Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Apple dépose un second brevet pour un zoom optique

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Apple a déposé de nombreux brevets pour améliorer la qualité de l’appareil photo de l’iPhone et se rapprocher des compacts traditionnels. En voici un nouveau qui nous rappelle un brevet validé l’année dernière.

Le 19 avril dernier, Apple a reçu la validation par l'USPTO d’un nouveau brevet en rapport avec la photographie. Déposé par la firme de Cupertino il y a bientôt deux ans (le 30 mai 2014 très exactement), ce brevet détaille comment un smartphone pourrait être doté d’un zoom optique grâce à un objectif monté en « L » (qui exprime donc un angle de 90°) à l’intérieur du châssis de l’iPhone. Comme vous pouvez le voir dans le schéma ci-dessous, l’idée est de créer un couloir en coin avec un miroir réfléchissant. Et grâce à un système de lentille concave et convexe, dont certains éléments sont mécaniquement amovibles, l’objectif apporterait à un smartphone une fonction qu’il n’a que très rarement eue (dans le Galaxy K Zoom) : un zoom optique.

brevet apple

Un zoom optique simplifié

Ce n’est évidemment pas la première fois que nous évoquons ce sujet dans nos colonnes. Apple a déjà travaillé sur le sujet et émis plusieurs brevets afin de rapprocher l’iPhone de la photographie grand public traditionnelle. Ce nouveau brevet semble d’ailleurs reprendre quasiment dans son intégralité un autre document que nous avons évoqué dans nos colonnes en mars 2015 qui expliquait justement comment un bloc photo en angle permettrait d’apporter à un smartphone, même très fin, un zoom optique. Ce brevet avait alors été déposé en septembre 2011, soit trois ans et demi avant sa validation par le gestionnaire américain des brevets et des marques.

Entre ces deux brevets, il y a cependant une grande différence : la nature et la disposition des lentilles. Dans le brevet de 2011/2015, Apple a inclus un prisme qui sépare les trois couleurs primaires, alors que le brevet de 2014/2016 utilise simplement la réflexion de la lumière sur des miroirs et des lentilles pour guider la lumière vers le capteur photosensible. En outre, Apple utiliserait dans le second cas une lentille asphérique pour capturer la lumière de l’extérieur, en plus d’un filtre convexe dont le rôle est de concentrer la lumière vers le miroir et les éléments optiques qui le suivent. Le premier brevet, lui, n’exploite que le filtre convexe. Le second brevet est donc plus simple à mettre en oeuvre, car il réduirait le nombre d’éléments mécaniquement amovible à l’intérieur de l’objectif.

Un bloc photo qui va beaucoup évolué

En revanche, les deux brevets ont un point commun : ils utilisent tous les deux un capteur plat standard. S’ils avaient été déposés après le mois de juillet 2015, ils auraient certainement intégré une composante supplémentaire : un capteur concave, comme celui d’un document validé par l’USPTO en janvier dernier. Ce capteur concave offre la possibilité de réduire certaines distances entre les éléments du zoom optique, réduisant l’épaisseur du bloc photo, mais également d’augmenter la luminosité perçue par chaque photorécepteur en comparaison d’un capteur plat, à ouverture égale. Avec de tels brevets, il est évident que la photographie sur smartphone va franchir un nouveau palier. Reste à savoir à quelle échéance.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer