Les futurs GPU Mali d’ARM plus puissants que des consoles ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
arm

Lors de la session européenne de la conférence Casual Connect, le designer de processeur ARM a pris la parole. Selon lui, la puissance de calcul des smartphones rattrapera celle des consoles de jeu d’ici 2018.

Le jeu vidéo sur smartphone est de moins en moins « casual » et de plus en plus répandu. Comprenez qu’il ne s’agit pas de proposer uniquement des petites applications comme le Snake de Nokia, mais de vrais jeux avec un modèle économique, des équipes de développement et des communautés à animer. Il suffit de voir Modern Combat 5 ou Assassin's Creed Identity pour s'en convaincre. La qualité des jeux a considérablement augmenté ces 5 dernières années (notamment grâce à l’adaptation sur iOS et Android des moteurs graphiques les plus utilisés), offrant aux mobiles des graphismes dignes des consoles portables, comme la Nintendo 3DS ou la PlayStation Portable.

Modern Combat 5
Modern Combat 5 de Gameloft sur smartphone : bientôt totalement dépassé ?

Aujourd’hui, les technologies intégrées aux PC, mais aussi aux consoles de salon, restent en avance sur les tablettes et les mobiles. Cependant, ces derniers pourraient rattraper les consoles dans les deux prochaines années. Cette prévision a été faite par ARM, le designer des coeurs Cortex et des GPU Mali, lors de l’édition 2016 de la conférence Casual Connect Europe, qui a lieu actuellement à Amsterdam. Lors de cette conférence, suivie par nos confrères de VentureBeat, le directeur « écosystème » d’ARM, Nizar Romdan, a expliqué que les chipsets des fondeurs de la téléphonie et des tablettes (nVidia, Samsung, Texas Instruments, par exemple) délivreront d’ici la fin de l’année prochaine des produits capables de rivaliser avec une Xbox One ou une PlayStation 4.

La puissance d'une console next-gen... pour quoi faire ?

À quoi pourrait bien servir cette puissance de calcul dans une poche ? Pas forcément, à phagocyter le jeu vidéo console, car, même si nous apprécions beaucoup Dead Trigger 2 et Modern Combat 5, rien ne remplace vraiment un Halo sur Xbox One ou un Uncharted sur PlayStation 4. La pratique du jeu, même pour les « hard-core gamers », n’est pas la même en situation de mobilité que dans un salon. Bien sûr, des plates-formes comme les Shield profiteront de ce gain de puissance pour rattraper leurs cousines de Sony et Microsoft. Mais nous pensons plutôt que cette nouvelle puissance servira à animer des casques de réalité virtuelle, dont certains projets, comme celui d’Apple, sont justement attendus pour 2018 (il n’y a pas de coïncidence).

Évidemment, ARM prêche ici pour sa paroisse. Le designer britannique déploie tous les deux ans une nouvelle génération de processeurs graphiques qu’il espère voir intégrer dans les composants des fondeurs. Et de plus en plus, la qualité du GPU est un argument commercial pour les fondeurs comme Samsung, MediaTek ou HiSilicon qui utilisent traditionnellement ses Mali. D’autant que cette prédiction de Nizar Romdan sonne comme une roadmap. En effet, fin 2014, ARM présentait les Mali-T800 (lesquels commencent à être déployés dans les chipsets des fondeurs). La prochaine génération est attendue pour la fin de l’année 2016, certainement pour une intégration dans des plates-formes commerciales... fin 2017. Heureux hasard.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.