Google Glass : une nouvelle itération largement améliorée

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google glass explorer

Les Google Glass viennent de faire l’objet d’une nouvelle indiscrétion. Et plus précisément le modèle appelé Enterprise Edition. Batterie, chipset et angle de vision sont certaines des améliorations rapportées par les testeurs.

Google a confirmé avoir confié le projet Glass, car il s’agit malheureusement encore d’un projet, à Tony Fadell, le patron de Nest, sa filiale dédiée aux objets domotiques. Réorienté vers les entreprises, lesquelles seront ses premiers utilisateurs, mais aussi ses prescripteurs, le produit, appelé simplement Enterprise Edition (en opposition à Explorer Edition), est entré récemment dans une phase de test auprès d’utilisateurs, et non plus de développeurs. Il y a quelques jours, nous vous rapportions que les Glass avaient certainement été certifiées par la FCC, ce qui est toujours bon signe. Aujourd’hui, un nouveau rapport a été publié par 9to5Google qui a obtenu quelques détails en provenance de plusieurs sources anonymes.

Un prisme oculaire plus long

Premier détail intéressant, la nouvelle paire de lunettes interactives sera équipée d’un prisme plus long qui viendra vraiment au-dessus de l’oeil. Souvenez vous, sur le premier modèle de Glass disposait d’un prisme où était projeté l’image de l’écran. Or, ce prisme se positionnait en haut à gauche de la tête, obligeant l’utilisateur à orienter son regard en diagonale. Ce qui occasionnait lors d’un usage prolongé des problèmes oculaires. Cela n’est désormais plus le cas : comme sur un HUD tête haute, il suffira de jeter un coup d’oeil vers le haut pour voir les informations. Cette amélioration semble être le produit d'un brevet obtenu récemment par la firme de Mountain View. Selon 9to5Google, le prisme est au moins 50 % plus long.

brevet google glass

Second détail, non pas révélé, mais confirmé : le chipset sera bien un Intel Atom. Le processeur à économie d’énergie du fondeur de Santa Clara équipera donc bien les lunettes. Reste à savoir quel modèle exactement (car il en existe de nombreux). La seule indication offerte est la fréquence du processeur qui est légèrement supérieure à celle des montres connectées actuelles. Vous le savez, les smartwatches sont quasiment toutes équipées de Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz. Cela devrait vous orienter.

Une autonomie optimisée, mais peu améliorée

Dernier point, Google Glass devrait avoir une meilleure autonomie. Cependant les testeurs affirment que cette amélioration est encore modeste. Un détail qui nous laisse penser que les seuls travaux effectués par Google sur ce point sont des optimisations apportées par le chipset. Nous pensions que Google trouverait une solution pour inclure une batterie plus importante. 9to5Google rapporte qu’une version de Google Glass Enterprise Edition avec batterie externe a été croisée. Il se pourrait que cela soit une des hypothétiques solutions pour augmenter l’autonomie des lunettes.

Toutes ses améliorations sont intéressantes, mais elles ne montrent pas encore comment Google compte imposer ces lunettes dans les entreprises. En effet, tout cela relève de la technologie, pas des applications. Or, c’est l’usage qui arrivera à convaincre les sociétés à investir dans ce produit. Si la plate-forme Google récemment croisée à la FCC se trouve être les Glass, elles seraient donc compatibles WiFi ac dual-band. Ce qui semble indiquer un besoin de connectivité propice à la vidéo en direct. Voilà qui ressemble à un de ses usages propices à faire naître de l’intérêt.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.