GranitePhone : le premier smartphone sécurisé de Sikur et Archos

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
archos

Grâce à un partenariat avec Sikur, Archos se lance sur le marché des smarphones sécurisés. Le premier modèle issu de ce partenariat s’appelle GranitePhone et fonctionne sur une branche parallèle d’Android. Son prix : 849 euros.

La sécurité informatique reste l’une des grandes préoccupations des utilisateurs de smartphones, notamment des professionnels. Les failles sont multiples, que ce soit sous iOS ou sur Android. Nous avons évoqué la semaine dernière Stagefright, l’une d’entre elles. Mais ce n’est évidemment pas la seule. De ces risques naît évidemment la crainte d’un piratage (vol d’informations, usurpation d’identité, espionnage industriel, rançons informatiques, etc.) et de plus en plus de sociétés espèrent tirer parti de cette tendance. Nous en connaissons plusieurs, déjà évoquées dans nos colonnes : Turing Robotics (Turing Phone), Silent Circle (Blackphone), Boeing (Black Smartphone), sans oublier Samsung et BlackBerry. Sikur en est une autre.

Sikur Archos GranitePhone Sikur Archos GranitePhone

Un 50 Diamond relooké

Sikur est une société basée en Floride qui a passé un partenariat avec Archos. Et plus précisément avec Logic Instrument, sa filiale spécialisée dans les plates-formes b-to-b (des tablettes durcies par exemple), laquelle développe déjà un smartphone avec des outils de protection avancée (le Fieldbook Secure). Les deux partenaires ont présenté à Barcelone le GranitePhone, un mobile « sécurisé » dont la fiche technique ne devrait pas être inconnue de ceux qui suivent avec attention l’actualité d’Archos. Écran 5 pouces Full HD, chipset Snapdragon 615 de Qualcomm, 2 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage interne, capteur photo 16 mégapixels, webcam 8 mégapixels, batterie 2700 mAh. À quel mobile ce GranitePhone ressemble-t-il ? Au 50 Diamond de la marque française, bien sûr.

Vous reconnaîtrez d’ailleurs certainement le design du mobile, légèrement modifié pour s’adapter aux codes professionnels : coque gris anthracite, petit logo en forme de cadenas sous la surface tactile qui héberge les touches de navigation d’Android, etc. Vous y retrouvez logiquement quelques-unes des technologies du 50 Diamond : 4G, Bluetooth, WiFi et le NFC. L’ensemble est orchestré par une ROM customisée appelée Granite OS, que nous pensons être une branche alternative d’Android, à l’image de Private OS par exemple, avec des applications adaptées de messagerie et de communication, ainsi qu’un coffre fort crypté pour les données personnelles. Cela veut dire que les services de Google ne devraient pas être intégrés. Cela sous-entend aussi que les applications compatibles (ou acceptées) ne seront pas légion...

Trop cher pour les particuliers

Ce produit est clairement spécifié pour les professionnels. De par son positionnement, son discours, mais aussi son prix. En précommande (jusqu’au 15 novembre prochain), le mobile est vendu 849 dollars (transformés en 849 euros). Un prix largement supérieur à celui de l’iPhone 6S, du Galaxy S6 ou des derniers BlackBerry. Un prix largement supérieur à celui de l’Archos 50 Diamond (lequel est vendu moins de 200 euros hors subvention opérateur). Un prix qui n’intéressera évidemment aucun particulier, mais qui pourrait, avec la TVA en moins, attirer l’attention des services informatiques des entreprises. Reste à savoir s’il y en aura beaucoup qui, même préoccupées par la sécurité de leurs données, se tourneront vers une telle offre. Pour BlackPhone, le résultat a été plutôt mitigé et n’a pas réussi à sauver Geeksphone de la faillite. Pourquoi cela réussirait-il mieux pour Archos et Sikur ?

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.