SFR RED 60 Go = 15

Microsoft confirme la fin des développements sur Windows 10 Mobile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Nous nous en doutions, mais il est toujours bon d'avoir une confirmation officielle : Microsoft ne mettra désormais à jour Windows 10 Mobile que pour corriger des bugs et améliorer la sécurité. Pas de nouvelles applications. Pas de nouveau mobile.

Il y a trois ans, Windows Phone était perçue comme la plate-forme qui avait le plus de légitimité à devenir une alternative au duopole en place aujourd'hui (iOS / Android). L'intégration avec Windows était optimale (sans parler de Continuum, première vraie expérience desktop avec un PC). La légitimité de Microsoft dans le milieu b-to-b était évidente. Et les joueurs pouvaient retrouver leur univers Xbox Live directement dans l'interface du téléphone. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, Windows 10 Mobile ne pèse plus rien commercialement et le parc installé se réduit comme peau de chagrin.

Windows 10 Mobile

Des signes avant-coureurs

Fin 2015, les Lumia 650, 950 et 950 XL ont été la baroud d'honneur de Microsoft dans la téléphonie. De bonnes idées. Des technologies avant-gardistes (Continuum, Hello). Des choix pertinents (comme l'intégration de l'AMOLED). Mais, une ambition parfois pas très bien assumée (ou concrétisée) au niveau hardware, une position ambiguë vis-à-vis des constructeurs et des développeurs d'application qui n'y ont pas cru : tout cela a fait qu'en 2016, Microsoft a préféré promouvoir des terminaux Windows 10 Mobile de marques tierces que d'enrichir le catalogue Lumia.

Sans parler de l'arrivée du Galaxy S8 dans le Microsoft Store au premier semestre et de la vente de ses actifs en téléphonie mobile à Foxconn et HMD Global. Ces derniers signes ne trompaient pas. Il était donc évident que Microsoft allait mettre un terme à son ambition en téléphonie. Ce qui a été grandement évoqué par Joe Belfiore sur son compte Twitter. Le responsable de Windows et Edge (ex-Explorer) a confirmé que la firme de Redmond ne comptait pas aujourd'hui créer de nouveaux hardwares sur Windows 10 Mobile, ni même développer de nouvelles fonctionnalités, contrairement à certaines fuites du début d'année 2017.

Correction et protection uniquement

Ce qui veut dire qu'il y a peu de chances de voir arriver un nouveau smartphone avec cet OS. Et pas seulement chez Microsoft. Car, quel constructeur aurait envie de commercialiser un produit sur un OS qui va clairement être amené à stagner ? Aucun évidemment. Joe Belfiore précise cependant que le support de Windows 10 Mobile continuera, pour corriger l'OS et actualiser ses protections contre les virus et le piratage. Une façon de rassurer les entreprises qui ont déployé un parc Windows 10 Mobile.

Ce retrait de Windows 10 Mobile n'est pas surprenant et nous rappelle d'une certaine manière celui de BlackBerry avec BB OS. John Chen est parvenu à redresser la firme canadienne en abandonnant les activités couteuses : les terminaux et le système d'exploitation. Aujourd'hui, la société se porte bien avec des logiciels, des applications et de brevets. Et cela pourrait être l'avenir de Microsoft : des logiciels (Windows Server, Dynamics, etc.), des applications (Edge, Office, Outlook, Cortana, Sunrise, LinkedIn, Swiftkey, ainsi que toutes les réalisations de Microsoft Garage) et des brevets (dont ceux d'Android et les licences GSM fondamentales). Sans oublier Xbox et Surface.

La faute aux développeurs ?

Pour le cadre dirigeant de Microsoft, le problème de Windows 10 Mobile a surtout été applicatif : les usagers ne trouvaient pas sur le Windows Store les applications présentes sur les autres boutiques applicatives. Un problème que Microsoft a essayé de résoudre en payant les développeurs et en adaptant pour eux leurs produits à leur place. Mais rien n'y a fait : pas assez d'audience potentielle, donc pas de revenus, donc pas d'investissement. Voilà donc un triste destin pour Windows 10 Mobile. Nous aurions préféré que cela se termine autrement, car il n'est jamais bon qu'un marché soit trop concentré. Prochain espoir d'ouverture : Tizen. Mais là aussi, cela semble compliqué.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer