Gionee dévoile (comme prévu) une nouvelle phablette : le M6S Plus

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
gionee

Il y a une semaine, Gionee envoyait à la presse chinoise une invitation pour une conférence de presse durant laquelle serait présenté le M6S Plus. Respectant son rendez-vous, la phablette est désormais officielle et montre une bonne montée en gamme, notamment au niveau du chipset.

Une fois encore, c’est en s’appuyant sur l’image du réalisateur et acteur chinois Feng Xiaogang (également égérie de Gionee sur les M6, M6 Plus et M2017) que Gionee a présenté aujourd’hui le M6S Plus. Ce lancement n’est pas une surprise puisque la marque avait envoyé la semaine dernière des invitations pour la conférence de presse (qui a eu lieu aujourd’hui en Chine). En revanche, ce qui est plutôt surprenant, c’est l’absence d’un modèle appelé M6S pour accompagner le M6S Plus. Gionee n’est pas le premier à faire l’impasse (temporairement ou non) sur un modèle, même si cela va à l’encontre de toute logique marketing.

Gionee M6s Plus

Montée en gamme

Le M6S Plus est, évidemment, le remplaçant du M6 Plus, une phablette milieu de gamme premium officialisée en juillet dernier. Le nouveau modèle en reprend d’ailleurs le design (châssis en aluminium, capteur photo rond, etc.), la taille (écran AMOLED Full HD de 6 pouces) et le positionnement milieu de gamme. Toutefois, Gionee semble avoir un peu plus d’ambition avec cette nouvelle phablette : la marque chinoise troque l’Helio P10 de MediaTek non pas contre un modèle supérieur (Helio P20 par exemple), mais un composant de Qualcomm. Et pas n’importe lequel : le Snapdragon 653, un octo-core avec quatre Cortex-A73, quatre Cortex A53 et un GPU Adreno 510.

De même du côté de la RAM : son volume passe de 4 Go à 6 Go. Gionee conserve deux paliers de stockage. Le premier est à 64 Go, comme le M6 Plus. Mais le second est à 256 Go, deux fois plus que la meilleure configuration du prédécesseur. À chaque fois, le stockage est extensible par microSDXC (jusqu’à 256 Go supplémentaires). La batterie est un modèle 6020 mAh, comme en septembre dernier. Elle est maintenant compatible Quick Charge 3.0. Les diverses connectiques incluent le WiFi, le Bluetooth 4.0, un port jack 3,5 mm, un port microUSB 2.0, deux ports SIM (nano SIM), la radio FM et le GPS. Le lecteur d’empreinte est intégré dans le bouton qui se trouve sous l’écran.

A quand le stabilisateur ?

Côté photo, le M6S Plus est très différent du M6S. À l’avant tout d’abord : la webcam conserve ses 8 mégapixels, mais chaque pixel est plus gros (1,4 micron) et l’objectif ouvre désormais à f/2.0 (contre f/2.2). À l’arrière, le capteur n’est plus un modèle 16 mégapixels, mais 12 mégapixels, avec des pixels de 1,4 micron ici aussi. L’objectif, à 6 éléments, ouvre à f/1.9. L’autofocus st à détection de phase. Le flash est true-tone. Il ne lui manque plus qu’un stabilisateur et le compte serait bon. Peut-être pour le M7 ?

L’ensemble est animé par Amigo en version 3.5 sur une base Android 6.0 Marshmallow. Le châssis du mobile est en aluminium. Il n’est disponible qu’en une seule couleur : noir mat. Il mesure 8,25 mm d’épaisseur, ce qui est une belle performance puisqu’il intègre, tout de même, une batterie de plus de 6000 mAh. Son poids est de 215 grammes. Il sera en vente en Chine au tout début du mois de mai. Son prix sera de 3499 yuans (470 euros) en version 64 Go et de 4299 yuans (580 euros) en version 256 Go.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.