Apple « chipgate » : la firme estime que la différence est négligeable

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Comme toujours, quand une rumeur enfle suite à la sortie d’un nouvel iPhone, Apple dément et défend corps et âme son précieux, jusqu’à nier toute évidence. Le « chipgate », qui révèle la différence entre l'A9 de TSMC et celui de Samsung, ne fait évidemment pas exception.

Hier, suite à notre test de l'iPhone 6S, nous avons publié un article sur le « chipgate ». Plusieurs benchmarks réalisés sur l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus démontrent qu’il existe une différence non négligeable entre la version TSMC et la version Samsung du chipset A9, le dual-core 64-bit gravé dans un cas en 16 nm FinFET et dans le second cas en 14 nm FinFET. La différence concerne aussi bien les performances, la chaleur générée que l’autonomie, les trois étant intimement liés lors de tests similaires réalisés sur deux plates-formes différentes. En effet, si vous demandez à deux smartphones de réaliser la même tâche et que l’un est plus lent, il prendra plus de temps et consommera plus d’énergie pour finir. C’est logique.

Apple iPhone 6S

Minimum requis

Selon certains observateurs et commentateurs du monde de la téléphonie mobile et des high-tech, il s’agit là d’un nouveau scandale qui fait cliquer et vendre du papier, à l’image de l’antennagate ou du bendgate, même si, nous estimons que l’iPhone 6S reste clairement l’un des meilleurs smartphones de l’année et qu’il n’y a pas lieu de prendre une posture outragée. Nos confrères de TechCrunch semblent avoir la même position que nous sur le sujet. Ils publient par ailleurs une réponse d’Apple sur le sujet.

Dans cette réponse, deux informations importantes. La première, c’est qu’Apple affirme que tous les chipsets atteignent le niveau de performance souhaité. En d'autres termes, qu’il y en ait un sur deux qui fasse mieux, ce n’est que du bonus. Et donc, le minimum requis, c’est la version de Samsung. Sur ce point, nous aurions tendance à être d’accord. D’autant que, dans une même série (même fabricant, même cadence, mêmes matériaux) deux chipsets peuvent avoir des comportements différents. Faut-il se sentir trahi par Apple ? Nous pensons que non, car quelle que soit la version du chipset, l’iPhone 6S reste un excellent mobile.

Mauvaise foi

Quant à la seconde information, elle concerne la différence d’autonomie entre les deux versions du chipset. Selon Apple, cette différence ne serait que de 2 % à 3 % en usage « réel », c’est-à-dire un usage quotidien d’une personne normale. Pour argumenter cela, la firme de Cupertino explique que les benchmarks ne relèvent pas d’un usage réel, mais d’une situation hypothétique où une application exploite 100 % de la puissance du chipset et de la batterie jusqu’à l’extinction du téléphone.

Nous aurions tendance à ne pas être d’accord avec cette déclaration. Oui, les tests exploitent le maximum d’un téléphone. Non, ce n’est pas un usage « réel ». Mais les benchmarks donnent une base sur laquelle il est ensuite possible de comparer. Car, comment choisir son téléphone (notamment sur le haut de gamme), s’il n’y a comme point de comparaison qu’un usage subjectif ? Il faudrait alors arrêter de publier les DAS de chaque téléphone sous prétexte que certains habitent plus loin d’une antenne GSM que d’autres ? Ou bien arrêter de mesurer l’autonomie d’une voiture parce qu’il y a des bouchons autour de Paris ? Bien sûr que non.

Enjeu économique

Encore une fois, et même si c’est moins grave que l’antennagate, Apple nie qu’il existe une différence non négligeable entre les deux chipsets. Cette propension à renvoyer dans les cordes la moindre critique est typique de la firme de Cupertino. Car les critiques sèment le trouble chez les acheteurs. Et quand elles surviennent au début du cycle de vente de l’iPhone, c’est-à-dire au moment où les ventes sont les meilleures (et où le risque financier est majeur), Apple se doit de défendre bec et ongles son bébé, quitte à faire de la mauvaise foi. Mais qui ne le ferait pas à sa place ?

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer