SFR RED 40 Go = 10

La nouvelle génération de Google Glass aurait été certifiée

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google glass explorer

Google n’a pas abandonné l’idée de créer une paire de lunettes interctives. Selon des rumeurs insistantes, un second concept serait actuellement en développement. Une nouvelle indiscrétion, sous la forme d’une certification, confirmerait même son existence.

Que se passe-t-il pour Google Glass depuis que la première version a été abandonnée et le projet totalement revu pour être confié au patron de Nest, Tony Fadell ? Certaines rumeurs datant de décembre dernier pour les plus anciennes, parlent de développements avancés au sein de la firme de Mountain View, même si rien n’a été officiellement dévoilé lors du Google I/O de mai dernier. Si les langues se délient peu à peu, accordant un peu plus de détails aux indiscrétions, rien ne vaut une information offerte par un organisme de certification.

Glass à nouveau certifié ?

Et c’est justement ce qu’il semble avoir été offert par la commission fédérale américaine en charge des communications (FCC) à un produit signé du géant et identifié par le numéro de série « A4R-GG1 ». Vous remarquerez assez facilement les deux « G » dans ce code. Il pourrait bien s’agir de Google Glass. Pour rappel, le numéro de série des premières Glass était A4R-X1. « X1 » pourrait renvoyer aux projets de Google X, Glass étant potentiellement le premier à faire l’objet d’une certification auprès de la FCC. Aujourd’hui, Glass n’est plus un projet porté par Google X, mais par une unité dédiée sous la houlette de Nest, filiale de Google spécialisée dans les objets connectés. Cela est évidemment spéculatif, mais cela ressemble à une bonne explication pour comprendre les différences entre les deux numéros de série.

Délivrée en milieu du mois de juin, expliquant peut-être en partie l’absence des Glass de la dernière conférence des développeurs, cette certification n’apporte que très peu d’informations techniques. Nous apprenons juste quelles sont les connectivités sans fil de l’appareil (que ce soit les Glass ou non) : WiFi ac, Bluetooth Low Energy. Le produit est également équipé d’une batterie non amovible d’une puissance inconnue. Dommage que ce dernier détail n’ait pas été dévoilé : la puissance de la batterie nous aurait indiqués s’il s’agit d’un accessoire qui se porte ou non. Au moins, l’absence de connexion GSM (UMTS, WCDMA, LTE ou autre) semble indiquer que ce n’est pas un téléphone. Il faudra donc se contenter de ces quelques détails.

Quelle réponse à la polémique ?

Glass est un projet controversé, abandonné dans sa première forme en fin d’année dernière pour être revu et corrigé. Différents faits divers ont alimenté nos colonnes en 2014, laissant entendre que Glass n’était pas accepté partout, que ce soit dans les lieux publics ou par les consommateurs, tous craignant que l’accessoire devienne un danger potentiel pour le respect de la vie privée. Délaissé par les développeurs et les membres du programme Explorer (alors que ces derniers ont payé les lunettes assez cher), Glass a été arrêté. Les premiers échos faisaient état d’un repositionnement exclusivement professionnel. Les seconds laissaient entendre que Glass pourrait connaître un nouvel avenir auprès du grand public. Outre la date de commercialisation et le prix, nous serions curieux de savoir comment Google a répondu aux inquiétudes des consommateurs.

Glass

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer