Fragmentation d’Android : Lollipop passe au-dessus des 10 %

Par Samir Azzemou

google android lollipop

Bonne nouvelle ce mois-ci, Lollipop est la seule version d’Android qui progresse dans le tableau de bord fourni par Google. Elle montre en revanche un certain recul vis-à-vis de KitKat certainement dû aux nombreux bugs qui ont ralenti les développements.

L’année dernière, à la même époque, Google annonçait qu’Android 4.4 KitKat représentait 13,6 % du parc installé de terminaux sous Android (tablettes et smartphones compris). Un an plus tard, alors que son successeur vient d’être annoncé au Google I/O, Lollipop est à la traîne. Les deux versions concernées, 5.0 et 5.1, sont certes les seules à progresser (alors qu’à la même époque Jelly Bean continuait de s’affirmer), mais elles n’arrivent pas à atteindre la barre des 13 %. Ensemble, elles cumulent 12,4 % du parc Android, avec donc plus d’un point de retard face à KitKat l’année précédente.

Fragmentation Android au mois de juin 2015

Un retard dû aux bugs des premières versions

Les raisons de ce retard sont essentiellement dues à Google lors de la publication de Lollipop 5.0. Souvenez-vous, de nombreux bugs y étaient encore présents lors de la livraison de la ROM aux constructeurs. Ces derniers ont commencé à travailler dessus quand ils ont réalisé que cette version n’était pas stable. D’où les successions de mises à jour fin 2014 et début 2015. Certains mobiles qui auraient dû recevoir Lollipop dans le courant de l’hiver n’ont été servis que durant le printemps.

En outre, les premiers servis sont généralement les plus grands constructeurs mondiaux et les fondeurs, afin de mettre à jour les smartphones les plus emblématiques, mais aussi équiper leurs successeurs. Viennent ensuite les seconds couteaux et enfin la masse des fabricants confidentiels (ceux qui réalisent quelques milliers de pièces dans l’année). Le calendrier a donc été chamboulé. Vous noterez que les mobiles les plus volumiques sont encore rarement concernés par les mises à jour que nous relayons régulièrement dans nos colonnes.

Une progression grâce aux achats de nouveaux smartphones

C’est donc une assez mauvaise nouvelle que présente la dernière édition du tableau de bord sur la fragmentation d’Android. Mais cela pourrait s’arranger progressivement grâce aux nouveautés attendues cet été et, surtout, à la rentrée scolaire. En attendant, l’évolution attendue des versions d’Android devrait être moins soutenue qu’au printemps. Ce qui est logique vis-à-vis de la saisonnalité des ventes de smartphones.

La hausse de Lollipop en un mois (+2,7 points) provient de la baisse généralisée de toutes les autres versions d’Android (sauf Froyo qui vient à peine d’arriver à 0,3 %). Et comme vous le constaterez, ces baisses ne sont pas grandiloquentes. Gingerbread baisse de 0,1 point, Ice Cream Sandwich de 0,2 point, Jelly Bean de 1,8 point et KitKat de 0,6 point. 80 % de la progression de Lollipop est donc due au renouvellement des mobiles et non aux mises à jour (car, soyons lucides, seuls les mobiles sous KitKat sont concernés). Notez que KitKat conserve sa place de leader à 39,2 %, contre 37,4 % pour Lollipop.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close