OPPO Reno2

Marché des accessoires connectés : Apple en seconde position

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
wearables

Il y a six mois, IDC notait l’incroyable percée de Xiaomi sur le marché des accessoires connectés, venant directement concurrencer FitBit. C’était sans compter sur Apple qui lui chipe sa place. Mais rien n’est encore joué entre les deux marques.

Le marché des accessoires connectés a triplé entre 2014 et 2015 à en croire une étude du cabinet IDC. Sur le troisième trimestre 2015, ce secteur a enregistré une hausse de 197,6 % par rapport au même trimestre l’année précédente, passant de 7,1 millions d’unités commercialisées à 21 millions d’unités. Une hausse importante en volume, qui devrait également se traduire par une croissance importante en valeur, même si cela n’a pas été abordé par le document de l’institut. Notamment parce qu’Apple a débarqué au milieu du premier semestre 2015. Et que ses montres connectées ne sont pas particulièrement économiques.

Apple Watch

Les acteurs historiques bousculés

D’ailleurs, l’arrivée d’Apple cette année est certainement l’une des raisons du dynamisme du marché des objets connectés. La progression est telle que certains leaders ont vu leur part de marché décroître, malgré une hausse de leur vente. C’est le cas notamment du leader mondial, Fitbit, dont les volumes ont doublé en un an (passant de 2,3 millions à 4,7 millions), mais dont la part a diminué d’un tiers, passant de 32,8 % à 22,2 %. De même pour Garmin, passé de la seconde au troisième trimestre 2014 à la quatrième place au troisième trimestre 2015 : ses volumes sont passés de 500 000 pièces à 700 000 pièces, soit une progression de 72,5 %. Mais sa part de marché s’effrite, trébuchant de 3 points environ, pour s’établir à 4,1 %.

IDC Wearables Q3 2015

Si Fitbit est premier et Garmin quatrième, qui sont les trois autres marques de ce Top 5 ? D’abord, il y a Apple. Second devant Xiaomi, la marque américaine s’impose d’emblée avec 18,6 % du marché, soit 3,9 millions d’unités vendues. Elle fait donc mieux que son homologue chinois, Xiaomi, passé en troisième position avec 3,7 millions de bracelets commercialisés. Le groupe de Lei Jun signe cependant la meilleure progression pour un acteur présent depuis un an : 815,4 %. Sa part de marché a triplé, passant de 5,7 % à 17,4 %. C’est évidemment le Mi Band à qui Xiaomi doit ce succès. Et le lancement de sa ligne d’accessoires en occident pourrait, cette année ou l’année prochaine, être un moteur pour l’aider à reprendre sa place de dauphin.

Un nouvel entrant que personne n'attendait

En cinquième position, nous ne retrouvons pas Samsung, ni Jawbone, habituellement 4e et 5e du classement. Nous retrouvons un nouvel entrant : BBK (un OEM qui, en téléphonie, fabrique les mobiles d’Oppo et de OnePlus). En effet, sa filiale XTC commercialise depuis cette année en Chine une montre destinée aux enfants et aux parents anxieux : la Y01. Celle-ci est munie d’un GPS et d’une carte SIM. Et elle est vendue 800 yuans environ (moins de 120 euros). Succès national : il s’en est vendu 700 000 unités, 100 000 de plus que de Samsung Gear. Le géant coréen tombe en sixième position, poussé par Apple et BBK...

Notez également que la catégorie « autres », dans laquelle se trouvent désormais Jawbone et Samsung, a cependant progressé en volume (88,8 %). Mais pas suffisamment pour progresser en part de marché : les dizaines et dizaines de marques d’accessoires connectés représentaient auparavant plus d’une vente sur deux. Ils n’en représentent aujourd’hui qu’une sur trois.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer