SFR RED 30 Go = 10

Apple déploie la mise à jour iOS avec le réglage de la batterie

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple ios

Apple vient de publier la mise à jour iOS 11.3. Et comme promis, elle intègre un utilitaire dédié à la batterie pour connaître son état d’usure et désactiver la fonction qui bride le chipset de l’appareil dans certaines conditions.

Nous les attendions le jour de la keynote d’Apple, le 27 mars. Ce n’est finalement que le 29 mars qu’Apple a déployé les mises à jour de ses trois systèmes d’exploitation pour ses appareils connectés, iPad, iPhone, Apple Watch et Apple TV. Vous pouvez donc vous rendre dès maintenant dans les menus de réglages de vos produits pour télécharger et installer les versions 4.3 de watchOS, 11.3 de tvOS et, surtout, 11.3 d’iOS. Pourquoi « surtout » iOS ? Parce qu’il s’agit de la fameuse mise à jour contenant les nouveaux utilitaires liés à la batterie.

La réponse à un scandale

Souvenez-vous : l’année dernière, un scandale a émergé sur la Toile à propos de certaines pratiques d’Apple vis-à-vis de ces anciens terminaux. Il s’avère qu’Apple a publié une mise à jour pour les iPhone 6, 6S et 7 (ainsi que leurs versions Plus et certains iPad) visant à réduire les performances du chipset si la batterie de l’appareil montre des signes d’usure. Grâce à cela, les iPhone dont la batterie ne tient plus la charge ne s’éteignent plus abruptement et l’autonomie reste correcte.

iOS 11.3

Mais Apple a appliqué cela sans prévenir l’utilisateur, bien évidemment. Une pratique déjà utilisée pour les MacBook. Mais les propriétaires des ordinateurs portables n’ayant pas montré des signes de frustration, Apple a décliné le principe sur les tablettes et les smartphones. Mais cela s’est vu. Un utilisateur de Reddit en a fait échos sur la Toile. Une histoire qui a été reprise partout dans la presse (dont dans nos colonnes) et qui a été confirmée par la firme de Cupertino, estimant faire cela pour le bien des consommateurs. Ce qui est peut-être vrai, mais c’est surtout arbitraire.

Méa Culpa ?

Car les utilisateurs auraient préféré avoir le choix, sinon être tenus au courant. Ce qui n’a pas été le cas. Plusieurs dizaines de procès sont actuellement en cours contre Apple aux États-Unis. Ils pourraient se transformer en recours collectif. En outre, plusieurs organismes gouvernementaux, dont en France, ont déclaré vouloir enquêter sur l’obsolescence des produits d’Apple (et de Samsung). Les répercussions sont donc considérables.

Face à cette levée de boucliers, Tim Cook a promis une mise à jour avec un outil pour  informer l’utilisateur de l’état d’usure de la batterie du smartphone (comme sur MacBook aujourd’hui). Il a également indiqué qu’un outil pour désactiver le bridage des chipsets serait éventuellement intégré. Cette mise à jour, la voilà. Elle avait fait l’objet d’une campagne de beta test dès le mois de janvier. Nous nous attendions donc à son arrivée (d’autant qu’iOS 11.3 est préinstallé avec le nouvel iPad 9.7).

Une mise à jour très riche

La mise à jour pèse environ 700 Mo sur iPhone (un peu plus sur certains modèles, comme l’iPhone 7 ou l’iPhone 6S, un peu moins pour d’autres, comme l’iPhone SE). Elle intègre plusieurs nouveautés, dont l’outil « État de la batterie » en version « beta » (Apple se prémunit ainsi si cela fonctionne pas bien). Il permet de contrôler l’usure de la batterie, recommande un changement si nécessaire, affiche les performances maximales et recommandées du smartphone et désactive le bridage manuellement.

Parmi les autres nouveautés, notez l’apparition d’ARkit 1.5, nouvelle version du connecteur pour les applications de réalité augmentée, l’intégration de quatre nouveaux Animoji pour iPhone X, et l’ouverture d’une nouvelle section dans Apple Music dédiée aux clips vidéo. Un indicateur vous permettra désormais de savoir si une application souhaite accéder à vos données personnelles. Le classement des articles dans Apple News (écran Siri) sera plus pertinent. De nouveaux filtres ont été intégrés à l’App Store. De nouveaux outils de confidentialité et de sécurité ont été apportés à Safari. Et bien d’autres améliorations ont été intégrées dans cette mise à jour très riche dont la liste est particulièrement longue cette fois-ci.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer