Office 365 obligatoire pour éditer des documents sur iPad Pro

Par Samir Azzemou

microsoft

La présentation de Microsoft lors de la dernière keynote de Microsoft était convaincante. Il est désormais possible de travailler dans de bonnes conditions en se passant de l’éternel PC. Mais cela n’est pas sans un certain coût.

L’iPad Pro d’Apple, dévoilé mi-septembre en même temps que l’iPad Mini 4, a été développé par Apple pour apporter aux entreprises la tablette dont elles rêvaient. Un grand écran. Un clavier physique facile à utiliser. Un stylet à capteur de pression pour dessiner. Une plate-forme capable de faire tourner des applications lourdes. Et évidemment ces mêmes applications dont les capacités sont basées sur les besoins des professionnels. Ainsi, lors de la session de la keynote d’Apple dédiée à l’iPad Pro, plusieurs entreprises sont intervenues. Adobe avec Photoshop. Mais aussi Microsoft avec Office.

iPad Pro

Tablette de pro, outils à prix pro ?

L’association entre un écran de (presque) 13 pouces, soit celui d’un ordinateur portable tel que le MacBook Air, et les outils d’Office semble évidemment naturelle. D’autant que, dans le milieu professionnel où se destine la grande tablette, les logiciels bureautiques de Microsoft (Word, Excel, PowerPoint, Outlook) n’ont jamais perdu leur position dominante (voire monopolistique). La présence de Microsoft lors de cette conférence de presse était donc largement justifiée.

Mais qu’en est-il du positionnement économique ? Car Microsoft Office est devenu gratuit (même pour l’édition simple de documents) pour tous les écrans dont la taille est inférieure ou égale à 10,1 pouces. Soit la taille des smartphones, des phablettes et des tablettes grand public. Or l’iPad Pro mesure 12,9 pouces précisément. Donc, une partie fondamentale d’Office devrait être réservée aux titulaires d’un compte premium Office 365.

Abus de position dominante ?

Et c’est précisément le cas. Microsoft a confirmé à nos confrères d’Ars Technica que l’iPad Pro entre dans la catégorie des plates-formes où l’édition complexe de documents Office est soumise à un abonnement Office 365 payant. Cependant, la version iPad Pro n’étant pas encore publiée, la firme n’a pas précisé quelle partie sera en accès libre et laquelle ne le sera pas : un arbitrage pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines, la grande tablette devant être commercialisée en novembre. L’ouverture et la consultation de ces documents devraient rester gratuites. Pour le reste tout est encore très flou.

Office Android
Microsoft PowerPoint sur tablette Android

D’autant que le flou subsiste aussi quant à ceux qui migreront d’un iPad de taille classique (7,9 ou 9,7 pouces) à un iPad Pro. Logiquement, si l’application est universelle, il sera possible de transférer la version iPad sur l’iPad Pro. Quel sera alors son comportement ? Les usagers verront-ils une partie de l’application iPad devenir inaccessible, tout simplement ? Ou Microsoft fera-t-il en sorte que la véritable version iPad Pro soit plus complète ? Cette dernière solution sera certainement la plus simple à mettre en place.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close