SFR RED 40 Go = 10

Résultats Samsung : un chiffre d’affaires qui recule en 2015

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Nous avions la conviction que le chiffre d’affaires 2015 de Samsung ne serait pas au beau fixe, malgré les excellents retours suite au lancement du Galaxy S6 et du Galaxy S6 Edge. C’est désormais confirmé : il a reculé. La faute aux smartphones ?

Samsung vient de publier ses résultats pour l’année 2015. Et comme nous pouvions nous y attendre, le résultat est mitigé. Même si le groupe est parvenu à conserver sa première place mondiale, comme nous avons pu le voir précédemment avec l’étude IDC sur le marché mondial de la téléphonie en 2015, cette position est relative : Samsung est numéro un en volume, mais nous doutons qu’il ne le soit vraiment en valeur. Nous avons deux indices pour arriver à cette conclusion. D’une part, le nombre de smartphones vendus par la firme en 2015 a progressé de 2,1 %. Et d’autre part son chiffre d’affaires a baissé sur la partie purement téléphonie de 7,3 %. En outre, une étude relayée l’année dernière dans nos colonnes révélait qu’Apple captait plus de 90 % des bénéfices de l’ensemble du marché de la téléphonie.

Un chiffre d'affaires global qui baisse

Les chiffres de Samsung sont donc mitigés. Entrons légèrement dans le détail. En 2015, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 152 milliards d’euros pour un résultat d’exploitation de 20 milliards d’euros. Cela représente une baisse de 2,7 % du chiffre d’affaires. Samsung présente donc des résultats annuels en décroissance, ce qui n’est évidemment pas une bonne nouvelle. L’une des causes de cette décroissance émane de la téléphonie. Elle représente encore plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe (51,6 % précisément) : 78,5 milliards d’euros. Mais elle baisse de plus de 7 %, comme nous l’avons vu. Le volume de tablettes a augmenté. 

chiffres Samsung 2015

Mais tout n’est pas de sa faute : l’activité électronique grand public (télévision, appareil photo, système audio) recule également. Cependant cette dernière voit son volume d’affaires baisser, mais sa profitabilité augmenter. Ce qui n’est pas le cas de la téléphonie.  Le résultat d’exploitation de la famille Galaxy atteint 7,7 milliards d’euros. Soit 38,4 % de la profitabilité brute du groupe.

Les composants ont sauvé la marge du groupe

Le chiffre d’affaires de l’activité composants progresse fortement (+14 %), tiré par les semi-conducteurs. Rappelons que Samsung a produit une partie des chipsets A9 de l’iPhone 6S et de l’iPhone 6S Plus. Comme l’année dernière, cette branche génère la majorité des profits du groupe : 56,4 %, soit 11,3 milliards d’euros. Grâce à elle (et à l’amélioration du résultat d’exploitation de l’électronique grand public), la profitabilité de l’entreprise progresse.

Pour 2016, Samsung prévoit de s’investir dans la maison connectée et les produits haut de gamme pour les téléviseurs. Mais pour la téléphonie ? La maison intelligente, les accessoires connectés et les services à valeur ajoutée (Touchwiz, Samsung Pay, etc.) seront trois éléments importants dans sa stratégie de différenciation. Une autre partie de cette différenciation sera son portfolio de téléphone, plus ancré dans le haut de gamme et le premium. Les Galaxy A de 2016 le démontrent. Samsung prévoit une progression des volumes en 2016 à un seul chiffre (comprenez pas plus de 9,9 %), mais une marge à deux chiffres. Reste à savoir si cela fonctionnera. Rendez-vous fin juin pour les premiers chiffres de vente des nouveaux modèles.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer