L’Inde pourrait ne pas autoriser Apple à y vendre des iPhone d’occasion

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
apple

Malgré l’opération séduction de Tim Cook il y a quelques semaines, le ministre indien des Finances n’autorisera pas Apple à vendre dans son pays des smartphones d’occasion. Une véritable déconvenue pour la firme qui comptait bien y vendre les produits issus de son Upgrade Program.

Il y a deux semaines, Tim Cook s’est rendu en Inde pour rencontrer des responsables politiques locaux et échanger sur les moyens économiques, fiscaux et réglementaires pour améliorer la position de la marque Apple dans le sous-continent. À l’occasion d’une interview avec les médias locaux, relayée dans nos colonnes la semaine dernière, Tim Cook a expliqué quels sont les points qui ont été abordés avec le Premier ministre indien, Narendra Modi.

Apple Store
Apple ouvrira des boutiques en Inde... mais n'y vendra pas de téléphones d'occasion

Des tractations qui partaient bien...

Le premier est l’ouverture de plusieurs Apple Store afin de créer un lien entre la marque et les consommateurs grâce à des services à forte valeur ajoutée, comme le Genius Bar. Des ouvertures conditionnées généralement au pourcentage de produits fabriqués en Inde et vendus dans ces boutiques (le minimum étant de 30 %), mais le gouvernement indien pourrait exceptionnellement ne pas en tenir compte.

Le second est le lancement de l’iPhone SE, le plus petit, mais surtout le plus abordable des téléphones d’Apple à ce jour. Une plate-forme dynamique dans un châssis compact : cette proposition a été développée pour séduire les amoureux des petits mobiles, les primo-accédants et les marchés émergents. Le troisième est l’implication de la communauté des développeurs indiens avec la création d’une pépinière et le renforcement de l’équipe qui développe Apple Plans. Ce levier coûtera quelques centaines de millions de dollars à Apple.

... mais qui pourraient se conclure moins bien 

Le dernier point important soulevé avec l’exécutif indien est la possibilité de vendre des iPhone reconditionnés (le fameux refurbish), afin de baisser le prix de vente des téléphones. Or, la très grande majorité des iPhone reconditionnés proviendront d’autres pays, notamment les États-Unis où l’iPhone Upgrade Program devrait largement pourvoir aux besoins. La proposition d’Apple, pour contourner l’obligation des 30 % de produits fabriqués en Inde, était de confier le reconditionnement à des usines indiennes. Or, selon le portail local d’informations Livemint, le ministre des Finances n’aurait pas donné son accord sur cette question, considérant qu’il s’agit purement d’importation.

C’est une vraie déconvenue pour Tim Cook qui revenait de son voyage en Inde ravi des tractations qui y ont eu lieu, notamment sur la levée de certaines limitations et sur les promesses d’investissement consenties. Mais la vente d’iPhone d’occasion en Inde est une pierre angulaire pour le maintien d’une forte croissance dans le sous-continent, mais aussi pour l’équilibre économique de l’iPhone Upgrade Program. Car, grâce à ce système, Apple profite d’un taux de rentabilité fort sur les appareils neufs et baisse par la même occasion le ticket d’entrée de son catalogue, comme l’a démontré une étude réalisée l’année dernière suite au lancement de l’iPhone 6S.

Affaire à suivre ?

Une baisse qui serait salvatrice pour la croissance d’Apple en Inde, car la marque est aujourd’hui relativement onéreuse vis-à-vis de la concurrence directe. Bien sûr, les avis et les annonces des responsables politiques, en Inde ou ailleurs, ne sont jamais immuables. Mais ce premier avis n’est évidemment pas encourageant.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.