en plus des WiFi ac dual-band, NFC et GPS Glonass déjà présents.

Des changements dans les détails

L’octo-core Qualcomm est évidemment le plus gros changement dans ce Z4, mais pas le seul. Il est ici accompagné par 3 Go de mémoire vive (certainement en LPDDR4 pour un vrai gain de réactivité) et par 32 Go de stockage interne, toujours extensible par microSDXC. C’est le double d’espace vis-à-vis de la version précédente. La batterie est curieusement un peu moins puissante, passant de 3100 mAh à 2930 mAh. Cela est certainement dû à l’amincissement du châssis, mais cela va à l’encontre de toute logique d’autonomie, le SD810 étant assez gourmand.

Côté photo, un gros changement à noter : la webcam passe de 2,2 mégapixels à 5,1 mégapixels. Le capteur Exmor R est accompagné ici d’un objectif grand-angle avec une focale équivalente à 25 mm. À l’arrière, nous retrouvons un Exmor RS 20,7 mégapixels (le même que sur le Z3), accompagné d’une lentille G et d’un processeur d’image Bionz. Pour la musique, Sony Mobile a opté pour un chipset compatible avec les sources échantillonnées en 96 kHz / 24-bit. L'ensemble tourne évidemment sous Android 5.0 Lollipop.

L'accent est mis sur la clientèle chic japonaise 

Le mobile sera proposé en quatre coloris à son lancement : blanc, noir, cuivre et vert turquoise. Aucune information précise sur sa date de commercialisation, les pays concernés par le lancement et, bien sûr, son prix. Le smartphone sera en démonstration dès mercredi 22 avril au showroom de Sony situé dans le quartier chic de Ginza, à Tokyo (technique qui nous rappelle celle de l’Apple Watch au Colette de Paris). Preuve s’il en est que le marché japonais est clairement privilégié afin d’y redorer le blason de la marque, fortement malmenée. Pour tout savoir sur la version internationale, il faudra donc se montrer patient.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer