Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Huawei explique pourquoi les chipsets Kirin n’équipent que ses smarpthones

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

HiSilicon, créé en 2004, est la filiale de Huawei dédiée à la conception de composants dont les fameux Kirin. Ces chipsets n’équipent que les terminaux de Huawei et Honor. Une stratégie exclusive assumée. Et argumentée.

Vous l’avez certainement remarqué : la majorité des smartphones de Huawei sont animés par des chipsets appelés « Kirin ». Ils sont développés par HiSilicon, une filiale que Huawei a créée en 2004 pour subvenir à ses besoins, et fabriqués en interne ou chez TSMC. Les Kirin équipent donc les terminaux des marques du groupe, notamment les modèles haut de gamme et une partie des modèles milieu de gamme. Sur l’entrée de gamme, Huawei préfère économiser les frais de développement et se fournit chez Qualcomm.

Des chipsets exclusifs

Autre constatation intéressante, HiSilicon ne fournit que Huawei et Honor. Une situation qui nous paraissait être similaire à celle de Samsung et ses Exynos. Résumons celle-ci : les processeurs du Coréen ne trouvent que très rarement une place dans les smartphones d’autres marques (Meizu est l’un des rares, justement). Une situation contraire à sa volonté, mais que la firme subit, car la concurrence ne se voit pas grossir le chiffre d’affaires du leader mondial. Samsung a trouvé la parade en offrant des services de manufacturier à Qualcomm ou à Apple.

Kirin 980

Compte tenu de l’ambition et de la croissance de Huawei au niveau mondial, nous pensions que cette même concurrence préférait s’adresser à MediaTek ou Qualcomm pour se fournir en chipset, au lieu de se servir chez HiSilicon. Nous apprenons aujourd’hui que cette situation ne serait pas subie, mais volontaire. Dans une interview accordée au portail d’informations chinois ITHome, Brody Ji, directeur du développement produit chez Huawei Consumer Business Group (la branche qui s’occupe des smartphones), les Kirin profitent exclusivement à Huawei et n’ont jamais été proposés à la concurrence.

Une situation voulue

La raison évoquée est simple : les Kirin, notamment en haut de gamme, représentent un avantage concurrentiel face à Apple, Samsung et le reste de la concurrence. Les Kirin sont même qualifiés de « propriétés intellectuelles », comme des brevets. Le Kirin 980, dévoilé récemment à Berlin, en est d’ailleurs la meilleure preuve, selon le dirigeant. Gravé en 7 nm, cet octo-core est, selon lui, le meilleur concurrent du chipset A12 Bionic de l’iPhone Xs. D’autres directeurs de Huawei ont même déclaré ces derniers jours que le Kirin 980 était même le plus performant des deux. Il faudra attendre la sortie du Mate 20 Pro pour le savoir.

En attendant, cette déclaration n’est pas entièrement honnête. Certes, les Kirin sont des chipsets que nous ne retrouvons pas chez d’autres concurrents aujourd’hui. Cependant, HiSilicon a déjà vendu des composants à d’autres marques. Bien sûr, ce fut pour des produits commerciaux très spécifiques, comme la Slate7 VoiceTab Ultra de HP en 2014. Mais cela montre que la firme n’hésite pas à saisir des opportunités quand elle peut en saisir. Reste à savoir s’il y a eu de nombreuses opportunités pour savoir si la situation actuelle est vraiment volontaire.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer