Cyanogen signe un nouveau partenariat en Indonésie

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
cyanogenmod

Après Micromax, Alcatel OneTouch ou encore Zuk, Cyanogen vient à nouveau de signer un accord pour animer un nouveau smartphone : l’Andromax Q de la marque indonésienne Smartfren. Ce mobile sera livré avec une version Lollipop de la ROM.

Smartfren est un opérateur indonésien dont nous parlons peu en France, et c’est bien logique. Seulement, le rayonnement médiatique de cette entreprise vient d’être considérablement étendu. En effet, l’entreprise a signé un partenariat avec Cyanogen pour équiper l’un des nouveaux mobiles qu’elle vendra sous sa propre marque afin d’accompagner le lancement de son réseau 4G.

Comme de nombreux opérateurs dans le monde, Smartfren s’associe régulièrement avec des constructeurs en marque blanche (comme ZTE, Haier ou Hisense) pour alimenter une gamme qui grossit régulièrement. Mais habituellement, le système d’exploitation proposé est un Android Vanilla standard. Pour l’Andromax Q, la proposition sera donc légèrement différente, notamment au niveau du système d’exploitation.

Smartfren Andromax Q avec Cyanogen

Le premier mobile entrée de gamme avec Cyanogen

Côté fiche technique, l’Andromax Q n’est clairement pas le meilleur représentant de cette nouvelle gamme 4G de Smartfren, le « flagship » étant l’Andromax R. Mais il se place juste en dessous. Le trinôme chipset / RAM / stockage est le même, à savoir un Snapdragon 410 cadencé à 1,2 GHz, 1 Go de mémoire vive et 8 Go d’espace (extensible pas microSD, évidemment). L’écran en revanche est un peu plus petit : 4,5 pouces pour une définition FWVGA (854 x 480). La technologie de rétroéclairage est le TFT, moins qualitative que l’IPS.

Vous noterez que, de tous les smartphones annoncés en partenariat avec Cyanogen OS, il s'agit du premier sur le segment entrée de gamme. Les Yureka sont milieu de gamme. Le Hero 2+ (lequel a été supprimé des plannings), l'Oppo N1, le Zuk ou encore le OnePlus One sont des modèles premium. Voilà qui montre une certaine adaptabilité.

Un mobile sous Cyanogen sous la barre des 90 euros

Compatible 4G (même en France, on ne sait jamais), l’Andromax Q dispose également de connexions Bluetooth 4.0, WiFi n et GPS. Pour prendre des photos, vous pourrez compter sur un capteur 5 mégapixels avec flash. Et pour les selfies, la webcam affiche une définition de 2 mégapixels. La batterie offre une puissance de 2000 mAh. Enfin, la coque dispose de deux coloris : noir et blanc.

Vous désirez certainement connaître le prix de ce mobile : 1,3 million de roupies indonésiennes. Ne vous laissez pas surprendre, le taux de change de cette monnaie peut sembler impressionnant. Cela correspond à 90 euros environ. Ce n’est certainement pas la meilleure affaire du siècle, mais le positionnement est correct. Reste à savoir si les consommateurs indonésiens seront sensibles à l’argument « Cyanogen ».

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.