Samsung Galaxy M : un second appareil apparaît sur un benchmark

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

La gamme Galaxy M, censée remplacer une partie des Galaxy J et les Galaxy On, s’étoffe de jour en jour. Un second modèle a été croisé dans les bases de Geekbench. Il embarque l’Exynos 7870, un chipset typique des Galaxy J.

La fuite semble donc se confirmer : Samsung compte bien remplacer la partie basse de son catalogue, aujourd’hui couverte par les Galaxy J, les Galaxy On et les Galaxy C (les deux dernières étant exclusives au marché chinois), au profit d’une nouvelle famille appelée Galaxy M. Nous avons d’ores et déjà évoqué ce sujet dans nos colonnes. La semaine dernière, nous avons même appris quelques-uns des secrets de l’un d’entre eux,  le Galaxy M2 (ou Galaxy M20 selon les avis des sites d’informations spécialisés).

Un deuxième modèle découvert

Ce Galaxy M2, dont le numéro de série est SM-M205F, devrait être équipé d’un Exynos 7885 (le chipset des actuels Galaxy A premium) avec 3 Go de RAM, ainsi que d’un écran panoramique 19,5/9e qui pourrait embarquer une encoche. Il pourrait même s’agir d’une dalle LCD, les rumeurs affirmant que Samsung pourrait utiliser ce type de dalles pour rendre ces smartphones plus compétitifs.

Samsung Galaxy J7 (2017)
Le Galaxy M1 pourrait offrir une expérience proche du Galaxy J7 (2017)

Un second modèle a suivi le SM-M205F. Il a été croisé une fois encore sur Geekbench et a révélé son numéro de série : SM-105F. Il s’agit logiquement du plus petit et du plus léger des Galaxy M. Nous l’appellerons Galaxy M1, mais il se fait également appeler Galaxy M10 chez certains confrères. Sachez simplement que nous parlons ici de la même chose (le numéro de modèle devrait vous aider à y voir plus clair).

Un remplaçant pour les Galaxy J

Ce SM-M105F est un modèle qui se rapproche plus des actuels Galaxy J. Il est équipé, selon Geekbench, d’un Exnos 7870, un chipset octo-core low-cost composé de cœurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,5 GHz. Il est ici accompagné de 3 Go de mémoire vive et d’Android 8.1 Oreo. Son score sur Geekbench est anecdotique et répond relativement bien à ce que nous pourrions attendre d’un téléphone low-cost chez Samsung.

L’identité du chipset est intéressante, car elle nous permet de situer le téléphone dans le catalogue de Samsung. Une petite dizaine de modèles sont actuellement équipés de l’Exynos 7870. Nous y retrouvons le Galaxy A6 (2018), le Galaxy J6, les versions 2016 et 2017 du Galaxy J7, le Galaxy J5 (2017) ou encore le Galaxy A3 (2017). Autant vous dire que le chipset n’est plus de première jeunesse et qu’il a été relativement bien amorti.

Comme un Galaxy J7 (2017), mais plus actuel

Parmi la dizaine de terminaux équipés, cinq sont équipés de 3 Go de RAM, le plus récent étant le Galaxy J7 Prime 2, une phablette low-cost vendue en Inde. En France, vous retrouvez cette configuration dans deux modèles commercialisés en 2017 : le Galaxy J7 (2017) et le Galaxy J5 (2017). Voilà donc à quoi devrait techniquement ressembler le Galaxy M1, tandis qu’il devrait ergonomiquement adopter des atours plus actuels.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.