OPPO Reno2

Huawei VR : le premier casque Daydream qui n'est pas fabriqué par Google

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

En octobre, Google a officialisé le lancement de l’écosystème Daydream. Les Pixel et Pixel XL sont les deux premiers terminaux compatibles. Et le Daydream View est le premier casque pour en profiter. Mais il ne sera bientôt plus le seul : Huawei vient de présenter le sien.

Si 2016 a été l’année l’explosion de la réalité virtuelle, 2017 devrait être l’année de sa démocratisation. Car, jusqu’à présent, outre le PlayStation VR, le prix du matériel pour profiter de cette technologie est élevé : il faut acquérir le casque et ses capteurs, mais aussi l’ordinateur qui donnera vie à l’ensemble. Et la configuration demandée pour le HTC Vive Pre ou l’Occulus Rift n’est pas anodine. Cependant, ce ne seront pas le seul moyen d’accéder à la réalité virtuelle. En mai dernier, Google a présenté Daydream, son écosystème dédié, fonctionnant avec Android 7.1 Nougat. Puis, en octobre, la firme a levé le voile sur les deux premiers smartphones compatibles : les Pixel et Pixel XL. Ils étaient accompagnés d’un casque : le Daydream View.

Huit smartphones compatibles

La particulaité de l’écosystème Daydream est l’intercompatibilité des accessoires, des applications et des smartphones. Prenez n’importe lequel d’entre eux et l’expérience est, théoriquement, toujours la même. Google a ainsi ouvert la porte à d’autres constructeurs et développeurs pour enrichir l’offre matérielle et logicielle. La firme a annoncé la semaine dernière la liste des terminaux compatibles. Ils sont huit : les deux Pixel, les Moto Z et Z Force, les Mate 9 Porsche Design et Pro, le ZenFone AR d’Asus et l’Axon 7 de ZTE. Et ce même si ce dernier est propulsé non pas par le Snapdragon 821, mais son prédécesseur, le Snapdragon 820. Ce qui ouvre peut-être le champ du possible pour tous les autres terminaux équipés du quad-core Kryo...

Huawei VR

Du côté des accessoires, l’offre est moins prolifique. Mais il existe d’ores et déjà un casque de réalité virtuelle fabriqué par un constructeur tiers : il s’agit du Huawei VR. Ce produit, version améliorée du Huawei VR officialisée l'année dernière et ressemblant encore à un Cardboard évolué, dispose d’une coque en polycarbonate, d’un support facial en mousse et d’une lanière élastique avec des parties en cuir. Il s’utilise avec ou sans lunettes correctives. Selon le communiqué de presse, le Huawei VR offre un angle de vue de 95° et sa focale est ajustable (avec la molette visible sur le dessus). Le casque intègre logiquement tous les capteurs du cahier des charges Daydream et il est livré avec une télécommande.

Huawei en première ligne sur Daydream ?

Puisque le produit n’est pas encore définitif (sa commercialisation est prévue dans le courant de l’année), sa fiche technique n’est pas dévoilée. Cependant, même si les détails sont frugaux, cette annonce est intéressante. Car Huawei semble avoir fait coup double dans cette histoire. D’abord, il certifie son chipset maison, le Kirin 960, avec Daydream, le positionnant au même niveau que le Snapdragon 821 et le Snapdragon 820. Mais il parvient aussi à présenter un premier accessoire tiers, montrant sa réactivité et son ambition. Vous noterez que, parmi les terminaux compatibles Daydream, ne se trouve aucun Galaxy de Samsung. La présence de 4 Go de RAM dans le Galaxy S7 et le retrait du Galaxy Note 7 en sont certainement la cause. Cette absence ne devrait cependant durer que quelques mois encore, en attendant le Galaxy S8.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer