promo red by sfr

Un chipset Xiaomi dans la prochaine génération de Redmi ?

Par Samir Azzemou

xiaomi

Selon une indiscrétion en provenance des réseaux sociaux chinois, la prochaine génération de Redmi pourrait intégrer un chipset développé par Xiaomi et plus puissant que le LC1860 du récent Redmi 2A.

Cela fait déjà plusieurs semaines que les rumeurs affirment que Xiaomi s’apprêterait à présenter son premier chipset maison. Alors que Qualcomm en est un des actionnaires et qu’il presse pour entrer plus encore dans l’Empire du Milieu (notamment avec son accord de licence signé avec Rockchip), Xiaomi travaillerait avec un fondeur dans lequel il a lui-même investi : Leadcore Technology. Une rumeur qui vient une nouvelle fois parler d’elle.

Redmi 2A
Le Redmi 2A pourrait bien être un précurseur dans la gamme de Xiaomi

Un chipet Xiaomi dans les Redmi de fin d'année ?

Selon le directeur de la recherche au sein de la filiale chinoise de l’institut IHS Technology, lequel s’est exprimé sur son compte Weibo, Xiaomi devrait intégrer son premier chipset maison dans la prochaine génération de Redmi. Une déclaration qui veut bien sûr tout et rien dire à la fois. Cependant, il ne devrait pas s’agir du Redmi Note 2, attendu pour la fin du mois prochain, mais du probable Redmi 3 qui pourrait être présenté dans le courant de l’hiver, si Xiaomi respecte son calendrier annuel (le Redmi 2 ayant été dévoilé en janvier dernier).

Le but de ces développements serait de présenter un composant qui serait à la fois économique (à l’image de ceux de Leadcore), mais assez puissant pour ne pas devoir acheter des SoC chez le leader américain. Le Redmi 2A est équipé du LC1860C, un chipset composé de 4 coeurs Cortex-A7 cadencés à 1,5 GHz et d’un GPU Mali-T628 MP2. L’ensemble parviendrait aujourd’hui à tenir tête au Snapdragon 410 du Redmi 2. Attendez donc encore mieux de la part du Redmi 3.

Un enjeu économique important

L’enjeu est évidemment important pour Xiaomi, car la gamme Redmi est non seulement le symbole du modèle économique de la marque, mais aussi son modèle le plus volumique. Sans lui, le constructeur ne serait pas en mesure aujourd’hui de prétendre à la première place sur le marché chinois où à une quelconque présence dans le top 10 des constructeurs mondiaux. Avec le Redmi 2A, qui se positionne comme le Redmi le plus abordable jamais proposé, le risque était trop grand de proposer un chipset maison, mais Xiaomi a tout de même tenté la carte Leadcore Technology, au moins pour habituer les consommateurs à ce nouvel acteur, lequel pourrait rapidement se faire une place parmi les plus gros distributeurs de chipsets si la marque de téléphone confirme son partenariat.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.