Les GPU de Samsung mis en veille pour les 5 prochaines années ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Début juin, Samsung signait un accord de licence avec ARM pour sa gamme de processeurs graphiques, les fameux Mali. Une fuite indique que le contrat, dont la durée initiale est de 5 ans, aurait été signé parce que Samsung ne parviendrait pas à créer un composant d’une qualité suffisante.

Il y a quelques semaines, nous rapportions dans nos colonnes que Samsung et ARM signaient un accord à long terme autour des processeurs graphiques Mali. Le premier intègrerait les GPU du second dans ses propres chipsets, notamment les éléments de la génération T800, mais aussi potentiellement les suivants. Nous apprenons, grâce à une indiscrétion relayée par le média coréen Business Korea, que l’accord a été signé sur une durée de 5 ans. Les prochains Exynos du leader mondial seront donc majoritairement (peut-être même exclusivement) équipés en Mali. Pas de PowerVR donc en vue. Et surtout, pas de GPU maison durant toute la durée de ce contrat.

Pas de GPU créé par Samsung avant 2020 ?

Et c’est bien là le problème. Car si l’existence de ce contrat n’est un secret pour personne dans la mesure où les deux entreprises ont communiqué officiellement dessus, il implique aussi l’inexistence, même à moyen terme, d’un GPU développé en interne chez Samsung. Nous savons depuis l’année dernière que le géant coréen travaille ardemment pour développer son propre processeur graphique. Selon Business Korea, le projet daterait même de 2011.

Le but est double : ne plus payer de licence d’exploitation auprès de ARM et, si possible, venir chatouiller Qualcomm sur son propre terrain. Il prouverait ainsi aux constructeurs que sa gamme Exynos, qui a certaines difficultés à trouver son chemin dans des mobiles autres que les Galaxy, est une alternative séduisante à Qualcomm et MediaTek, que ce soit en termes de performance que d’affichage.

Des performances qui ne sont pas au rendez-vous 

Or, si les performances ne sont plus à prouver, et ceci depuis longtemps, la qualité des images, elle, ne serait pas au rendez-vous. Le GPU de Samsung n’arriverait pas à atteindre les standards du marché. Ce qui n’est évidemment pas bon. D’autant que le processeur graphique des smartphones est de plus en plus sollicité, par les jeux (notamment 3D), les écrans QHD et la vidéo Full HD (quand elle n’est pas 4K). Il est donc important que ce composant soit d’une qualité suffisante.

Sinon, pourquoi dépenser autant d’argent dans un GPU qui ne sera pas capable de remplacer ceux d’ARM ? Le délai pourrait donc être celui du temps nécessaire à créer une technologie satisfaisante. D’ici 5 ans, nous serons presque en 2021. 10 ans pour construire un GPU, quand on s’appelle Samsung, ce n’est pas très reluisant.

Des GPU qui n'ont encore jamais été observés de près

Rappelons que les termes de l’accord signé en début de mois autorisent Samsung à intégrer les GPU de la série 800 dans ses prochains chipsets Exynos. Celle-ci se décline en 4 modèles : T820, T830, T860 et T880. Auourd’hui, aucun fondeur ne propose de SoC avec ces GPU. Tout reste donc à découvrir sur eux, notamment leurs performances, que ce soit en entrée de gamme ou en haut de gamme. Et compte tenu de certains changements dans leur architecture, des surprises ne sont pas à exclure.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.