Le rebranding de SFR en Altice n'est plus une priorité

Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sfr

Prévu pour 2018, le changement de nom de SFR en Altice n'est plus envisagé. L'opérateur au carré rouge va finalement conserver sa marque SFR, et axer la priorité sur la reconquête des clients.

Après une année 2017 bien difficile pour SFR, l'abandon de la marque au profit d'Altice n'est plus d'actualité. Il faut dire que l'opérateur a bien d'autres sujets sur la table. C'est en effet le seul à naviguer à contre-courant de la tendance générale avec un chiffre d'affaires annuel en baisse alors que Orange, Bouygues Telecom et Free ont tous les trois annoncés des ventes en hausse en 2017.

Un contexte tendu même si SFR pense apercevoir les premiers signes de reconquête avec 80 000 nouveaux clients ont rejoint SFR dans le mobile en fin d'année. Une bien maigre consolation.

SFR devait laisser progressivement la place à Altice

SFR est une marque ternie qui ne cesse de perdre des clients depuis 2014. Face à cette réalité, et dans le cadre d'une problématique internationale, avec la montée en puissance d'Altice au niveau mondial, il était envisagé de changer la marque bientôt trentenaire.

Les premières étapes se sont traduites, d'une part, par le rebranding, effectué dès mi-2017, des smartphones aux couleurs de l'opérateur commercialisés sous la marque Altice, et, d'autre part, par l’association « SFR altice » visible sur les sites Internet de SFR, depuis la rentrée dernière, où les logos de SFR et d’Altice sont présents côte à côte. Une manière de montrer l’appartenance de SFR au groupe Altice.

Altice

Mais le rebranding n'est plus envisagé

C'est Alain Weill, le PDG de SFR, qui vient d'annoncer la décision dans les colonnes du magazine Stratégies : « Nous n'envisageons pas d'abandonner la marque SFR. C’est vrai qu’il y a eu le projet de changer la marque de l’opérateur local par la marque Altice. Nous avons, pour l’instant, renoncé à ce projet car en France la priorité est la reconquête des clients. »

Le fondateur du groupe NextRadioTV (RMC, BFM TV, BFM Business) justifie également ce choix par la séparation récente des activités européennes (Altice Europe) et américaines (Altice USA) qui s'inscrit moins dans une logique de globalisation.

Partir à la reconquête des clients

Si la priorité est donnée à la reconquête, SFR va devoir déployer les grands moyens et dérouler le tapis rouge à ses clients. Pour l'instant, la marque est toujours à la peine, comme le montre la dernière publication de l'observatoire des plaintes et insatisfactions pour l’année 2017 de l'AFUTT, où l'opérateur a vu sa part de plaintes augmenter (+3 points) pour la troisième année dans le mobile. SFR est le leader incontesté des opérateurs générant le plus de plaintes avec 54,6% et un indice de conflictualité en constante progression, à 2,77.

La situation s’est dégradée pour l'opérateur au Carré Rouge durant l’année, notamment à cause des Privilèges SFR et des augmentations des prix des forfaits. Afin de séduire à nouveau, SFR lancera, dès le 27 mars, des forfaits plus simples et sans service SFR ajouté. Une gamme rafraîchie et beaucoup plus lisible. Reste à savoir si les clients suivront.

Partagez cet article

  • LinkedIn
Sponso

Série Limitée jusqu’au 18/12/2019

illimité 60 Go

Appels illimités

SMS/MMS illimités

Internet 60 Go

RED By SFR

15,00 €

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.