SFR RED 30 Go = 5

LG K7i : le mobile que les moustiques n’aiment pas !

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
lg

Au Mobile World Congress India, LG a présenté un nouveau smartphone dont l’innovation principale réside dans sa coque : elle est dotée d’un haut-parleur spécifique qui émet des ultrasons pour faire fuir les moustiques.

Les smartphones ne font toujours pas le café (mais ils peuvent contrôler une cafetière connectée). Mais le nombre de fonctionnalités qu’ils sont capables de prendre en charge ne cesse de progresser. En voici un nouvel exemple pratique qui nous vient de LG. La firme coréenne a profité du Mobile World Congress India, qui se tient cette semaine à New Delhi, pour officialiser un produit atypique, dont la véritable utilité variera en fonction des pays et des saisons : le K7i.

Le mobile à la citronelle

Le K7i est, comme son nom l’indique, une déclinaison du K7. Et plus précisément du K7 (2017), seconde génération du K7.  La firme coréenne a présentée celle-ci au printemps dernier, après le MWC de Barcelone. Comme vous pouvez le constater sur le visuel qui accompagne cet article, le K7i se distingue visuellement par sa coque. Vous y retrouvez un capteur photo, un lecteur d’empreinte digitale, un haut-parleur mono (dans le coin inférieur gauche, à côté du logo de LG) et un gros haut-parleur hexagonal. Vous pouvez y lire « Mosquito Away ».

LG K7i

Vous aurez évidemment deviné de quoi il s’agit : d’un répulsif électronique pour les moustiques qui fonctionne grâce à l’émission d’un signal ultrason inaudible pour l’homme (mais très désagréable pour l’insecte). Le K7i est le premier smartphone avec un système de protection contre les moustiques, lesquels sont l’une des causes de propagation de certaines maladies : paludisme, chikungunya, fièvre jaune, dengue ou encore zika. Ce n’est donc pas une mince affaire. Et l’Inde est concernée, comme la plupart des pays voisins (Pakistan, Sri Lanka, Bangladesh, Népal, etc.).

Une innovation abordable

Le smartphone n’est d’ailleurs pas hors de prix pour le marché indien : 7990 roupies, soit un peu moins de 110 euros. En outre, si vous n’avez pas l’utilité quotidienne du répulsif, il est toujours possible de changer la coque pour en adopter une plus classique. Pour le reste, le K7i reprend pratiquement à l’identique la fiche technique du K7 (2017), hormis la RAM qui passe de 1 à 2 Go et le stockage qui est doublé pour atteindre les 16 Go.

Le reste inclut un écran FWGA de 5 pouces, un chipset MT6737M de MediaTek (quad-core cadencé à 1,1 GHz), un modem LTE, WiFi et Bluetooth, une batterie 2500 mAh, un capteur photo 8 mégapixels et une webcam de 5 mégapixels. Seul vrai problème de ce mobile, la version d’Android préinstallée : Marshmallow, comme le K7 (2017).

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer