Microsoft revend ses feature phones à Foxconn et à d’anciens managers de Nokia

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Des fuites affirmaient il y a quelques jours que Microsoft pourrait rapidement se débarrasser des feature phones de Nokia. L’information est désormais officielle : les repreneurs sont Foxconn et HMD Global, une société qui vient d’acheter les droits d’exploitation de la marque Nokia.

À en croire les rumeurs, dès le lendemain de la vente de sa branche Devices & Services, Nokia préparait déjà son retour en téléphonie mobile. Un retour que nous avons régulièrement évoqué dans nos colonnes, à l’occasion de recrutements d’ingénieurs spécialisés Android, de la sortie d’une tablette en collaboration avec Foxconn, d’une fuite sur un smartphone en développement, ou de propos de Rajeev Suri tenus officiellement sur le blog de Nokia ou par le biais d’interview. Mais, jusqu’à présent, cela ne dépassait pas le stade de l’expérimentation. Car, légalement, la marque Nokia, en téléphonie mobile, appartenait toujours à Microsoft.

Microsoft se débarasse enfin des feature phones

Mais cela ne sera bientôt plus le cas. Comme cela avait fuité hier, Microsoft a signé un accord pour revendre l’activité feature phones de sa division mobile. Le communiqué de presse indique que cela comprend l’activité de conception, de fabrication, de distribution et le service après-vente. Sans oublier les brevets et l’utilisation de la marque, que Microsoft détenait encore pour une petite dizaine d’années (jusqu’en 2024 très exactement). L’usine vietnamienne de Microsoft (basée à Hanoi) est incluse dans le lot, ainsi que 4500 employés.

Nokia C1
Finalement, le Nokia C1 pourrait bien devenir réalité...

Le prix de l’ensemble : 350 millions de dollars. Soit un dixième du prix que Microsoft a payé pour acquérir les feature phones et les smartphones de Nokia. La vente sera finalisée dans le courant du second semestre 2016, soit quatre ans après la poignée de main entre Steve Balmer et Stephen Elop. Vous remarquerez qu’aucun des deux n’est encore PDG... Comme cela était suspecté hier, le repreneur n’est autre que Foxconn. Et plus exactement FIH Mobile, une division de Foxconn spécialisée dans la production de mobiles en marque blanche.

Les managers de Microsoft Mobile s'échappent aussi

Ce n’est cependant pas le seul repreneur. FIH Mobile s’est associée à une autre entreprise dans cet accord : HMD Global. Il s’agit d’une entreprise finlandaise créée par deux actuels vice-présidents de Microsoft Mobile : Arto Nummela et Florian Seiche. Anciens cadres dirigeants de Nokia, ces deux fondateurs, respectivement CEO et président de HMD Global, ont acquis auprès de Microsoft et Nokia, l’usage de la marque et de brevets pour créer des feature phones, mais aussi des smartphones et des tablettes sous la marque Nokia. Pour ces deux derniers types de produits, ce sera naturellement Android qui sera choisi. Voilà qui ressemble davantage à un « manager buy out » qu’autre chose...

HMD Global sera le seul à être en mesure de créer des smartphones et des tablettes Nokia, Foxconn se chargeant de les fabriquer et de les distribuer. Contrairement aux feature phones, HMD se chargera aussi du marketing et du support des produits sous Android. Afin d’assumer cet objectif ambitieux, HMD Global annonce vouloir investir 500 millions de dollars sur les trois prochaines années. Cette somme proviendrait de capitaux propres, mais aussi de la vente des features phones que Foxconn va produire.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer