Apple baisse ses prévisions de chiffre d’affaires pour la fin 2018

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Dans une note adressée aux investisseurs, Apple a émis un avertissement sur son chiffre d’affaires pour le dernier trimestre calendaire de 2018. Un avertissement, car les résultats devraient baisser. Une baisse qui devrait s’établir autour des 5%.

Le 29 janvier prochain, Apple dévoilera ses résultats pour le premier trimestre de son exercice 2019, clos fin décembre. Nous suivrons attentivement cette publication, d’abord parce que ce trimestre, qui s’étale d’octobre à décembre, est traditionnellement le plus important de l’année en termes de chiffre d’affaires, mais aussi parce que les rumeurs affirment que les derniers iPhone (XS, XS Max et XR) ne se vendent pas très bien.

Prévisions revues et corrigées

Des informations relayées par de grands quotidiens américains, dont le Wall Street Journal, affirment en effet qu’Apple a demandé à ses prestataires (Pegatron, Winstron et Foxconn) de baisser le rythme de production. Et les analystes financiers ont même commencé à dégrader l’action Apple dans leurs recommandations. Du jamais vu. Jusqu’à présent, Apple n’avait montré aucun signe officiel qui confirmait cette tendance (outre le fait de ne plus vouloir annoncer les volumes de vente dès 2019, ce qui n’est jamais bon signe). Jusqu’à aujourd’hui.

Apple Store

Cette nuit, Tim Cook a publié une lettre adressée aux investisseurs (les fonds institutionnels, les hommes d’affaires et les banques d’investissement) qui sont porteurs de titres Apple ou qui pourraient le devenir. Dans cette lettre, il explique que les prévisions de chiffres d’affaires, publiées une première fois en novembre (à l’occasion de la publication des résultats d’Apple sur le trimestre entre juillet et septembre), ont été revues à la baisse.

Baisse du chiffre d'affaires

La nouvelle prévision est de 84 millions de dollars. Pas de fourchette estimative cette fois-ci, car le chiffre est arrêté à la fin du mois de décembre. S’il y a une différence, elle ne sera pas significative. Il y a deux mois, Apple prévoyait de réaliser un chiffre d’affaires compris entre 89 millions d’euros et 93 millions d’euros. Soit une baisse des prévisions comprises entre 5,6 % et 9,6 %. Ce n’est donc pas rien. Cela veut bien dire qu’Apple a vendu moins d’iPhone que prévu.

Il faut évidemment comparer ce chiffre avec celui de la même période un an auparavant. Entre octobre et décembre 2017, Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 88,3 milliards d’euros. Cela correspondrait donc à une baisse de 5 % environ. C’est du jamais vu. Car, l’année dernière, le nombre d’iPhone vendus a bien baissé de 1 %. Mais grâce à l’augmentation de 15% du prix de vente moyen d’un iPhone, compensant largement le recul en volume.

Moins de renouvellement chez les propriétaires d'iPhone

Cette baisse du chiffre d’affaires est en grande partie à imputer aux iPhone, naturellement, qui représentent en direct 70 % du chiffre d’affaires de la firme, mais qui génèrent bien plus, puisqu’ils sont accompagnés par les Apple Watch, les accessoires (casque Beats notamment) et les services dématérialisés (Apple Music, App Store, iTunes, etc.). Tim Cook le confirme en expliquant que les remplacements d’anciens iPhone par de nouveaux modèles chez les clients d’Apple ont été moins nombreux qu’attendu.

Il explique également que les faibles ventes ne sont pas uniquement liées à cela, mais aussi à un dollar très fort (par rapport aux autres monnaies, expliquant aussi pourquoi il y a une telle différence entre le prix en dollars et le prix en euro), et à un contexte économique difficile en Chine (au-delà des relations politiques glaciales).

Une entreprise très, très profitable

Dans sa lettre, Tim Cook se veut rassurant. Il réaffirme que l’entreprise reste très profitable : 38 % de marge brute (dans la fourchette habituelle) pour des dépenses qui sont élevées, mais pas plus que d’habitude. Tim Cook affirme que le bénéfice par action sera très élevé ce trimestre. Les actionnaires peuvent donc être rassurés. A court termes au moins.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer