NichePhone-S : le premier feature phone sous Android ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Le NichePhone-S est l’un de ses produits qui se distinguent non pas par ses dimensions titanesques, mais justement parce qu’il est très petit : la taille d’une carte de crédit. Un projet qui a plus d’un tour dans sa poche...

Depuis l’arrivée du Galaxy Note, les smartphones ont tendance à grandir de plus en plus. Et ce n’est pas uniquement une volonté de la part des constructeurs, mais aussi des consommateurs. En effet, la part de marché des phablettes ne cesse de grandir partout dans le monde. Car les smartphones deviennent autant des supports de lecture que des consoles de jeu portable et des petites télévisions de poche.

Un téléphone très petit

Pourtant, les grands smartphones ne sont pas les seuls à être demandés. Les petits formats également, comme l’iPhone SE ou le Xperia XZ1 Premium. Des formats qui peuvent profiter pleinement de la miniaturisation de l’électronique jusqu’à un point extrême. Nous avons déjà évoqué dans nos colonnes le Jelly, le smartphone 4G le plus petit du monde. Nous avons aussi présenté un projet appelé Light Phone, un feature phone dont les dimensions sont celles d’une carte de crédit. En voici un autre du même acabit et d’une taille très proche.

NichePhone-S

Il s’appelle NichePhone-S. Il est signé d’une marque japonaise d’électronique appelée FutureModel. Il s’agit d’un feature phone aux allures très classique, mais qui cache en son sein une particularité étonnante : il fonctionne sur Android. Théoriquement, il s’agit donc d’un smartphone. Mais ce n’en est pas tout à fait un. C’est un produit coincé entre les deux catégories.

Une prise en main très classique

À l’usage, il s’agit d’un feature phone type candybar. Il présente un clavier téléphonique classique (12 touches) avec quelques boutons supplémentaires pour utiliser certaines fonctions. Son écran est monochrome. Il mesure un peu moins d’un pouce de diamètre et affiche 128 x 64 pixels. Son chipset est MT6572A de MediaTek, un dual-core Cortex-A7 sorti en 2013. Il dispose d’un GPU, un ARM Mali-400, mais il ne sert à rien ici.

Il intègre une batterie de 550 mAh qui lui assure une autonomie de 3 heures de communication et de 72 heures en veille. Cette batterie se recharge par un port magnétique situé dans le dos du téléphone. À ce port, vous devez accrocher un adaptateur sur lequel est accessible un port microUSB standard. Le mobile se décline en deux coloris : blanc ou noir. Il mesure 6,5 mm et il pèse 38 grammes.

Android ? Pour quoi faire ?

Revenons sur la particularité du téléphone. Il fonctionne avec Android 4.2 Jelly Bean, mais cela n’a que très peu d’intérêt ici, si ce n’est pour la gestion des connexions réseau. Car le mobile est compatible 3G (voire LTE, mais ce n’est pas certain), WiFi et Bluetooth. Bluetooth pour le connecter à un casque (un lecteur MP3 est inclus dedans). LTE pour recevoir des données. Et WiFi pour partager la connexion LTE avec des appareils qui en sont dépourvus. Le NichePhone-S est donc le premier routeur mobile qui fait office de téléphone...

Le produit a fait l’objet d’une campagne de financement participatif au Japon qui a eu beaucoup de succès (l’argent récolté était 36 fois plus important que le montant désiré). Le mobile sera proposé à 10 000 yens (environ 76 euros) et uniquement au Japon. Mais le projet pourrait donner des idées à quelque industriel occidental (ou francophone).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer