SFR RED 50 Go + Netflix = 20

Apple publie la mise à jour 11.3.1 d’iOS

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

La mise à jour iOS 11.3, très attendue parce qu’elle intègre des outils de gestion de la batterie, bloque les écrans des mobiles non certifiés. Pour régler ce problème, Apple déploie aujourd’hui une nouvelle mise à jour estampillée 11.3.1.

Il y a deux semaines nous rapportions dans nos colonnes que la mise à jour 11.3 d’iOS semblait bloquer certains iPhone. Et plus précisément la fonction tactile de ces terminaux. Les modèles victimes de ce bug avaient tous un point commun : ils ont tous bénéficié d’une réparation de leurs écrans. Et la réparation a été effectuée avec des pièces qui n’étaient pas certifiées par Apple. Le problème viendrait de l’un des composants qui contrôlent la dalle, lequel n’est plus reconnu par le système d’exploitation après application de la mise à jour.

Déblocage des écrans non certifiés

Deux semaines plus tard, Apple corrige le tir en publiant, presque en urgence, une mise à jour estampillée 11.3.1. L’information provient de nos confrères de 9to5Mac qui ont été parmi les premiers à la relayer. Outre quelques correctifs additionnels, le but de cette mise à jour est simple : faire fonctionner à nouveau les terminaux dont l’écran n’est pas certifié par Apple.  La mise à jour est d’ailleurs assez légère (pour ceux qui ont installé iOS 11.3).

Apple iPhone 8

Dans le texte qui accompagne généralement chaque mise à jour, Apple n’a pas intégré l’habituelle liste des correctifs inclus dans la mise à jour. À la place, la firme a préféré évoquer le cas des écrans non certifiés, indiquant qu’elle assure le bon fonctionnement de ces terminaux et de son système d’exploitation qu’aux seuls appareils équipés de pièces d’origine et installés par son réseau de réparateurs agréés. Sous-entendu : « si ça ne marche pas, c’est pour votre pomme ».

Même cause, même résolution

La publication de ce correctif n’est pas une surprise, puisqu’Apple a dû effectuer la même manipulation pour les iPhone 7 et iPhone 7 Plus victime l’année dernière d’un blocage pour des raisons identiques. Selon le réparateur iFixit cité par nos confrères, les deux histoires auraient la même origine : un simple bug informatique. Mais un bug qui soulève évidemment de nombreuses questions autour du « droit à la réparation » et sur « l’obsolescence programmée ».

Cette histoire rappelle évidemment celle des terminaux bloqués par « l’erreur 53 » causée par un problème de certificat de sécurité pour les boutons Touch ID non certifiés par Apple. La portée de l’erreur 53 a été bien plus grande et a conduit à un recours collectif aux États-Unis. Pourquoi ? Parce qu’Apple a avoué l’avoir fait sciemment pour « garantir la protection des données personnelles », protection qui ne serait plus assurée avec des pièces non certifiées.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer